Et l’obsolescence programmée des OS mobiles, on en parle ou pas ?

On parle beaucoup d’obsolescence programmée des produits, mais qu’en est-il des systèmes d’exploitation mobiles ? Vendre des smartphones ou des tablettes dont l’OS ne sera pas mis à jour, ça s’appelle comment ?

Il y a quelques jours je manipulais un smartphone Android (dont je tairai la marque) afin de voir un peu ce qu’il avait dans le ventre. Un appareil fort sympathique, léger et joli, avec une version d’Android basique sans immonde surcouche opérateur ou constructeur, sorti dans les premières semaines de 2014. Une machine récente, donc, et bien sûr – heureusement – encore en vente.

Puis après cette prise en main, j’ai voulu connecter ma montre LG G Watch au smartphone, via Android Wear. C’est là que les ennuis ont commencé, ou plutôt que la déception est arrivée. Le smartphone en question tourne sous Android 4.2.2, et n’est donc pas compatible avec Android Wear, qui fonctionne uniquement à partir de la version 4.3 du système d’exploitation mobile de Google.

Après avoir un peu naïvement tenté une mise à jour de l’OS sur le téléphone, évidemment sans succès (« Votre système est à jour ») Je suis donc parti en quête d’informations sur le produit, afin de savoir si le constructeur proposait ou prévoyait un upgrade vers la dernière version 4.4.4 d’Android. Bien sûr, je n’ai rien trouvé sur le site du constructeur en question, qui indique seulement « Android Jelly Bean 4.2 » dans la fiche technique du smartphone.

Je suis donc parti sur les forums et blogs afin de tâcher d’en savoir un peu plus, et les seules indications que j’ai pu trouver confirment qu’aucune mise à jour vers Android 4.4 n’est prévue pour cet appareil, en tout cas officiellement.

Voici donc une machine qui est sortie il y a à peine six mois, et dont l’absence de mise à jour (et donc de suivi) a pour conséquence de la rendre inutilisable avec un périphérique sorti tout juste quelques semaines plus tard. Bien sûr, vous me rétorquerez qu’on ne peut mettre cette « obsolescence » sur le même plan que celle d’un frigo qui tombe en panne après quatre ans de bons et loyaux services. Certes, c’est vrai : le téléphone fonctionne toujours, et continue à remplir les tâches qui sont les siennes et pour lesquelles on l’a acheté. Vous pourrez aussi objecter que l’on peut toujours flasher ou rooter le mobile, mais soyons sérieux cinq minutes : à part quelques geeks, qui va faire ça ? On parle de produits grand public, là.

Obsolescence programmée des… programmes

Ces objections entendues, on ne m’enlèvera pas de l’idée que l’absence de suivi des mises à jour d’un OS mobile par les constructeurs est aussi une forme d’obsolescence programmée. Car cela rend de fait, au fil du temps, un appareil de moins en moins utilisable. Car pendant ce temps, les éditeurs d’applications publient des mises à jour successives qui peu à peu réduisent le champ d’utilisation du smartphone car les apps en question ne fonctionnent plus sur un OS qui lui-même n’est pas mis à jour, nonobstant la rétrocompatibilité annoncée.

Et lorsqu’il s’agit de périphériques coûtant plusieurs centaines d’euros, et qui sont censés révolutionner nos usages mobiles, comme justement les montres connectées, cela devient vraiment fâcheux. Ne nous mentons pas : ne pas mettre à jour un OS, c’est espérer in fine que les gogos, pardon, les clients, jetteront leur smartphone pour acheter le dernier modèle. A jour, lui.

Alors, qui faut-il blâmer ? Le constructeur ? L’éditeur (en l’occurrence ici, Google) ? Notez que ceci ne vise pas uniquement Android et sa fameuse (et désastreuse) fragmentation. Chez Apple aussi, un iPhone 4 qui fonctionne encore très bien supporte de moins en moins d’applications actuelles, et ne sera tout simplement pas compatible avec la montre Apple Watch. Quant à Windows Phone 7, ceux qui ont investi 500 euros ou plus dans les premiers smartphones sous cet OS il y a juste trois ans, ont vite compris leur douleur quand ils ont appris qu’ils ne seraient même pas mis à jour vers Windows Phone 7.5 arrivé quelques mois après…

Un peu de réglementation ?

Que faudrait-il faire ? C’est assez simple : il faudrait que les constructeurs indiquent clairement sur la fiche technique et commerciale de leurs appareils s’il est prévu que les mises à jour de l’OS seront suivies ou pas, et si oui, jusqu’à quand. Je dis bien « jusqu’à quand » et non pas « jusqu’à quelle version » car on ne peut pas demander à un constructeur de savoir à l’avance quelle seront les mises à jour. Mais une date, sorte de garantie, indiquant que l’OS sera mis à jour pendant X années (3 ans parait raisonnable) après la sortie de l’appareil serait une solution intéressante. Je pense d’ailleurs – sans pour autant être un adepte de la réglementation à tout crin – que le législateur devrait se pencher sur la question et imposer une règle aux constructeurs dans ce sens, dans le cadre des disposition visant à protéger ou au moins à informer le consommateur.

Car acheter un smartphone plusieurs centaines d’euros pour s’apercevoir quelques mois plus tard que X fonctionnalités ne seront pas ou plus disponibles à de quoi agacer un petit peu, non ?


39 commentaires

  1. Très juste. Bon, l’iPhone 4 est sorti en 2010 (en même temps qu’iOS 4), on ne peut pas en vouloir à Apple de ne pas assurer la compatibilité de sa Apple Watch (qui arrivera en 2015).

    Je pense que le cycle minimum de suivi d’un produit devrait être de 3 ans après la fin de sa mise en marchée. J’habit au Canada, je signe pour 3 ans avec mon opérateur. Il est donc logique que mon produit doit être suivi par les dernières versions …

  2. Eric

    Bonne remarque Damien, sur la corrélation de la durée du contrat opérateur avec le suivi du matériel.

  3. Pingback: Et l'obsolescence programmée des OS mobi...

  4. Pourquoi éviter de citer la marque, alors que personne ne devrait ignorer que le suivi des mises jour est bien différent suivant les constructeurs ? Il serait bon je pense de rapeller quels sont les bon et mauvais élèves en la matière.
    De plus, obliger les constructeurs à assurer un suivi des versions entraînerait un coup forcément répercuté sur le prix des appareils, surtout les modèles les moins chers.
    Ca ressemble bien à une fausse bonne idée Eric.

  5. Tu voudrais que l’iPhone 4 sorti il y a 4 ans, soit compatible avec une montre qui sortirais 4ans et demi plus tard ?

    Pour les tel sous Android je suis complètement d’accord, il y a tellement de sortie de matériel chez le meme constructeur, qu’ils font rarement des suivis, sauf peu être les best seller, et encore…

  6. Difficile de blâmer Apple qui est le seul a mettre a jour ces os sur des vieux appareils que ce soit sous IOS ou OSX…

    Sur windows et Android c’est autre chose..

  7. Le passage sur Windows phone montre une méconnaissance totale de ce système. Les WP7 sont passés en 7.8. C’est la seule fragmentation qui existe sur ce système 7.8/8 tout simplement car Microsoft a tout changer tout le noyau. iOS joue le jeu en mettant a jour très longtemps ses téléphones également.

    La fragmentation d’android elle est une pure arnaque même les best seller type Samsung Galaxy ne sont pas mis a jour alors qu’ils 4 fois le matos nécessaire pour les mises a jour.

  8. Eric

    @hinsolite : alors je parle de mémoire mais je crois ne pas me tromper. Le premier modèle de Samsung Omnia sous Windows Phone 7 n’a jamais bénéficié de la mise à jour vers Windows Phone 7.5 Mango, ou alors plusieurs mois après, très tardivement, mais cela concernait peut-être les mobiles bloqués des opérateurs (ce qui est un autre problème).
    Après effectivement, les 7.5 ont pu passer à 7.8, qui n’apportait pas grand chose.

  9. Je suis moi même possesseur d’un Iphone 4. Bien que celui-ci marche encore très très bien, j’ai été surpris d’apprendre que je ne pourrais pas mettre IOS8 dessus ( la montre Apple ne m’intéressent pas ). Après suis-je en colère ? Non pas du tout, juste un peu déçu mais comme l’a signalé Damien, l’Iphone 4 est sortie le 4 juin 2010 et je l’ai eu dans la foulée. Il aura donc tenu 4/5 ans et Apple m’a permis de le mettre à jour tout ce temps ! Chose que les constructeurs qui utilisent Android ne font pas ( 6 mois pas plus comme le signale l’article ). La dessus on peut peut pas cracher sur Apple. Il est simplement temps pour moi de me mettre à jour et d’investir dans l’iphone 6. Je vous donne rendez-vous dans 4/5 ans pour commenter à nouveau un billet similaire pour l’achat de mon Iphone 8 ^_^

  10. Merci pour cet article qui révèle que l’obsolescence programmée est plus souvent de l’ordre du software que du hardware. J’ai constaté très nettement que certaines mises à jour sur pc ou sur mobile avaient des conséquences parfois désastreuses au niveau des performances comme si ces mises à jour étaient pensées pour ralentir la machine… On nous prend pour des ânes, comme souvent. J’envisage de rooter pour la première fois mon mobile note 2.

  11. Il semble se profiler à l’horizon que Windows Phone 9 (ou quel que soit son nom) sera gratuit pour les utilisateurs de WP8/8.1 (quid du 7.8, il est un peu tôt pour le dire). Un scénario comparable arrive pour les PC.

    Quant à l’obsolescence programmée des androïd, elle ne me dérange pas en soi. Ce qui m’ennuie, c’est quand elle n’est pas annoncée. Pour le dire autrement, je rêve d’un monde où on pourrait acheter des smartphones moins cher, mais dont l’obsolescence est annoncée clairement. Cela deviendrait un critère d’achat au même titre que la taille de l’écran ou la batterie.

  12. Tres juste. D’autant plus que les equipes dirgeantes de ces firmes samsung, htc,etc… tentent de contrer apple sur les specificites techniques alors que c’est sur le non suivi de l’OS qu’ils se font lacher par les utilisateurs. J’en ai fait l’experience. Il est clair que je n’acheterai maintenant que des nexus ou iphone pour cette seule raison. Je. N’ai pas essaye windows phone.

  13. Et encore, on ne parle que peu des téléphones qui curieusement deviennent de plus en plus lent… jusqu’au jour où vous vous décidez de le changer.
    En exemple l’iPhone 4 qui est dans ma poche : peu d’applications installées mis à part un Facebook, l’apps de ma banque, et un lecteur de flux RSS. Je précise également que la mémoire n’est pas saturée.
    Mais au fil des mois le téléphone devient de plus en plus lent et n’a pas la réactivité qu’il avait lors de l’achat.
    Aucune certitude bien-sur, mais je ne serais pas étonné que ce soit de l’obsolescence programmée.

  14. Purée de mauvaise fois encore une fois à charge contre Android.
    La fragmentation n’a rien de désastreuse surtout avec les appareils en 4.x les applications ne posent aucun problèmes. La seule chose que vous aller manquer sont les changements cosmétiques. Le système est mis à jour avec les Google services qui sont mis à jour tout le temps y compris sur les vieux appareils. Le reste des fonctionnalités passe par les apps Google elles aussi mises à jours sans arrêt.
    Comme pour l’Apple Watch, les montres Android Wear reposent sur du BT low energy et comme pour Apple, il faut que le smartphone le supporte (bizarrement personne ne parle ici de cette limitation Apple).
    Apple ne se gêne pas non plus de sabrer certaines fonctionnalités pour faire tenir son nouvel OS sur d’anciens iPhone.
    Quand à ton smartphone tout neuf de 2014 non mis à jour dont tu souhaite taire la marque (bizarre pour un blog IT, Korben lui au moins ne s’encombre pas de ce genre de détail) ça ne m’étonnerai pas que ça soit une marque low cost ou un modèle spécifique de Samsung car les migrations vers Android 4.4 sont de plus en plus rapides.
    Encore une fois, cette prétendue fragmentation n’a rie de rédhibitoire, hormis pour ceux qui veulent les tout derniers raffinements graphiques.

  15. Malheureusement l’obsolescence programmée est le revers sombre des avancées technologiques. Pour pouvoir révolutionner, il faut savoir tourner la page… Ce qui se passe parfois un peu trop vite. Quoi que une rétro comptabilité n’aurait pas été de trop.

  16. Eric

    C’est étrange ce déni de réalité chez certains (qui osent de surcroît me taxer de mauvaise foi), parce-que moi tous les jours je vois des gens qui pestent parce-qu’ils ne pourront jamais mettre à jour leur smartphone avec la dernière version de l’OS.
    Si je ne mentionne pas la marque c’est pour ne pas biaiser le débat et ne pas focaliser sur un cas particulier. Mais ce n’est pas du low-cost et ce n’est pas Samsung. On va dire que c’est du middle-cost.

  17. Eric

    @Mr Patator : donc je note que tu justifies et trouves normal le fait que sur un smartphone sorti en début d’année on ne puisse pas connecter une montre du même OS sortie 3 mois plus tard, juste parce-que ce n’est pas la même version d’OS et que celui-ci ne sera jamais mis à jour par le constructeur. Et tu parles de mauvaise foi ?

  18. Le débat est biaisé car tu ne cite pas la marque : tu laisse ainsi sous entendre que tous les constructeurs sous Android sont dans le même cas, ce qui est faut. Il serait plus intéressant au contraire pour nous les lecteur de savoir de quel marque tu veux parler, puis de montrer une comparaisons entre constructeur d’un même OS (bien plus constructif qu’une comparaison des OS qui elle apporte souvent des débats stériles)

  19. Ce qu’il faut savoir c’est que Google recommande de continuer à mettre à jour les smartphones pendant les 18 mois qui suivent sa sortie. C’est notamment le cas des Nexus (mon nexus 4 va recevoir android L). Alors blâmer Google alors que les principaux responsable son les contructeurs (Samsung et consort).

    Heuresement pour nous les geeks, des bénévoles sont là pour assurer les mise à jours pour certains des smartphone les plus vieux (le Galaxy S1 est sous 4.4 grâce à cyanogen par exemple)

  20. A 1000 € l’iphone pour une durée de 3 ans de mise à jour, ça nous ferait quand même +/- 30 € « d’abonnement » par mois.

    Avec mon Nokia à 75 € qui a 6 ans et qui va toujours très bien, pour téléphoner , c’est très bien.

    Quand a la marque du modèle utilisé pour le test, c’est bien dommage de ne pas la citer car ça pourrait éviter de mauvais achat à de futurs clients.

  21. j’avais acheté un acer liquid E. un téléphone qui techniquement pourrait encore être utilisé. mais il est resté bloqué en android 2.2 🙁 C’est rageant. Surtout avec un accès à google play et à gmail qui ne m’étais plus possible.

    je viens de reprendre unn appareil sous 4.2 qui est mieux (affichage, cpu, appareil photo) mais identique en RAM (mais qui lui a de quoi héberger les applis, c’est son plus gros bénéfice). Je l’ai payé 60€ port compris. Il n’y a aucune chance qu’il migre. Du point de vue financier, je ne crierai pas au scandale. Mais du point de vue écologique, ce n’est pas pareil. Mais franchement, je ne regrette pas mon achat.

    ah oui, une loi française n’aurait eu aucune influence sur mon achat.

  22. I Am Not A Number! on

    Alors arrêter de mettre à jour IOS6 quand on est à IOS7 ou 8. Et arrêter de mettre à jour Androïd 4.0 quand on est à 4.4, c’est normal.
    Mais ce qui n’est pas normal c’est d’arrêter de fournir les nouvelles versions d’un OS à un terminal.
    Ca devrait être comme pour les ordinateurs. Pourquoi sur un ordinateur même vieux, on peut installer un OS récent (quitte à ce que ça rame) et ne le peut-on pas sur un terminal mobile ? Ce n’est pas justifié.

  23. Pingback: Et l'obsolescence programmée des OS mobi...

  24. Cet article n’évoque même pas le point de vue inverse avec Firefox OS! Mozilla a évoqué la possibilité de rémunéré les constructeurs qui s’efforceraient de garantir les mises à jour de l’OS.
    Sinon acheter les téléphones conçus pour les développeurs assurent une garantie de compatibilité beaucoup plus longue.

  25. Pingback: Consommation | Pearltrees

  26. Perso, j’ai un Nexus S, donc assez vieux.
    Google n’assure plus les mises à jour sur celui-ci vers la version 4.4 notamment.
    Heureusement, des alternatives comme CyanoGenMod et Replicant pemettent de maintenir un téléphone à flot et de ne pas céder aux joies du consumérisme.
    Je suis donc passé sous KitKat sans difficultés et l’appareil est très fluide, rapide, et mis à jour ! (voire plus rapide qu’avant, la version 4.4 étant optimisée pour les téléphones lowcost).

  27. Facile l’attaque sur Google mais ce sont les constructeur qui ne suivent pas les mis a jours.
    Facile aussi de ne pas cité la gamme nexus qui assure deux ans de mis a jour.

    La brillante idée que propose cet article est déjà appliquer par Google mais c’est mieux de regarde ce que font les constructeur qui utilise Android plutôt que Google qui tente d’obliger les gens a mettre a jour leur terminaux via une certification … A bon entendeur.

    • Eric

      @Link : « Facile l’attaque sur Google ». Où ça ? C’est à se demander si les gens lisent les articles dans le bon sens. L’article cible avant tout les CONSTRUCTEURS, pas Google.

  28. Eric

    @Sobidel : si vous lisez bien l’article, je ne dis pas autre chose, je ne critique pas Google mais bien les constructeurs, je crois que c’est assez clair

  29. Comme le rappelle justement plusieurs personnes, il faut faire attention à ne pas confondre Google avec les fabricants de téléphones. A la différence d’Apple qui est responsable du software et du hardward, Google ne développe qu’Android (alors certes il y a le Nexus mais du coup ce téléphone est mis à jour régulièrement).

    J’ai eu un Samsun galaxy Ace en Android 2.2 que j’ai changé récemment parce qu’aucune mise à jour n’était prévu (alors peut-être qu’il n’était pas en mesure de soutenir les nouvelles versions).

    Il suffit de regarder avant quels constructeurs sont bons ou non. Il semble que Samsung ou Wiko sont de mauvais élèves, abandonnant leurs anciens téléphones. Par contre Google et Motorola n’ont pas 15 000 téléphones différents et donc font du suivi.

    J’ai aujourd’hui un Motorola X acheté en 4.2 qui a été mis à jour en 4.4 récemment. Il est même prévu qu’il soit mis à jour vers Android L à sa sortie. Bref après c’est au consommateur de faire attention et de boycotter les constructeurs qui se foutent des consommateurs et poussent au changement de téléphones.

  30. Eric

    @Arrow Fan : la démarche de Firefox est intéressante mais aujourd’hui ça ne représente rien auprès du marché grand public, et les Firefox Phones ressemblent encore davantage à des prototypes qu’à des produits finis (j’en ai un, je sais de quoi je parle, c’est sympa mais difficilement utilisable au quotidien tellement ça lag).

  31. L’obsolescence programmée est un fantasme = çà n’existe pas.
    “L’engenage” dans lequel sont les fabricants (de hard ou de soft) est lié à l’évolution permanente des “nouvelles fonctions” qu’ils proposent et qui naissent de ce que l’évolution technologique permet qu’elle ne permettait pas avant.
    Nouvelles fonctions => nouveaux besoins de puissance, de mémoire => une disqualification progressive des plus vieux appareils.
    Pourquoi proposer toujours de nouvelles fonctions direz vous ?
    Si vous ne le faites pas (Voir Nokia, Black Berry) vous passez de « Roi du Monde » à “entreprise en faillite” en 3 ou 4 ans.
    Les conspirationiste de l’obsolescence programmée feraient bien d’aller bosser en entreprise où ils verraient que çà n’existe pas.

  32. @Eric: ne déforme pas mes propos stp :).
    Je dis que si ton smartphone Android acheté il y a qq mois ne supporte pas ta montre Android Wear, c’est parce qu’il ne supporte probablement pas le Bluetooth LE. C’est un problème purement hardware qui concerne aussi les iPhones sans BLE. Le choix d’un smartphone se fait sur pas mal de critères et ça s’en ressent sur les prix et sur l’adoption des nouvelles technos. Tu compare un smartphone à plus de 700€ avec un moyen de gamme qui doit taper dans les 400€.

    Concernant l’OS, quand on achète un smartphone comme l’iPhone plus de 700€, on s’attend aussi à avoir un support de plusieurs années.

    Encore une fois, ce qui me fait réagir c’est la prétendument insupportable fragmentation Android. Ca n’a qu’un seul impact: le visuel et les nouvelles astuces de l’interface. Si tu prend l’exemple de Google Now, il est constamment mis à jour, pareil pour Gmail, Gmap, Android Services, même le clavier Android est mis à jour.

  33. Très bon article Éric, même si certains ne lisent pas tout et se permettent de raller sans avoir vraiment compris, ce qui pollue vraiment le débat… Bref courage, ça ne doit pas être facile toutes ces attaques…

    Pour information, je suis bloqué avec un PC dont les drivers sont bloqués à VISTA, je ne peux donc pas passer sous seven ou W8… c’est une honte de la part des constructeurs et il faut que la législation française sévisse ou alors il faut adapter le modèle Mozilla. Il faut faire quelque chose, c’est clairement une faille…

    Comme dit plus haut, en attendant on ne peut donc avoir que confiance en la série Nexus, aux iPhones et au Nokia et c’est bien triste.

    Même problème pour les ordinateurs de board de voitures et autre GPS intégrés dont on en parle pas assez, je cris au scandale ! Heureusement que CarPlay et les concurrents arrivent.. mais quid des marques qui ne les supportent pas.
    Pareil pour les TV connectées…

    Et pendant ce temps tous les temps sur divers evenments techs les samsung and Cie nous sort le Galaxy 18, la smartwatch 32 etc etc… On est vraiement des vaches à lait + le crime écologique..!

  34. Je crois qu’il va sérieusement falloir arrêter de stigmatiser le support sur la durée des smartphones Android : certes, bien souvent il n’est pas aussi long que celui d’Apple mais le prix n’est pas le même à l’achat dans tous les cas et il faut aussi rappeler qu’à chaque fois qu’une nouvelle MAJ d’iOS sort, le terminal le plus ancien à en profiter en souffre plus qu’autre chose (Voir le 4s avec le tout nouveau iOS 8…) de plus les haut de gamme des constructeurs sous Android on très souvent un suivi de presque 3 ans pour un prix moindre qu’un iPhone : l’exemple qui me vient à l’esprit serait le Galaxy S3 de Samsung qui a commencé sous Android 4.0 et qui est maintenant sur la dernière version 4.4 Kitkat. Et je ne cite même pas la gamme Nexus qui elle a ses 3ans de suivi minimum assuré. Alors après on peut dire que les bas/moyenne gamme n’ont presque aucun suivi sur la durée (1 an et demi au mieux pour les moyenne gamme) mais c’est aussi et surtout à cause des limitations hardware, upgrader ces smartphones sous une version avec plus de services etc qui vont demander plus de performances et donc plomber l’autonomie et la fluidité… Il faut aussi dire que bien souvent les utilisateurs bas de gamme ont une utilisation peu poussée de leur smartphone et s’en carrent des nouvelles fonctionnalités qu’ils n’utiliseront pas. En plus de ça, peu de gens gardent leur smartphone plus de 3ans (la moyenne doit être 2ans ou 2ans et demi) donc bon… En plus j’ai l’impression que les constructeurs font de plus en plus d’efforts là dessus pour proposer minimum 2 ou 3ans de suivi sur leurs haut de gamme 🙂

  35. Perso, j’aime assez la remarque de Leloup. Je dirais qu’Apple est un des meilleurs élèves notamment parce que dans les 1000 euros qu’on paie leur terminal haut de gamme (super cher), il faut voir que des gens vont bosser dessus pour au moins les 3 prochaines années. Ca a un coup, les mises à jours.
    Quand on voit des terminaux Android à 100-150 euros, faut pas s’étonner si ça ne va pas bien loin en terme de maj. C’est logique et implaccable.

  36. J’attends toujours la mise à jour de l’Os de mon Nokia 3310. ☺

    Relisez l’article et recentrez le débat car on est partie sur une confrontation Apple VS Android. Il est vrai qu’on est obligé de les citer pour pousser un argumentaire mais bon essayons autrement.

    Au passage, très bon article Eric.

  37. Pingback: 46% des iDevices du marché tournent sous iOS 8

Send this to friend

Lire les articles précédents :
blog
Développer et entretenir son propre blog : savoir coder ou pas ?

On peut créer et gérer un blog sans rien connaitre au HTML et aux langages web. Mais n'est-on pas plus...

Fermer