Et si Google Search devenait un réseau social ?

Aux Etats-Unis, les candidats aux primaires peuvent « publier sur Google ».

On Google

En 2004, Google a lancé le réseau social Orkut, qui n’a jamais vraiment percé et qui a été fermé en 2014. En 2011, il a également lancé Google+, qui n’a pas non plus de bons résultats et que certains médias qualifient parfois de « ville fantôme ». Par ailleurs, aujourd’hui, la firme de Mountain View teste la possibilité de publier sur son produit phare Google Search, comme on le ferait sur un réseau social, avec les candidats aux primaires américaines.

Pour le moment, on ignore comment cela fonctionne. Mais en substance, les candidats américains peuvent « poster sur Google » du texte, des images ainsi que des vidéos. Et une fois publié, le contenu apparait dans les résultats de recherche en rapport avec le candidat et peut même être partagé sur d’autres réseaux sociaux. La fonctionnalité pourrait inquiéter Twitter sur le long terme car l’idée de Google avec cette fonctionnalité est de permettre aux internautes de s’informer « en temps réel »avec des publications des candidats auxquels ils s’intéressent.

Mais comme je l’expliquais, il ne s’agit encore que d’un test et seuls les candidats à la course présidentielle américaine peuvent accéder à la fonctionnalité. Cependant, Google indique que plus tard, il envisage de proposer celle-ci à d’autres personnalités ou organisations.

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Peeple
Peeple : l’application qui permet de noter les gens fait de nouveau parler d’elle

Après la polémique d’octobre, Peeple refait surface.

Fermer