Et si quelqu’un rachetait Twitter ?

Personne n’imagine un monde sans Twitter. Pourtant, bien que son réseau social soit incontournable, la compagnie ne va pas très bien.

Outre le fait que Twitter ne fait toujours pas de profits, l’entreprise a aussi du mal à attirer de nouveaux utilisateurs et ce malgré tous les efforts de l’actuel PDG Jack Dorsey pour rendre la plateforme pour facile à utiliser et plus attractive.

Capture d'écran sur le site de Statista

Capture d’écran sur le site de Statista

Cela fait un an que Jack Dorsey a remplacé Dick Costolo à la tête de Twitter. Et comme l’explique Business Insider, l’action de l’entreprise a chuté de 60 % durant cette année.

Cependant, depuis un mois, l’action serait montée de 19 %, suite au rachat de LinkedIn par Microsoft. « Cela suggère que les investisseurs de Twitter sont plus excités par une potentielle acquisition que par le nouveau PDG de l’entreprise », lit-on dans l’article.

Selon Business Insider, les investisseurs donnent six mois à Twitter pour qu’il fasse croitre son nombre d’utilisateur. Le site américain cite Robert Peck, un analyste de SunTrust Robinson Humphrey, qui s’adresse à ses clients.

D’après ce dernier, « une fusion-acquisition serait inévitable en 2017 », si Twitter ne parvient pas à faire grimper sa courbe de croissance. Et selon Business Insider, des analystes de BMO Capital Markets, Pacific Crest Securities, Axiom et d’autres auraient aussi formulé des avis similaires concernant un possible rachat de Twitter.

Après, il reste à savoir quelles entreprises seraient intéressées par un rachat de Twitter. En tout cas, il faut savoir que selon un livre publié par le journaliste américano-britannique Nick Bilton, Facebook aurait déjà tenté de racheter Twitter en 2008. Cependant, comme l’explique le site TechCrunch, les plans de Mark Zuckerberg « ont été mis en désarroi lorsque Jack Dorsey a perdu son poste de CEO ». Aujourd’hui, Jack Dorsey a retrouvé ce poste, mais Facebook n’a peut-être plus besoin de racheter Twitter.

(Sources :  1 / 2 / 3 )


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Un iPhone 6S blanc (Pixabay)
Cette année sera peut-être marquée par la fin des iPhone 16 GB

Cette année, Apple aurait décidé de ne plus proposer de variantes avec 16 GB de mémoire interne.

Fermer