Et vous, vous connaissez tous vos amis sur Facebook, vraiment ? (infographie)

Les réseaux sociaux, Facebook en tête évidemment, sont en train de remodeler en profondeur nos relations sociales, mais également la perception et le sens même sue l’on attribue à la notion d’ami.

Les réseaux sociaux, Facebook en tête évidemment, sont en train de remodeler en profondeur nos relations sociales, mais également la perception et le sens même sue l’on attribue à la notion d’ami.

Le mot, et l’emploi qu’en a fait Facebook dès le départ, n’est pas anodin et la fréquentation régulière du site amène à se poser la question : un ami c’est quoi ? Bien sûr on se la posait déjà avant Facebook, dans la vraie vie, mais cela concernait un cercle de quelques personnes, voire les intimes.

Mais quand on a 130 potes sur Facebook, ce qui est le nombre moyen d’amis de chaque membre, la question se pose de façon un peu différente. Je ne parle là que des particuliers. Car quand avoir un compte Facebook est une « obligation professionnelle » et que l’on a plusieurs centaines voire milliers d’amis, il y a longtemps qu’on ne se pose plus ce genre de question, puisque le principe est d’accepter toutes les demandes afin de faire croître son réseau (quitte à recréer un compte privé à côté).

Un ami Facebook vaut-il un ami dans la vraie vie ?

L’institut Nielsen s’est penché sur la question et a mené une enquête en interrogeant en avril 2011 un échantillon représentatif de 1865 adultes (+ de 18 ans) utilisateurs de médias sociaux. Cette étude fait apparaitre quelques clés sur les comportements des utilisateurs réguliers de Facebook :

  • la raison principale d’ajout d’une personne dans ses amis est le fait de la connaître dans la vraie vie (82% des réponses)
  • le réseau professionnel lui ne compte que pour 11% des réponses
  • à noter, un petit 7% pour l’attractivité physique, ce qui confirme que l’hypocrisie face aux sondeurs est un truc universel et international :-)

Du côté des raisons qui font que l’on supprime un ami de Facebook :

  • les commentaires offensants (55%)
  • on ne connait pas très bien la personne (41%)

Autres remarques intéressantes : pour 14% des personnes interrogées, la suppression d’un ami se fait suite à des commentaires politiques, et 39% parce-qu’il essaie de vendre quelque-chose. Donc visiblement sur Facebook, la politique et le commerce ne sont pas vraiment les bienvenus.

Après il reste un autre cas, qui n’est pas vraiment décrit dans cette étude : les personnes que l’on ne connaissait pas, et qui sont devenues des relations proches, voire des amis, suite à un contact via un réseau social. J’en ai personnellement quelques-un et quelques-unes comme cela dans mon carnet d’adresse, et je pense que c’est le meilleur argument que je puisse opposer à ceux qui prétendent (sans trop savoir de quoi ils parlent) que les réseaux sociaux isolent et aliènent l’homme de la vraie relation.

Amis Facebook infographie

(source)

Invité

Trés bon article, à partager, si ça peut faire réfléchir les petits jeunes qui se font un honneur d’avoir un grand nombre d’amis sans en connaitre la moitié

Invité
amapi
21 décembre 2011

Moi j’ai fait un constat qui recoupe un peu l’étude:

L’age est en relation directe avec le « taux de connaissance » de ses amis FB.

En gros plus on est jeune moins les amis sur FB sont fréquenté dans la vie, plus on est vieux, et plus les amis FB sont des personnes que l’ont connait vraiment.

Je me souviens des début de FB avec une tétra chié de Friends, alors que maintenant si j’en ai une 30aines, c’est le bout du monde, uniquement la famille et les amis trés proches.

L’essort de réseau sociaux dédié joue beaucoup aussi.

La ou on avait des relation « pseudo » pro sur FB, on les à déporté sur des LinkedIn ou autre.

En gros, FB+Age = Cercle proche.

Invité
21 décembre 2011

J’ai souri à l’échantillon représentatif de 1865 adultes… Déjà les échantillons représentatifs dans la consommation courante ont des difficultés à être représentatifs alors sur un média aussi jeune qu’internet… Ainsi on arrive à la conclusion du 82% d’ajout d’une personne dans ses amis c’est qu’on la connaît « dans la vraie vie. ».. Tout alors tournez autoir de la signification « connaître dans la vraie vie »… est-ce que je vous connais car je vous lis ? est-ce que je vous connais celui qui passe à la télé ?…

Invité
21 décembre 2011

Pour certains c’est la course au nombres d’amis sur Facebook, mais au final, une fois l’ordinateur éteint, le nombre réel d’amis reste bien bas…

Invité

[...] Et vous, vous connaissez tous vos amis sur Facebook ? Les réseaux sociaux, Facebook en tête évidemment, sont en train de remodeler en profondeur nos relations sociales, mais également la perception et le sens même sue l'on attribue à la notion d'ami. Le mot, et l'emploi qu'en a fait Facebook dès le départ, n'est pas anodin et la fréquentation régulière du site amène à se poser la question : un ami c'est quoi ? Bien sûr on se la posait déjà avant Facebook, dans la vraie vie, mais cela concernait un cercle de quelques personnes, voire les intimes. Mais quand on a 130 potes sur Facebook, ce qui est le nombre moyen d'amis de chaque membre, la question se pose de façon un peu différente. Je ne parle là que des particuliers. Car quand avoir un compte Facebook est une "obligation professionnelle" et que l'on a plusieurs centaines voire milliers d'amis, il y a longtemps qu'on ne se pose plus ce genre de question, puisque le principe est d'accepter toutes les demandes afin de faire croître son réseau (quitte à recréer un compte privé à côté). [...]

Invité
21 décembre 2011

Face to face book

Et s’il y a quelque chose à réformer dans nos sociétés, ce ne sont ni les constitutions, ni les entendements mais les cœurs… le cœur des hommes.

http://www.lejournaldepersonne.....face-book/

Invité
PtitLoop
21 décembre 2011

Moi aussi je me suis retrouvé, au début, avec presque un millier de friends.. C’était la période découverte.. Celle où on disait que Facebook pouvait servir au niveau professionnel (je reconnais qu’il y a du vrai, même si ce n’est pas la meilleure clientèle, loin de là) et où on ajoutait aussi systématiquement les vieux copains d’école (à qui on ne parlait quand-même pas..)
Je me suis aussi retrouvé dans la situation où des « amis » purement virtuels à la base sont devenus des contacts relativement proches dans la vraie vie.. (une dizaine de cas)

Au final, après avoir recréé un nouveau profil, j’ai moins d’une centaine de personnes dans ma friendlist (dont encore quelques virtuels, mais des virtuels pertinents triés sur le tas, comme certains blogueurs.. Salut Eric :) )

Par contre cette fois, j’ai beaucoup de fanpages reliées aux infos culturelles, high-tech, etc.
Mon Facebook a pris la place de mon Google Reader..

Invité
21 décembre 2011

Grâce à Facebook, j’ai sympathisé avec une dame qui habite en Algérie et j’ai l’impression que c’est pour elle une fenêtre sur la vie. Je comprends mieux ce qu’il se passe là-bas et elle « vit un peu ma vie »

Invité
21 décembre 2011

Avoir top d’amis sur Facebook revient à se taper tout les pseudos merdique de la plupart de ses « amis ». De plus, je trouve que Facebook devient de plus en plus intrusif, en particulier avec ce fameux télétexte…

Invité
21 décembre 2011

Moi, c’est simple. les amis, les vrais, uniquement. les relations pro sont autre part.
on ne mélange pas les choux et les carottes.
(cherchez qui sont les choux et les carottes ….)

 
Lire les articles précédents :
forfone

La nouvelle application VoIP! Appeler, chatter et envoyer des photos gratuitement entre utilisateurs forfone. Super simple, pas de nom d'utilisateur...

Fermer