Etats-Unis : ils plaident coupables d’avoir distribuĂ© des applis contrefaites

Aux Etats-Unis, deux personnes accusĂ©es d’avoir distribuĂ© des applications contrefaites ont plaidĂ© coupables. Une premiĂšre.

apps contrefaites

Selon les mĂ©dias amĂ©ricains, il s’agit d’une premiĂšre. Nicholas Anthony Narbone, ĂągĂ© de 26 ans, et Thomas Allen Dye, 21 ans, ont tous les deux plaidĂ© coupable. Ils ont Ă©tĂ© accusĂ©s d’avoir aidĂ© Ă  la supervision du site Appbucket.net qui aurait distribuĂ© plus d’un million de copies d’applications faisant l’objet de droits d’auteurs et ce, sans aucune autorisation. Appbucket.net fait partie de ces sites qui se proposent en alternative aux stores d’application officiels comme Google Play Store.

Nicholas Anthony Narbone et Thomas Allen Dye verront leurs sentences prononcĂ©s entre juin et juillet prochain. Ils peuvent encourir jusqu’à 5 ans de prison.

Nous avons plusieurs fois Ă©voquĂ© ces stores alternatifs pour des raisons de sĂ©curitĂ©, Ă©tant donnĂ© que les fichiers que l’on y tĂ©lĂ©charge ne font l’objet d’aucune vĂ©rification et peuvent contenir des codes malveillants. Mais en plus d’ĂȘtre potentiellement dangereux pour vos donnĂ©es personnelles, certains de ces stores alternatifs peuvent Ă©galement ĂȘtre illĂ©gaux. Selon le procureur, les tĂ©lĂ©chargements illĂ©gaux Ă©voquĂ©s plus haut totaliseraient une valeur de 700.000 dollars. Un gros manque Ă  gagner pour les dĂ©veloppeurs.

Un autre individu serait impliquĂ©, qui n’a pas plaidĂ© coupable, mais qui risque les mĂȘmes peines. Il s’agit d’un dĂ©nommĂ© Kody Peterson, suspectĂ© d’ĂȘtre le chef d’orchestre d’un site appelĂ© SnappzMarket. On l’accuse d’avoir fait perdre encore plus d’argent aux dĂ©veloppeurs d’applications Android. En effet, en une annĂ©e, le site aurait distribuĂ© 1 million de copies illĂ©gales d’applications, ce qui correspondrait Ă  une perte de 1.7 million de dollars pour les dĂ©veloppeurs. Mais cette affaire serait encore en cours.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nokia : le rachat par Microsoft est retardé

Initialement prĂ©vue en fin mars, l’acquisition de la division mobile de Nokia par Microsoft est lĂ©gĂšrement retardĂ©e.

Fermer