États-Unis, pour obtenir un prêt, il vaut mieux ne pas avoir de mauvais payeurs parmi vos amis Facebook

Aux États-Unis, certaines sociétés spécialisées dans le prêt n’hésitent pas à scruter vos comptes sur les réseaux sociaux pour juger si votre profil est recevable ou non.

Ce n’est plus un mystère, vos comptes possédés sur les réseaux sociaux peuvent vous causer du tort. On connait l’exemple de l’employeur qui va scruter vos activités pour en savoir plus sur vous avant d’éventuellement vous embaucher. Mais maintenant, il faudra aussi compter sur les entreprises de prêt qui n’hésiteront pas à utiliser vos données pour savoir si vous êtes digne de confiance ou non.

On le sait, votre activité et vos informations sur les réseaux sociaux sont monnayées en argent sonnant et trébuchant. Cependant, pouvait-on s’attendre à ce que nos comptes soient analysées pour savoir si oui ou non, nous sommes ‘dignes’ de recevoir un prêt ? C’est en tout cas ce qui, semble-t-il, se passe dans certaines sociétés américaines selon le site d’information Mother Jones.

Quelques exemples sont donnés, les voici. Tout d’abord, nous avons la société LendUp, spécialisée dans le prêt en ligne. Celle-ci examine les comptes Twitter et Facebook des demandeurs de prêt. Elle regarde notamment le nombre d’amis de ces personnes et leurs interactions avec ceux-ci. Cela lui sert à prendre sa décision si oui ou non, vous êtes jugé recevable. Mais il y a pire ! L’entreprise Lenddo, société qui prête de l’argent aux pays en voie de développement, fait encore mieux. Elle scrute vos contacts sur Facebook. Si parmi eux, elle détecte un mauvais payeur à qui elles ont déjà eu affaire, vous êtes directement considéré comme non recevable.

Argent

Si ces entreprises peuvent agir de la sorte, c’est parce que juridiquement, elles ne sont pas considérées comme hors-la-loi. Cependant, les critère qu’elles appliquent semblent tout de même assez fumeux. Le fait d’avoir un mauvais payeur dans ses amis Facebook ne fait – jusqu’à preuve du contraire – pas de vous un escroc. Des associations de défense du consommateur ont demandé des changements juridiques pour remédier à cette situation.

J’aurais bien conclu en vous rappelant de bien faire attention à tout ce que vous publiez sur Facebook, surtout si vous possédez un compte à votre nom. Mais ici, mis à part mettre les paramètres de sécurité de Facebook au maximum, vous ne pouvez pas réellement faire grand chose. Enfin, pas grand chose… la solution de la suppression pure et simple du compte reste toujours envisageable.

(sources [1], [2])


8 commentaires

  1. Pierre-Olivier on

    Les réseaux sociaux, c’est bien ! mangez-en !

    Quand les gens comprendront que ce truc n’apporte que des emmerdes, on aura fait un grand pas; mais ça n’en prend malheureusement pas le chemin.

  2. « la solution de la suppression pure et simple du compte reste toujours envisageable. »

    Jusqu’au jour ou ne pas avoir de compte facebook vous sera reproché…

  3. Voila une bonne raison d’avoir de fausses identités et boites mail pour les réseaux sociaux…

  4. Heu je ne vois pas encore le problème ?
    C’est la même chose à chaque sujet sur la confidentialité…
    « Pousser ses paramètres au max » ? Non, pas vraiment ! Si oui, et alors ?

    Facebook est un réseau privé comme dans la vie « matérielle »
    – Si vous ne choisissez pas les bonnes personnes c’est votre problème.
    – Cacher la liste de ses amis ça prend 2s et c’est une seule et unique option.

    Tout cela s’appelle de la gestion d’identité numérique. Je ne vois donc pas en quoi Facebook est encore un problème puisque c’est PRIVE.

    Après le vrai problème, c’est le manque de connaissance et surtout d’éducation de l’utilisation de ces outils….

  5. Euh… Si son compte Facebook est correctement protégé, un « non ami » ne peut rien voir (à part nom et avatar), si ? Il me semble que c’est mon cas 🙂

  6. Setra

    Je en sais pas quel pourcentage des utilisateurs de Facebook s’en foutent un peu des paramètres de confidentialité mais je suis certain qu’il est élevé 😉

  7. jducerf, Facebook est un endroit Publique ! Même si ce sont tes amis, ça reste un endroit publique où l’on ne peut pas dire ce que l’on veut (Tout du moins dans le fil d’actualité). Prenons l’exemple des trois salariés d’Alten licenciés pour avoir critiqué leurs patrons sur Facebook :
    http://www.zdnet.fr/actualites.....751826.htm

    Peu importe que tu choisisse les bons ou mauvaises personnes, suffit de payer Facebook pour qu’il te livre l’infos ! J’ai entendu dire qu’il fournissait des interfaces où il y a juste à chercher un nom et tu trouve toutes les infos qu’il a mis depuis le début.
    Erwan18, pour la plupart des gens oui ils ne verront rien mais une entreprise ou un gouvernement ont accès à tout ce que tu fais sur facebook (avec contrepartie), tout est enregistré même si ce n’est pas affiché !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Introduction en bourse de Twitter : les marchés boursiers vont-ils s’arracher le titre ?

Récemment, le réseau social Twitter a annoncé le franchissement d’une étape pour son introduction en bourse. Pour le moment, on...

Fermer