États-Unis, une loi prévoit l’interdiction de la vente de téléphone sans logiciel anti-vol

Un État américain a décidé d’interdire la vente de tout téléphone sans logiciel antivol d’ici juillet 2015.

Une nouvelle loi a été votée dans l’un des États américains, au Minnesota pour être précis. Celle-ci entrera en vigueur le 1er juillet 2015 et interdira la vente de téléphones si ceux-ci ne possèdent pas une application ‘antivol’. On peut supposer qu’il s’agit de ces applications qui permettent au propriétaire d’un mobile de désactiver leur appareil à distance, et ainsi de le rendre inutile, en cas de vol. Le but premier de cette loi serait de dissuader les voleurs de smartphones de commettre leurs méfaits en leur indiquant clairement que, désormais, les appareils qu’ils vont chaparder pourront être mis hors d’usage. Il semblerait que le vol de téléphone soit devenu une vraie discipline puisqu’un vol sur trois concerne un mobile, selon la FCC.

Antivol ?

Cependant, voici ce que dit clairement le texte de loi : les téléphones devront être « Ã©quipés avec des fonctionnalités antivol pré-installées ou alors être capables de télécharger de telles fonctionnalités« . Le terme ‘antivol’ est finalement assez peu précisé et il faudra probablement établir les sécurités qui pourront être considérées comme ‘antivol’. La désactivation à distance ne serait donc pas obligatoire. Même si le texte de loi propose quelque chose d’intéressant – des téléphones sécurisés dissuaderont probablement les voleurs – il semble qu’il arrive un peu tard.

Lock

Des constructeurs déjà sur la brèche

En effet, beaucoup de constructeurs auraient déjà prévu d’intégrer des protections supplémentaires pour les téléphones d’ici 2015 et ce, bien avant l’apparition de cette loi. Blocage à distance et formatage des données sont déjà intégrés/en cours d’intégration chez de nombreux constructeurs. La loi leur donne néanmoins jusqu’au mois de janvier 2015 pour qu’il puissent expliquer les sécurités installées ou pouvant être installées, probablement pour juger si celles-ci sont recevables ou pas. Un tel texte de loi n’existe aujourd’hui que dans un seul État des États-Unis mais, qui sait, peut-être qu’il sera appelé à se généraliser ?

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Brésil : battue à mort à cause d’une fausse rumeur sur Facebook

Au Brésil, une femme soupçonnée à tort de pratiquer des rituels de magie noire sur des enfants a été battue...

Fermer