Eterni.me : le service qui veut vous faire discuter avec les morts

Idée lugubre ou évolution de l’humanité ? Eterni.me est un service web qui propose de reconstruire la personnalité d’un défunt à partir de son empreinte numérique, afin de le faire « vivre » à jamais.

Eterni.me

Vous avez peut-être déjà entendu parler de LaVieDapres, un service qui permet à un utilisateur de programmer des messages après son décès ou de gérer sa vie numérique. Eterni.me pousse le concept encore plus loin avec ce qu’il entreprend. Celui-ci veut en quelques sortes vous faire vivre éternellement sur la toile. Mais comment ?

Cette start-up pense avoir développé un service qui permet de reproduire la personnalité de quelqu’un après son décès. Pour ce faire, ils se basent sur les activités en ligne de la personne concernée. Celle-ci doit donc donner un accès aux réseaux sociaux, e-mail, messagerie instantanée, etc. afin qu’il soit possible d’analyser et de reconstruire sa personnalité et les habitudes de son vivant.

Après avoir collecté toutes les informations possibles, eterni.me « génère un VOUS virtuel, un avatar qui émule votre personnalité et peut interagir avec, et offrir des informations et des conseils à votre famille et amis après votre décès ». Voilà ce qu’on peut lire sur le site du service. Après, tout se passe comme si les interlocuteurs (amis, famille, etc.) parlaient sur un service de messagerie instantanée avec le défunt.

Actuellement, eterni.me n’est pas encore ouvert mais il est déjà possible de demander une invitation en s’inscrivant sur le site. On ne sait que peu de choses sur la technologie ou les éventuels algorithmes que ce curieux service va utiliser et nous n’avons donc aucune idée du réalisme de cet émulateur de personnalité que va offrir eterni.me.

Mais ce service qui veut faire parler les morts aurait déjà reçu 1.300 demandes d’invitation en 24 heures après son lancement. Encore à l’état de prototype, eterni.me prévoit un lancement « bientôt », si l’on se fie à une interview accordée au site Boston.com.

(Source)


10 commentaires

  1. Ça fait fortement penser à la série Caprica… On est en train d’assister à la naissance des Cylons ! ^^

  2. Il semblerait que les auteurs de ce site se soient fortement inspirés de l’épisode 1/S2 « Be Right Backé » de l’excellente série britannique BlackMirror … c’est même un copier/coller. http://fr.wikipedia.org/wiki/B.....is%C3%A9e)

    De toutes les manières, cette vision sera très certainement accomplie par Goolge, c’est pour cela que Ray Kurzweil travaille chez eux. Ayant était traumatisé par la perte de son père jeune, il s’est fixé comme mission de le ressuscité ( en version numérique donc).

    Je vous conseille cette interview, qui explique comment et pourquoi nous allons interagir avec nos morts dans notre environnement réel.
    http://www.augmented-reality.f.....augmentee/

  3. Valentin-Pringuay on

    Je crois que c’est un fantasme récurrent dans la science-fiction en fait… je crois me souvenir d’une nouvelle de Philip K. Dick où il était possible de rendre visite aux morts et de leur parler.

    Après, de là à souhaiter voir cette technologie en place de mon vivant… je ne sais pas trop là…

    • Valentin-Pringuay on

      Je ne crois pas avoir lu Ubik (shame on me) mais je crois qu’il fait référence à la même « technologie » dans un recueil de nouvelles. Et merci de la précision… j’ai toujours garder Ubik dans la liste des livres à lire un jour !

  4. le plus fort, c’est d’utiliser cette techno de notre vivant : un logiciel pourrais entretenir les relations sociales a notre place, répondre a des annonces de job, organiser des rencontres, agir sur les forums. etc..etc…

  5. Philip K. Dick : Ce que disent les morts.
    Pas tout à fait pareil, dans l’oeuvre de Dick, les morts sont maintenus dans un état de Semi vie (on retrouve aussi cette demie vie dans « Ubik » toujours de Dick

    Par contre, la référence à BlackMirror prend tout son sens, c’est exactement le même principe. Pousseront-ils aussi loin ?

    En totu cas, pour moi, c’est juste un moyen de faire réflechir les gens, de leur montrer jusqu’où ça peut aller, de la prévention en quelque sorte. Mais pour ça, pas besoin de lancer un site, il suffit de regarder BlackMirror qui fait bien réflechir sur la technologie et ce qu’elle peut nous faire faire

  6. Ubik est vraiment très très bon 🙂

    Et pour l’article, effectivement, le service est totalement inspiré (plagié ?) d’un episode de Black Mirror « Be Right Back »

  7. Valentin-Pringuay on

    @Gertrude : Ah oui merci ! Cela fait résonner des souvenirs en moi comme description. Ce doit être ça !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
OpenClassRooms lève un million d’euros pour développer son offre premium

Le site de cours en ligne OpenClassRooms vient d’annoncer une seconde levée de fond d’un million d’euros. La start-up explique...

Fermer