Etude : au volant, Google Now serait moins dangereux que Siri et Cortana

Si vous utilisez les assistants virtuels pendant que vous conduisez, ceci devrait vous intéresser.

Voiture

Utiliser Siri, Cortana ou Google Now lorsque vous conduisez est potentiellement dangereux. C’est ce qui ressort d’une étude menée aux Etats-Unis par l’AAA Foundation for Traffic Safety. Le président de l’association, Peter Kissinger, explique : « Les résultats indiquent que les automobilistes pourraient ne pas voir des stops, des piétons et les véhicules pendant que leurs cerveaux se réajustent pour la tâche de conduite [après avoir utilisé les commandes vocales]».

Dans le cadre de cette étude, il a été demandé à plus de 200 conducteurs de rouler à moins de 40 kilomètres à l’heure sur une distance équivalente à la longueur de trois terrains de football. Pendant la conduite, il leur a aussi été demandé d’utiliser les commandes vocales des véhicules ainsi que des assistants virtuels de téléphones, comme Siri, Cortana et Google Now, par exemple, pour composer un numéro, choisir une musique à écouter ou encore dicter un SMS. Des appareils de mesure ont été utilisés pour observer le niveau de distraction causé par l’utilisation de ces commandes vocales.

Les résultats montrent que l’utilisation de celles-ci déconcentre le conducteur, mais aussi qu’après avoir accompli une tâche avec ces commandes vocales, le conducteur n’est pas immédiatement reconcentré sur sa conduite. Plus de 15 secondes peuvent se passer avant que le conducteur ne retrouve toutes ses capacités mentales pour la conduite. Et parfois, ce délai peut même atteindre 27 secondes.

Google Now devant Siri et Cortana

L’étude a par ailleurs aussi montré qu’un assistant virtuel peut distraire plus que d’autres. Dans une publication de blog, l’AAA explique que les systèmes les moins dangereux sont « généralement » ceux qui ont des faibles taux d’erreurs et qui requièrent un minimum de temps et d’effort pour accomplir une tâche.

Et Google peut se réjouir car comparé à Siri ou Cortana, son assistant virtuel serait moins distrayant (donc moins dangereux), selon cette étude.

Comme Siri et Cortana, Google Now est placé dans la catégorie 3. Selon l’AAA, cette catégorie indique que la perte de concentration est similaire à celle que subit le conducteur lorsqu’il dicte un texto. Cependant, contrairement aux assistants d’Apple et de Microsoft, Google Now se positionne presque dans la catégorie 2. Pour cette catégorie, l’activité peut être comparée au fait d’écouter la radio ou un livre audio au volant.

Voiture

L’étude est d’autant plus intéressante lorsqu’on sait qu’Apple et Google souhaite intégrer leurs systèmes d’exploitation CarPlay et Android Auto dans les véhicules. Et comme je l’évoquais précédemment, Microsoft teste lui aussi l’intégration de Windows.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
woman-dropped-fail-failure
Pourquoi les outils pour vous rendre plus productif ne vous rendent souvent pas service

Inutile d'utiliser toutes les applications pour "BOOSTER VOTRE PRODUCTIVITÉ" si vous les utilisez mal.

Fermer