(étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois

En marge de la présentation de la toute nouvelle version de sa plateforme de blogging intégralement refondue lors du BlogWorld de New York il y a quelques jours, le réseau de blogs français OverBlog vient de publier une étude menée en mai 2012, portant sur 5000 blogueurs du monde entier.

En marge de la présentation de la toute nouvelle version de sa plateforme de blogging intégralement refondue lors du BlogWorld de New York il y a quelques jours, le réseau de blogs français OverBlog vient de publier une étude menée en mai 2012, portant sur 5000 blogueurs du monde entier.

De cette étude, OverBlog a extrait une infographie mettant en parallèle les habitudes et caractéristiques les plus marquantes des blogueurs américains et européens. Quelques faits et chiffres attirent plus particulièrement l’attention, et ce sont principalement ceux qui marquent une différence notable entre blogs US et blogs européens.

Dans chaque niche, un blog

Ainsi l’on note que 94% des blogueurs américains utilisent leur véritable identité alors que 68% des européens utilisent un pseudonyme (ce qui ne signifie pas forcément qu’ils soient anonymes d’ailleurs). Tentative d’explication personnelle : les blogs européens sont plus « politiques » et expriment davantage des opinions que leurs homologues d’outre-atlantique, plus « factuels » ou orientés business. Impression qui pourrait être confirmée par le fait que les blogs américains se positionnent davantage sur des niches que les blogs européens. Ceux qui suivent ou s’intéressent un peu à la blogosphère US le savent : les blogs de niche sont légion, et pour certains extrêmement lucratifs et rentables. Qui imaginerait par ici que les mom blogs soient aussi importants, et que quelques américaines gagnent des fortunes en racontant leur vie de jeune maman et tous les trucs et astuces qui vont avec ? Un créneau encore très peu exploité en France, me semble-t-il.

D’ailleurs, d’une façon générale, si l’on parle des blogs professionnels, l’activité de blogging est beaucoup plus rémunératrice de l’autre côté de l’Atlantique : aux USA 16% des blogueurs pro gagnent plus de 3000 dollars par mois, alors qu’ils ne sont que 5% en Europe. Question de langue, de taille de marché, d’habitudes de consommation et d’attitude face à la pub aux USA, où tous les curseurs sont bien plus élevés qu’en Europe. Conséquences aussi d’une « domination culturelle » (notez les guillemets) américaine, notamment dans le domaine de l’info high-tech. Malgré la mondialisation et le fait que le web n’a pas de frontière, il n’en demeure pas moins cependant qu’il est probablement plus facile d’être anglophone et basé à proximité de la Silicon Valley pour avoir des chances de lancer un blog high-tech à succès mondial, qu’en Azerbaidjan, dans les Vosges (ou même à Lyon) icon smile (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois

infographie blogueurs du monde (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois

Autre fait à noter : aux USA les blogueurs publient davantage sur Twitter alors qu’en Europe ils préfèrent Facebook. Twitter est probablement plus populaire aux USA qu’en Europe, et donc un apporteur de trafic incontournable, outre le fait que le site de micro-blogging est vu comme un partenaire « naturel » des blogs, voire leur prolongement social.

On note enfin dans les grandes tendances que les blogueurs américains sont plus expérimentés car ils bloguent depuis plus longtemps : 37% d’entre eux publient en moyenne depuis4 à 7 ans, alors qu’ils ne sont que 26% côté Vieux Continent.

D’autres faits et chiffres sont à lire sur l’étude complète ici : http://www.over-blog.com/study/

A ce sujet, puisque nous sommes dans les études, si vous êtes blogueur-se, je vous invite à vous rendre d’urgence chez le camarade Stagueve pour répondre à son enquête annuelle sur la blogosphère française, dont il sortira une étude similaire (avec aussi une belle infographie) comme chaque année, mais ciblée sur la France.

35 commentaires

  1. En même temps c’est comparer un scooter a un camion… les état unis c’est 300 000 000 d’habitants. Et l’europe 700 000 000 dh’abitants. Sauf que on est divisé en 28 langues ce qui fait 25 millions d’habitants si on divise ‘bêtement ». Donc forcément la cible est beaucoup plus réduite. L’étude aurait été plus intéressante pour savoir quels sont les sujets qui rapporte le plus et non pas comparer l’EU et les US.

  2. Devenir blogueur professionnel reste un rêve d’indépendance pour beaucoup. Ce qui n’est pas dit, c’est la grosse différence entre les blogueurs américains et français pour monétiser leur contenu. Aux USA, on n’hésite pas à utiliser des méthodes marketing et à créer des produits tandis qu’en Europe, on reste souvent à attendre quelques euros versés par les bandeaux de pub !

  3. patrick

    C’est fascinant toutes ces superbes infographies pour présenter des données. Cela dit, la taille du marché américain étant ce qu’elle est, il est assez difficile de comparer en plus 2 cultures web historiquement différentes. Dommage, en tout cas de ne pas connaitre l’impact d’une traduction en 2 langues sur les blogs européens.

  4. Bonjour,

    Je pense qu’en europe, nous avons un peu de retard sur les USA, mais il va se combler.

    En terme de langue, l’idéal est de bloguer en anglais, le marché est beaucoup plus important, encore faut il bien maîtriser l’anglais afin de ne pas être ridicule.

  5. En quoi le pourcentage est-il influencé par la taille de marché ? Ce n’est pas un nombre absolu de blogueurs, donc il en tient compte.

    Je veux dire, il y a moins de francophones d’accord, mais donc aussi moins de blogueurs francophones. Du coup, la taille du marché n’a juste aucune influence sur le pourcentage.

    Par contre, la frilosité des français à gagner de l’argent avec un blog, peut-être… ;)

  6. « Il n’en demeure pas moins cependant qu’il est probablement plus facile d’être anglophone et basé à proximité de la Silicon Valley pour avoir des chances de lancer un blog high-tech à succès mondial, qu’en Azerbaidjan, dans les Vosges  »

    Bon, ce n’est pas un blog, mais un site communautaire, mais je dois dire qu’il tourne plutôt bien et pourtant je suis 100% vosgien et mon site est 100% High-tech.

    Et il me semble qu’un des meilleurs blogs High-tech francophone a son QG dans le Puy-de-Dôme ;)

    Sérieusement, je ne pense pas que l’origine de l’auteur ait une influence sur le succès et la qualité d’un site…

  7. Pingback: (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois | Communiquer sur le Web | Scoop.it

  8. Il serait intéressant de connaitre les différences de monétisation entre l’Europe et les US car je pense qu’il y a une culture qui est différente.

  9. Merci pour cette mise au point qui prouve encore une fois la longueur d’avance qu’ont les américains.

    Les freeze page, les techniques dites « commando », les listes de diffusion, c’est déjà ancré depuis longtemps là bas, et ici nous sommes regardés de coin lorsque l’on a un blog, ou une niche.

    Je suis blogueur, je renflou les frais de mon site avec quelques pub, mais l’affiliation est vraiment un bon plan, ou le service que je propose en parallèle, comme la création de site, c’est un tout (qui manque encore un peu de jus à mon goût) et quand on est passionné, nous sommes tentés d’aller jeter un œil outre atlantique ^^

  10. Toute cette histoire, ça me donne vraiment envi de bloguer en anglais… Surprenant tout de même que le pourcentage d’américains qui gagnent leur vie avec un blog soit 3 fois supérieur à celui des européens…

  11. Pingback: (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois | Web & Tracks [Blog en cours de construction]

  12. Pas sur qu’on en arrive à « gagner des fortunes »… en tout cas les astuces de parents… on est sur le créneau. Mais nous c’est c’est un « mon & dad blog » ! ;-)

  13. Pourquoi les français voulons toujours nous comparer avec les US? C’est un peu l’histoire de la vache et la souris, vous ne croyez pas?
    Pour ceux qui veulent atteindre ces gros marchés vous n’avez qu’à publier votre blog en .com et en anglais. Voila c’est simple pour les autres consolez-vous car la francophonie est de plus de 350.000.000 de personnes le Quebec y compris.
    @+

  14. Super article! Par contre je reste sur ma faim. Est-ce qu’il y aurait une étude qui explique la décomposition des revenus par temps de blogging, par age, par sexe…etc Ce serait marrant de comparer Europe et Amerique, et peut etre Asie du Sud Est?

  15. Bonjour Eric,
    Article très intéressent et en rapport avec mon actu perso. Je viens de lancer mon blog il y a 4 mois, surtout pour prendre la parole et échanger.
    L’objectif n’est pas de gagner de l’argent avec mais peut être un jour. On ne sait jamais.
    Au plaisir.

  16. Si je peux me permettre le « seulement » du titre est un peu déplacé, surtout vu la situation actuelle de l’emploi. 2300€ / mois est déjà un revenu important, non seulement en France mais encore plus dans de nombreux pays d’Europe qui entrent dans l’étude.

    Ça donne l’impression, fausse j’en suis convaincu mais je grossis le trait volontairement, que vu que tu fais partie des 5% tu es déconnecté des réalités économiques. Celà ne remet d’ailleurs aucunement en cause le fait que ton appartenance aux 5% est méritée par la qualité de Presse Cirton.

  17. citron mecanic on

    @karo : je vais défendre le taulier puis je le contacterai pour des frais d’avocat comme il fait partie des fameux 5% : il dit « seulement 5% » en regard du pourcentage US qui est 3X plus, et non pas « seulement 2300 euros ». Nuance.

    Si en France le blogueur gagne moins c’est qu’ici on n’a pas la même culture marketing, on se contente de placer qques adsenses ou bannières qui rapportent peanuts. De plus les pubs y sont mieux rémunérées (notamment adsense d’ailleurs), et il y a bcp de programmes d’affiliations performants, avec de bonne rémunération avec un suivi personnalisé de la part des plateformes, une vraie dynamique d’optimisation des espaces pubs, en France l’affiliation fonctionne sur le principe « entubeur/entubé », comment faire l’acquisition de trafic/client à (vraiment) moindre frais, avec des reversement riquiquis et un manque d’implication de la part des annonceurs souvent assez consternant.
    Enfin, l’article dit juste, le travail de niche reste à explorer en France, celle des nouvelles techno est sursaturée, faut trouver autre chose, suffit de visiter les blogs US on y trouve pleins d’idées. A bon entendeur !

  18. citron mecanic on

    suite..
    enfin, simple hypothèse, la puissance économique US fait qu’il y a peut-être plus d’entreprises à être intéressées pour annoncer directement en display, sans passer par des régies, avec des blogueurs dont le lectorat cible leur produits/services, source de revenus souvent substantiels.
    Et faudrait voir aussi, pour juger du décalage dans pourcentage de blogueurs vivants de leur activité, des motivations qu’il y a derrière, si on prend la blogosphère française, combien le font avec un objectif pro ou simplement dans une optique de loisir (ce qui n’a rien de péjoratif) ? c’est peut-être une spécificité plus européenne et française qu’américaine…

  19. J’ai lancé un site il y quelques mois, sur les brouilleurs de mobile, ça a fait un carton car le produit n’est pas très légal là bas, je me suis fait une place, et paf, site déclassé en rapport avec les lois locales …

  20. Pingback: (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois | Bien bloguer | Scoop.it

  21. Bonjour et merci pour cette infographie.
    Au-delà de la prétendue avance que peuvent avoir les Américains, ne peut-on pas y voir aussi et surtout 1 différence culturelle?
    J’irai même plus loin en me demandant si le but recherché par les blogeurs n’est pas différent de part et d’autre de l’atlantique, car l’objectif premier d’1 blog n’est pas forcément qu’il soit directement rémunérateur.

  22. Pingback: (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois | Communication web professionnelle | Scoop.it

  23. Comme dit dans les commentaires précédents, c’est clair qu’on ne peut pas vraiment comparer US et EU. Par contre les US ayant tjrs un temps d’avance, l’étude reste intéressante, elle peut dévoiler vers quoi tendra également le blogging en France dans quelques années. Elle peut aussi donner envie d’avoir une version anglaise de son blog destiné au public américain, ou encore de le créer ainsi dès le départ (comme l’écrit @Humanum55). Cela dit je rejoins @BT Web Création sur le fait qu’en France, lorsqu’on ouvre un blog on ne pense pas forcément et directement business au départ (en grande partie parce qu’on est pas dans cette culture-là et parce que les possibilités de revenus sont faibles bien sûr).

  24. Pingback: Revenus des blogueurs. Infographie. | BESTBUZZ

  25. Pingback: Devenir blogueur pro : les chiffres qui tuent !

  26. Pingback: (étude) Seulement 5% des blogueurs professionnels européens gagnent plus de 2300 euros par mois | sociologie-anthropologie | Scoop.it

  27. On imagine que la taille du lectorat joue sur la capacité justement à se positionner sur une niche. Dans l’infographie c’est amusant de constater que 7 blogueurs sur 10 semblent penser qu’il n’est pas utile de mettre à jour un blog régulièrement.

  28. C’est intéréssant à savoir. Y’a t’il une indication sur ce que l’on appelle « bloggueur profesionnel »? Est-ce une personne qui ne vit que de son blog ou n’importe qui ayant enregistré un blog comme société au registre du commerce ?

  29. Il parait que les américains vendent souvent un produit « maison » ou une formation a travers un blog, alors qu’en france c’est le pay per click qui est la monetisation principale…. Est-ce une des raison? je ne sais pas

  30. Le blogging est déjà dans une crise. Si quelqu’un veut gagner d’argent avec le blogging, il faut plus que décrire les activités de la journée :)
    Il faut déterminer le public cible, décider sur le contenu du blog et etre très discipliné – poster chaque jour des choses utiles et intéressants pour le public.
    Et utiliser des autres façons pour faire la pub sur son blog que les banners. Participer aux actions, faire quelque chose de non conventionnelle. Il ya beacoup d’études avec la rate de clique sur les banners…

Lire les articles précédents :
24% des 10.000 plus gros sites web intègrent un lien avec Facebook

Facebook a profondément investi et changé le web avec ses modules, widgets, et autres boutons sociaux. Une étude publiée récemment...

Fermer