Euclid Elements, un « Google Analytics » pour les vraies boutiques

Une startup californienne qui a mis au point une solution d’analyse statistique du trafic dans les boutiques en dur assez proche de ce propose un Google Analytics pour les sites web.

GĂ©nĂ©ralement, Ă  l’Ăšre du numĂ©rique et d’internet, le mouvement observĂ© le plus frĂ©quemment est celui qui va vers la dĂ©matĂ©rialisation ou la « virtualisation » des services.

Certains font la dĂ©marche inverse, en apportant au « monde rĂ©el » des technologies inventĂ©es par et pour internet. C’est le cas de Euclid Elements, une startup californienne qui a mis au point une solution d’analyse statistique du trafic dans les boutiques en dur assez proche de ce propose un Google Analytics pour les sites web.

Le principe repose sur l’installation de capteurs Ă  l’entrĂ©e (et en diffĂ©rents points si la surface est importante) d’un magasin afin de tracer diffĂ©rents Ă©lĂ©ments comme le nombre, la densitĂ©, le parcours et le comportement des visiteurs, et de synthĂ©tiser toutes les donnĂ©es collectĂ©es sur un tableau de bord analytique tel que ceux que nous connaissons bien pour l’analyse du trafic sur internet.

IntĂ©ressant, mais Wifi only…

Une idĂ©e intĂ©ressante, qui devrait permettre aux commerçants de mieux connaĂźtre leurs clients, et ainsi d’amĂ©nager leurs espaces de vente et les promotions de façon optimale. Cela Ă©tant, on peut douter de l’efficacitĂ© d’un tel dispositif dans l’immĂ©diat car celui-ci repose pour le moment exclusivement sur le traçage de visiteurs Ă©quipĂ©s d’un smartphone sur lequel le WiFi est activĂ©, ce qui constitue probablement un Ă©chantillon bien maigre de population, d’autant plus que mĂȘme parmi ceux qui possĂšdent un smartphone, ils doivent ĂȘtre une infime minoritĂ© Ă  laisser le WiFi activĂ© hors de chez eux ou en-dehors d’un contexte bien prĂ©cis (confĂ©rence, bureau…).

Sans compter les inĂ©vitables questions de confidentialitĂ© des donnĂ©es qu’un tel dispositif peut soulever, mĂȘme si de ce point de vue les fondateurs d’Euclid Elements indiquent que tout est anonyme et qu’il s’agit uniquement d’une dĂ©tection de mouvement. Euclid a testĂ© sa solution auprĂšs d’une sĂ©lection de commerces dans la zone de San Francisco et commercialise maintenant son programme sur le territoire amĂ©ricain, Ă  un tarif de 200 dollars par mois et par capteur. Les donnĂ©es rĂ©coltĂ©es sont visibles aprĂšs un dĂ©lai de 12 heures. Euclid Elements, fondĂ©e dĂ©but 2010 par des anciens d’Urchin (rachetĂ© par Google en 2005 et devenu depuis Google Analytics ), vient de lever 5,8 millions de dollars dans un premier tour de table.

Rappelons que dans un mĂȘme domaine, les technologies de tracking des visiteurs sur un point de vente ne datent pas d’hier et que les grandes surfaces en font un usage expert depuis de nombreuses annĂ©es, Ă  l’aide de camĂ©ras reliĂ©es Ă  des logiciels spĂ©cialisĂ©s d’analyse.

(source)

9 commentaires

  1. C’est Ă©norme ! Je trouve ça gĂ©nial pour les propriĂ©taires de boutiques « rĂ©els »

    Surtout intéressant pour les réseaux de franchisés je pense.

    Julien

  2. Le Wifi semble en effet trĂšs limitĂ©…
    Une solution acceptable semble ĂȘtre celle trouvĂ©e par les supermarchĂ©s qui permettent aux clients de scanner eux-mĂȘmes leurs articles… la douchette devient un bon moyen de suivre ses clients Ă  la trace.
    Bien sĂ»r, ce n’est pas applicable partout. Quid de la reconnaissance faciale ? ce qui Ă©tait hier de la science fiction semble aujourd’hui possible (en dehors des problĂšmes de coĂ»t et de lĂ©galitĂ© du stockage des donnĂ©es biomĂ©triques).

  3. Ils ont qu’Ă  mettre des capteurs-emetteurs wifii dans les paniers/caddies au lieu d’utiliser les smartphones ….. 😀

  4. Je disais que cette solution de tracking sera surement trÚs utile pour les réseaux de franchisés qui souhaitent comparer les indicateurs de leur différents points de vente.

    Par ex: autant de visites mais moins de ventes = amélioration à faire sur le point de vente.

    Julien

  5. Une idée excellente.
    La tendance d’utiliser les avantages du web pour les apporter au monde « physique », commence Ă  montrer de trĂšs belles facettes.

  6. S’ils proposent un wi-fi gratuit dans leur boutique, ca pourra inciter les gens Ă  l’activer, mais ca risque de pas faire une grosse diffĂ©rence non plus.

  7. ils auraient mieux fait de mettre des kinect… cela aurait surement ete plus pertinent, plus simple et plus prĂ©cis…

    mouarf…

  8. Pingback: Euclid Elements, un "Google Analytics" pour les vraies boutiques | Web Analytics | Scoop.it

  9. La Kinect permet de gérer trÚs peu de personnes simultanément. Cela est donc incompatible avec les magasins physique.

Lire les articles précédents :
SEO : mise à jour de Google pour favoriser les contenus récents, 35% des recherches affectées !

Voila une annonce qui va probablement faire l'effet d'une bombe dans le (pas si) petit monde du SEO : Google...

Fermer