Eunoia, des émotions qui font frémir l’eau [Vidéo]

La retranscription des données envoyées par notre cerveau est une technologie fascinante. Une artiste a décidé d’utiliser ce système pour réaliser une performance artistique à base d’eau et de son.

Tout récemment sur Presse-Citron nous avions évoqué un robot qui utilisait les pensées de son pilote pour être contrôlé. Il suffisait d’installer un système de casque sur la tête de quelqu’un pour que les informations envoyées par son cerveau soient retransmises sous forme de commandes au drone. Aujourd’hui c’est un procédé relativement similaire que nous allons voir, mais dans un domaine totalement différent.

Une artiste nommée Lisa Park a mis en place une installation qu’elle a appelé Eunoia.  Ce système est composé d’un casque qu’elle installe sur son chef et de cinq ‘récipients’ dans lesquels il y a de l’eau. Le casque va récolter les ondes électriques envoyées par le cerveau (électro-encéphalographie ou EEG). Les capteurs vont différencier les ondes cérébrales dites alpha, bêta, delta et thêta mais aussi les mouvements des yeux. Toutes ces données vont être retranscrites en ondes sonores et qui sortiront d’en dessous des ‘récipients’ faisant ainsi frémir, bouger et gicler l’eau.

Euonia

Selon Park, elle aurait lié chacun des ces récipients à une émotion propre. On retrouve la tristesse, la colère, la haine, le désir et la joie. Quand elle pense à des éléments qui lui inspirent l’une de ces émotions, c’est le récipient désigné qui va se mettre à émettre des ondes mécaniques sonores. Expliqué comme cela, ça peut avoir l’air un peu flou, mais je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous pour mieux vous rendre compte de la chose.

Mêlant à la fois art et science, Eunoia est un système poétique et impressionnant. Cela montre que les progrès de le domaine de l’EEG sont conséquents et désormais accessibles à un public plus large (des artistes, des étudiants spécialisés…) et cela ne peut faire que rêver quant aux usages que l’on en fera demain.

« eunoia » (about the process) from Lisa Park on Vimeo.

(source)


11 commentaires

  1. C’est juste impressionnant. La façon dont la science du cerveau et les technologies associées ont progressé ces dernières années est à la fois fascinante (on imagine bien quand on a lu un peu de SF, tout ce qu’on pourra faire de génial d’ici quelques années – en extrapolant un peu sur ce que montre cette vidéo), et à la fois un peu flippante.

    Là, on est dans l’art et effectivement la performance est poétique, mais on peut aussi imaginer des utilisations beaucoup moins « romantiques ». C’est toujours difficile de faire la part des choses, je ne sais pas trop quoi en penser.

  2. Il y a une erreur dans l’article, le nom de l’installation est Eunoia et non pas Euonia (cela se voit bien d’ailleurs dans la miniature de la vidéo, où c’est écrit en grec … encore faut-il connaître un minimum l’alphabet grec, certes ^^).

    D’ailleurs je trouve ça assez joli comme nom, le « bon esprit » 🙂

    • Axel-Cereloz on

      Merci pour la correction, vous avez l’oeil acéré. 😀

  3. assez incroyable pour voir agir avec sa passer et un peu le rêve ultime de tous les humains (avec les voitures volantes )

  4. De toute beauté, merci pour la vidéo 🙂
    Et Lisa Park est une artiste de plus en plus reconnue maintenant.

  5. Bientôt, tout le monde pourra contrôler un ordinateur ou tout autre objet rien que par la pensée, ça promet des spectacles époustouflants.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Kisai Intoxicated, la montre éthylotest

Alors qu'on a récemment entendu parler des éthylotests obligatoires à bord des véhicules, une montre pourrait se substituer à ces...

Fermer