[exclu] Eurovision + technos innovantes + réseaux sociaux = EuroMusic Contest

Si vous avez toujours considéré le Concours Eurovision de la Chanson comme le sommet affligeant et consternant du kitsch musical, et que vous rêvez de découvrir de vrais talents dans des styles autres que la variété moisie d’Azerbaidjan, d’Estonie (ou pire, de France), j’ai peut-être ce qu’il vous faut.

Euro Music Contest [exclu] Eurovision + technos innovantes + réseaux sociaux = EuroMusic Contest

La jeune et dynamique équipe de MyBandMarket[1], plateforme de booking en ligne, qui met en relation artistes et bookers en calculant la valeur de la prestation live d’un artiste en fonction de sa popularité sur les réseaux sociaux, lance l’EuroMusic Contest, sorte d’Eurovision 2.0 avec en plus de vrais morceaux de techno innovante dedans.

L’EuroMusic Contest est un concours ouvert à tous les artistes européens, avec pas moins de quarante pays participants. Un système de votes en ligne permettra à chaque internaute de participer à la sélection des musiciens ou groupes finalistes. Sa synchronisation avec Facebook permettra l’entrée du numérique et de la viralité dans un concours musical à l’échelle européenne.

Des votes via Facebook

Après une première campagne de votes de 2 mois (Février – Mars 2014), 1 artiste ou groupe par pays sera retenu. En Avril 2014, dix d’entre eux seront sélectionnés par un jury composé de professionnels de la musique et représenteront leurs pays respectifs lors de l’EuroMusic Live, un concert final qui aura lieu à la Cigale à Paris (1000 personnes) en Mai 2014 et sera diffusé en direct
sur internet. Pendant l’EuroMusic live, le public pourra voter en temps réel sur la page livestream pour ses artistes préférés.

Euro Music Contest Logo [exclu] Eurovision + technos innovantes + réseaux sociaux = EuroMusic Contest

Un financement partiel via crowdfunding

Afin de compléter le financement de l’opération, les organisateurs s’appuient sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank qui financera l’EuroMusic Live à hauteur de 8 000€ soit 5% du budget global. Si l’objectif de départ était dépassé, un EuroMusic Tour serait organisé dans les villes suivantes (chaque date équivaut à 8,000€ supplémentaires) : Barcelone, Milan, Berlin, Bruxelles, Londres.

Quand Quentin, le boss de MyBandMarket, m’a fait part du projet, j’ai évidemment écouté d’une oreille attentive, mais surtout, après avoir vraiment pris connaissance du truc, j’ai été frappé par l’ambition et l’envergure de cet évènement. Impression renforcée par le nombre de partenaires prestigieux – et internationaux – qui participent à cet EuroMusic Contest. Parmi eux, citons SwarmPlanet, en charge de la distribution vidéo de l’EuroMusic Live, qui a développé un dispositif de streaming unique qui peut être comparé à un logiciel de multidiffusion fonctionnant en peer to peer (udp) pour les diffusions live. Citons également iConcerts ou encore Jamendo, alors que d’autres grands noms de la musique (et pas seulement sur le Web) sont aussi pressentis, même si nous ne pouvons encore rien dévoiler tant que les contrats ne sont pas signés.

Si vous faites de la musique et que vous avez envie de vous faire connaitre au-delà de votre palier (ou du garage de vos parents), c’est peut-être l’occasion. Pour vous inscrire c’est par ici : http://euromusiccontest.com/.

Et toi, lecteur mélomane avide de découvrir de nouveaux talents, si tu veux participer à ta manière, va donc déposer une petite pièce sur KissKissBankBank, c’est par ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/euromusic-contest-2014

[1] le CEO de MyBandMarket est Quentin Lechémia, qui s’occupe de la rubrique Musique & Web sur Presse-citron

2 commentaires