Facebook, à la recherche du sens de la publication

Facebook emploie actuellement une équipe de spécialistes pour mettre en place une technologie qui sera capable de comprendre vos publications afin de mieux vous cerner.

Une équipe de huit spécialistes de l’intelligence artificielle travaillent actuellement pour Facebook. Cette équipe d’experts est en train de développer une technologie appelée ‘deep learning’ (ou ‘apprentissage approfondi’) pour le réseau social. Un système à la fois complexe et tenu secret. Mais les effets et les applications devraient eux être visibles.

Un fil d’actualité plus précis

Cette intelligence artificielle devrait être comprendre le contenu de textes ou même les objets contenus dans une photographie.  Plus fort encore, en analysant les diverses publications d’une personne, cette technologie pourrait prévoir les comportements futurs de cette même personne. Bien évidemment, côté Facebook, on tient à rassurer l’utilisateur. Mike Schroepfer, directeur du département technologique du réseau social, explique que ce deep learning sera utilisé pour proposer de meilleurs contenus dans le fil d’actualité. Des 1.500 publications quotidiennes, 30 à 60 seront suggérées grâce au système de ‘classement par pertinence’. Oui, 1.500 publications dans le fil d’actualité, cela semble beaucoup mais visiblement certains ont beaucoup ‘d’amis’.

 ArtificialIntelligence.png

Rapidité, qualité…

« Les données augmentent en taille, les gens sont de plus en plus amis, et avec l’avènement du mobile, les gens sont en ligne plus souvent. […] Ce n’est pas que je regarde mon fil d’actualité une seule fois à la fin de la journée, je sors constamment mon téléphone lorsque j’attends un ami, ou que je suis au café. Nous avons cinq minutes pour vraiment vous ravir.« . Ce nouveau système permettrait donc à des gens qui ne passent que quelques minutes de temps en temps de tomber directement sur le contenu susceptible de les passionner.

… et publicité

Proposer du contenu pertinent sur le fil d’actualité, c’est une chose. Mais on peut aisément imaginer que Facebook possède une autre petite idée derrière la tête, une idée qui commence par ‘p‘ et termine par… ‘ublicité‘. Car ne nous leurrons pas, le réseau social va très probablement utiliser son nouvel outil d’analyse flambant neuf pour mieux nous cerner et proposer des publicités ciblées en rapport avec ce que l’on publie. Le deep learning, c’est maintenant (ou presque).

Note : Google et Microsoft utilisent déjà le deep learning depuis un an.

(sources [1], [2])


4 commentaires

  1. Je suis curieux de voir comment les outils de type AdBlock vont évoluer pour permettre de limiter au maximum les contenus publicitaires, comme ceux que propose ou va proposer Facebook. Evidemment, c’est un peu plus compliqué que de bloquer des bannières lambda !

  2. Bonjour,

    Les évolutions sont pertinentes et vont dans le bon sens après Facebook peut drainer une audience très intéressante comme catastrophique. J’ai toujours eu un peu de mal avec ces deux publics contrairement avec Linkedin.

  3. Facebook doit comme Google arrivé à mieux cerner les utilisateurs. En même temps pas plus mal d’avoir des pubs plus appropriées…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
attention apple users
Téléchargez iOS7 : c’est la police qui vous le demande

iOS7 possède une nouvelle mesure de sécurité qui aide la police à retrouver les iPhone volés. Par conséquent, la police...

Fermer