Facebook : chiffrer ses messages privés en 5 minutes

Le saviez-vous ? Il est désormais possible de chiffrer ses messages privés sur Facebook en utilisant Cryptocat.

Clé Pixabay Facebook : chiffrer ses messages privés en 5 minutes

Cryptocat fait partie des applications préférées des hackers. Pour quelle raison ? Celle-ci propose un service de messagerie chiffrée. Qu’est-ce que cela signifie ? Que le message échangé n’est lisible que par l’expéditeur et le destinataire (en principe).

Actuellement, lorsque vous envoyez un message via Facebook, le transit de celui-ci depuis votre ordinateur vers les serveurs de Facebook est protégé par le protocole SSL. En revanche, une fois celui-ci stocké sur les serveurs,  rien ne pourra vous garantir à 100% que le contenu ne sera pas consulté par Facebook, la NSA, les gouvernements, des hackers ou qui sait…

Si vous souhaitez sécuriser vos conversations sur Facebook ou si vous pensez que les contenus de ces conversations pourraient un jour vous compromettre, il est désormais possible de chiffrer les conversations privées sur le réseau social, par le biais de l’extension pour navigateur de Cryptocat dans sa version 2.2.

Comment ça marche ?

Tout ce que vous avez à faire, c’est d’installer l’extension sur votre navigateur et de vous connecter via Facebook. Votre interlocuteur devra également utiliser Cryptocat pour que cela fonctionne. Autrement, vos messages ne seront pas chiffrés.

Lorsque vous discutez sur Facebook via l’application Cryptocat en mode chiffré, vos discussions se dérouleront comme sur une vieille application de chat et ne seront plus lisibles via le site de Facebook. Ils apparaîtront comme ceci.

Chiffrement Facebook : chiffrer ses messages privés en 5 minutes

Et attention, les messages sont éphémères. Cela signifie que lorsque vous fermerez Cryptocat, vos précédents messages n’apparaissent plus lors de la prochaine session (ou alors je n’ai pas encore trouvé comment les récupérer). Sur Facebook, vous ne verrez plus que la mention [Message chiffré] ou bien un texte incompréhensible.

Grâce à ce procédé, le contenu de vos chats sur Facebook devient en principe illisible pour le réseau social. Et justement, il y a quelques mois, nous avons évoqué une petite expérience qui a laissé penser (nous n’affirmons rien) que Facebook lit peut-être parfois les messages privés.

En revanche, le fait d’utiliser Cryptocat pour discuter sur Facebook ne protège pas les métadonnées. Si les contenus ne sont a priori plus accessibles (ni par Cryptocat, ni par Facebook), les métadonnées sont encore là : identité des interlocuteurs, durée des conversations, nombre de messages échangés, etc.

Si l’on ne connait pas encore la réaction de Facebook, le site The Hacker News pense que le numéro un des réseaux sociaux pourrait retirer son « Chat API » d’ici l’année prochaine, ce qui pourrait compromettre cette petite fonctionnalité de Cryptocat.

Note sur les données personnelles : aucun logiciel ne vous protègera à 100 %. Néanmoins, vous pouvez réduire votre exposition en utilisant des services et applications reconnus. Par exemple, en ce qui concerne les moteurs de recherche, nous recommandons DuckDuckGoSi vous êtes tentés par Cryptocat, prenez soin de bien lire les avertissements.

Et si vous mettiez votre grain de sel ?