Facebook fait de nouveau le ménage sur le fil d’actualité

Un nouveau signal, basé sur « l’authenticité », a été ajouté à l’algorithme du fil d’actualité Facebook.

Répondant à la pression des médias (et des gouvernements), Facebook poursuit son offensive contre les fake news. Sur sa Newsroom, le numéro un des réseaux sociaux vient d’annoncer l’introduction d’un nouveau signal qui ciblerait les contenus « trompeurs, sensationnels ou polluants ».

Désormais, en plus des interactions comme les like, les partages ou les clics, Facebook va ajouter un nouveau signal qui sera pris en compte par l’algorithme du fil d’actualité pour classer des publications. « Avec cette mise à jour, nous ajoutons de nouveaux signaux universels pour déterminer si un post peut être authentique », explique le numéro un des réseaux sociaux. Afin d’obtenir ce signal, Facebook aurait catégorisé les publications de certaines pages, puis utilisé ces informations pour entraîner un modèle qui « identifie en permanence si les messages provenant d’autres pages sont susceptibles d’être authentiques ».

Certaines pages, dont les publications seront jugées comme authentiques par ce modèle, pourraient donc bénéficier de plus de visibilité sur le fil d’actualité. Et celles dont les publications sont définies comme non-authentiques pourraient voir leurs reach organiques baisser.

Facebook veut un peu plus se mettre à la place de Twitter

Outre cette mesure qui pénalisera probablement les fake news, même si Facebook ne le dit pas de manière explicite, le réseau social a également annoncé une autre mise à jour qui aidera le fil d’actualité à faire ressortir plus d’informations en temps réels. Un changement qui pourrait retenir quelques utilisateurs de Twitter sur Facebook.

« […] s’il y a beaucoup d’engagement de personnes sur Facebook sur un sujet, ou si la publication d’une page reçoit beaucoup d’engagement, nous pouvons comprendre en temps réels que ce sujet ou ce post  pourrait temporairement être plus important pour vous, et de ce fait nous devrions montrer ce contenu à un niveau plus élevé sur le fil d’actualité », explique Facebook. Cela devrait par exemple concerner les résultats des équipes sportives préférées de l’utilisateur. Mais on peut aussi imaginer comment une telle mise à jour pourrait faire de Facebook une meilleure plateforme pour les débats politiques.

(Source)


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Voici la science qui aurait permis à Donald Trump et au Brexit de gagner

Donald Trump n'est certainement pas un technophile, mais l'innovation qui lui a permis de gagner semble impressionnante.

Fermer