Facebook décide de lutter contre la vente illégale d’armes à feu

Facebook ainsi que son service Instagram ont décidé d’instaurer quelques règles pour éviter la vente d’armes à feu illégale sur leur site.

Facebook a décidé de serrer la vis au sujet de la vente d’armes à feu sur son réseau social. Est-ce parce que le groupe Moms Demand Action a publié une parodie des très populaires vidéos Look Back en insistant sur la présence dérangeante et non régulée de ces engins de mort sur le réseau social ? Est-ce parce que VentureBeat a publié un article ravageur dans lequel il est expliqué que n’importe qui peut acquérir une arme en moins de quinze minutes sur Facebook ? Quoi qu’il en soit, Mark Zuckerberg a décidé de prendre les devants pour lutter contre la vente d’armes illégale sur le réseau social ainsi que sur Instagram.

Protéger les mineurs

De nouvelles règles vont donc apparaitre, celles-ci slalomant entre la volonté de laisser la liberté d’expression au cœur de Facebook et restreindre les débordements occasionnés par la vente d’armes illégale. Tout d’abord, les mineurs ne pourront plus voir de publications qui mettent en avant la vente d’armes, ils ne pourront également plus accéder à des pages dont c’est la spécialité. Les propriétaires de ces mêmes pages devront par ailleurs rappeler que l’achat/vente et l’utilisation d’armes à feu est strictement encadré par la loi et que certaines conditions sont à respecter.

 GunsForSale Facebook décide de lutter contre la vente illégale darmes à feu

Éviter les comportement frauduleux

Les personnes qui choisissent de vendre des armes de manière privée recevront également un message de rappel pour que leur business reste dans la légalité. Il leur sera par exemple interdit d’utiliser un langage qui incite à contourner la loi et ils devront ajouter quelques spécifications – « vous ne devez pas avoir d’antécédents judiciaires« . Facebook, ainsi que son service Instagram, signaleront aux autorités tout comportement qui outrepasse ces nouvelles règles.

Le réseau social n’est pas un e-commerce où la vente d’armes doit se faire de manière sauvage. En adoptant ces règles, Facebook espère avoir trouvé « la bonne approche pour satisfaire le désir des gens de s’exprimer tout en promouvant une communauté responsable et sûre.« . L’initiative a été saluée, notamment par le ministre de la Justice de l’Etat de New York, Eric Schneiderman, qui invite les autres réseaux sociaux à faire de même.

(source)

Un commentaire

  1. C’est déjà ça, mais franchement ils peuvent pas tous contrôler, les réseaux sociaux et FB principalement à ouvert les portes et ça à l’échelle international à des deal de ce genre ou plus, Alcool, drogue, pédophilie …. Moi je dit que tant c’est une action médiatisé c’est que pour faire de la pub où pour faire taire les mauvaises langues

Et si vous mettiez votre grain de sel ?