Facebook développera l’accès à Internet dans le monde grâce à des drones alimentés par panneaux solaires

Facebook a annoncé qu’il souhaitait faire appel à des drones pour apporter Internet à des régions qui n’y ont pas encore accès. Les machine seront autonomes grâce à des panneaux solaires qui leur permettront de tenir la charge.

En août 2013 naissait Internet.org, un partenariat entre – notamment – Facebook et six entreprises spécialisées dans le mobile (Samsung, Ericsson, MediaTek, Nokia, Opera Software et Qualcomm). Le but d’Internet.org est de donner un accès Internet aux personnes qui n’en ont pas, en proposant des solutions efficaces et abordables. Mais Facebook semble vouloir utiliser un moyen plutôt original pour atteindre ses objectifs, une solution qui mélange drones et panneaux solaires.

Drones autonomes

Facebook aimerait envoyer ses appareils dans les zones qui ne possèdent pas encore d’accès Internet. Ceux-ci voleraient à une altitude de 20.000 mètres, ce qui leur permettrait d’être moins exposés aux dangers (intempéries et véhicules volants). Les drones pourraient rester dans les airs pendants de longues périodes grâce aux panneaux solaires qui chargeraient la batterie durant la journée, laquelle permettrait de tenir pendant la nuit. Le projet peut sembler un peu fou, mais Facebook ne se lance pas dans l’inconnu sans savoir où il va.

La NASA mais pas Titan

En effet, le réseau social collabore avec des experts de l’aéronautique, dont certains de la NASA, ainsi qu’avec Ascenta, une société spécialisée dans les drones alimentés par panneaux solaires. Les objectifs de Facebook semblent donc mesurer et ses machines volantes ne sont donc pas une simple lubie de Mark Zuckerberg. Attention, il est à noter que, pour ce projet, le réseau social ne semble pas faire appel à Titan, l’entreprise rachetée récemment grâce à laquelle Facebook devait ‘créer ses propres drones‘.

FacebookDrone

La communication optique en espace libre

Nous avons donc des machines : les drones. Mais comment ceux-ci vont-ils fournir un accès Internet ? Les appareils utiliseront la communication optique en espace libre (ou FSO), un procédé qui profite des propriétés de la propagation de la lumière dans un espace libre – espace libre désigne des éléments comme l’air ou le vide, par opposition à l’espace matériel comme de la fibre optique ou un câble de transmission. Plus précisément, les drones utiliseront des lasers infrarouges. Pour les régions moins peuplées, Facebook utilisera des satellites qui reposeront également sur la FSO. La technologie devrait permettre des performances similaires à celles offertes par la fibre optique.

Pour le moment, aucune date n’a été annoncée quant à une éventuelle mise en place de ces drones Internet. La question du modèle économique adopté peut également se poser car, si la technologie coûte cher à mettre en place, elle n’est pas destinée pour les régions les plus riches du monde. Facebook et Internet.org nous donneront probablement plus de détails dans les prochains mois (ou les prochaines années). En attendant, Google a déjà commencé à développer Internet en Afrique grâce à ses ballons dirigeables !

(sources [1], [2], [3])


2 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Sortie LG G2 Mini
Le LG G2 Mini sortira en avril. Allez-vous vous laisser tenter ?

Bonne nouvelle pour ceux qui l'attendent avec la plus grande des impatiences, le LG G2 Mini arrivera sur le marché...

Fermer