Facebook et la décapitation, une petite exécution entre deux photos de chats ?

Facebook a décidé d’autoriser la publication de vidéos présentant des décapitations. Cependant, votre exécution préférée devra tout de même correspondre aux critères du réseau social.

Hier, Facebook prenait une décision assez surprenante. Le réseau social déclarait que les vidéos ‘crues’ – appelées ‘graphic videos’ en anglais, elles désignent à peu près tout ce qui est choquant, gore, insoutenable… – pouvaient être publiées sur le réseau social. Enfin, ici, nous ne parlons pas de n’importes quelles vidéos, seulement de celles de… décapitation. « Bien que cette vidéo soit choquante, notre approche vise à préserver les droits des personnes à décrire et commenter le monde dans lequel nous vivons. »

1ère vidéo supprimée

Il n’aura pas fallu longtemps avec que Facebook ne se décide à reculer un bon coup puis à effectuer un petit virage à 180°. La vidéo d’une décapitation à Mexico publiée sur le réseau social a été rapidement censurée par Facebook. La raison de cette suppression est la suivante : elle a été jugée comme « inappropriée et faisant l’apologie de la violence« . Ce à quoi il a été rajouté : « Si cette vidéo était célébrée ou que les actions menées à l’intérieur étaient encouragées, notre approche aurait été différente« . Autrement dit, si jamais il vous prend l’envie de poster votre vidéo de décapitation favorite, il faudra que celle-ci plaise également à Facebook ou elle sera censurée.

Facebook

Des priorités… originales

Cette annonce semble tout de même réellement étrange. Pourquoi diable ce réseau social décide-t-il d’autoriser la publication d’actes de barbarie alors qu’il interdit, encore et toujours, la moindre petite paire de seins, même pour un usage artistique ? On a vraiment la sensation que quelque chose cloche dans cette affaire. En tout cas, Facebook devrait mettre en place un système pour prévenir qu’une vidéo est choquante, histoire que vous ne soyez pas surpris de tomber sur une décapitation publique entre deux statuts de vos amis.

(source)


7 commentaires

  1. C’est incroyable que Facebook puisse autoriser cela, c’est même inconcevable ! La torture n’est pas quelque chose qu’il est bon de partager sur des réseaux sociaux, on ne sait jamais à qui on peut avoir à faire. La seule limite serait que cela soit publié dans le but de sensibiliser les gens avec un texte explicatif de la situation, un message visant à montrer une horreur qui ne devrait pas exister.

  2. Bonjour Axel,

    Quelques petites erreurs de traduction… En fait, il n’est écrit nul part que seules les vidéos de décapitation pourraient être postées. Puis, il n’y a pas de « règle » des 6 mois. L’article faisait référence a la première décision de FB prise il y a 6 mois.

    Et comme le dit un commentateur sur « The Verge » : « Donc ils retirent activement des photos de femmes qui allaitent, mais ils ont des doutes au sujet des vidéos de décapitation! »

  3. Pourquoi ?? Analysez un peu la société Américaine, vous aurez la réponse

  4. Mais pour en revenir au fonds de l’article, c’est tout bonnement incroyable que FB puisse autoriser ce genre de vidéo sur son site.

  5. Cela pourrait être un deal avec le gouvernement pour localiser les profils « suspects », pour la lutte du terrorisme en quelque sorte. Car même si cela peut arriver de tomber sur des sites de cette nature, la publier sur FB ou même en être l’auteur peut en dire long sur ces aspirations.

  6. Oui j’ai entendu ça sur nova hier, bizarre de la part de la direction FB, surtout comme vous dite par rapport à la nudité ou disant le pornographie , apparemment ils estiment que faire l’amour est plus atroce que décapiter une personne !!! je ne comprend rien du tout

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Du contrôle parental dans Chrome

Après les comptes supervisés, Chrome a finalement décidé de faire dans le contrôle parental pour nous aider à protéger les...

Fermer