Mieux vaut tard que jamais : Facebook lance son propre système de hashtags. Cette fonctionnalité fait partie d’un chantier appelé « Conversations publiques » visant à améliorer l’interactivité sur le réseau social, notamment lors de grands événements publics.

facebook hashtag  Facebook se met à la page du hashtag

Que les personnes agrémentant leurs statuts et photos sur Facebook d’un inutile mot-clé précédé d’un dièse (#) à la Twitter se rassurent : le réseau social au milliard d’utilisateurs permet désormais d’utiliser ce petit outil bien pratique pour accoler une étiquette à un post pour le classer plus efficacement dans les tiroirs de Facebook.

En effet, avec les hashtags (ou « mot-dièse », voire « croisillon » pour les puristes), Facebook pourra, à l’instar de ce qui se fait déjà sur tous les autres réseaux sociaux, regrouper un contenu avec d’autres qui lui sont similaires grâce à ces fameux tags précédés de « # », qui font aujourd’hui le plus grand bonheur des émissions de télévision et des live-twittos.

facebook hashtag hashtags topic sujet twitter mot diese diese croisillon Facebook se met à la page du hashtag

Les équipes de Mark Zuckerberg reconnaissent d’ailleurs dans la note de blog annonçant les hashtags, s’inspirer de quelque chose qui se fait déjà partout, sur « Instagram, Twitter, Tumblr ou Pinterest » notamment.

Notons qu’en 2011, Facebook avait lancé une fonctionnalité plus ou moins proche des hashtags en proposant aux utilisateurs de regrouper les posts de leurs amis par sujets, la différence étant que cela se faisait « en interne », dans sa liste d’amis, et automatiquement en fonction du contenu, c’est-à-dire sans la présence de mot-clé spécifique et précis précédé de # :

facebook fb regroupe post sujet amis hashtag automatique 2011 Facebook se met à la page du hashtag

Avec l’introduction de véritables hashtags et à condition que les paramètres de confidentialité de l’utilisateur le permettent, celui-ci pourra explorer les réactions rendues publiques sur un sujet en particulier, et ajouter son grain de sel à la discussion s’il le souhaite.

La prochaine étape : les « Trending Hashtags » pour concurrencer les « Trending Topics » (Tendances) de Twitter, une section « Insights » pour analyser les évolutions des différents sujets, ainsi que, à n’en pas douter, l’arrivée de contenu sponsorisé dans ce nouvel espace qui saura attirer les adeptes du temps réel.

Pour le moment, les États-Unis semblent être les premiers desservis. Encore un peu de patience pour nous autres français, qui attendons d’ailleurs toujours pour certains d’entre nous la nouvelle version « Newsfeed » de Facebook.

(source)