Facebook : introduction en bourse !

Nous y voilà ! Enfin, dirais-je. Car il en est question depuis 2007, au moins. À vrai dire, Zuckerberg a toujours été prudent : « attendons », tandis que marché et analystes pressaient pour l’introduction en bourse, même si j’imagine qu’ils étaient davantage motivés par le désir d’en savoir plus sur ce que cachait la belle mécanique

Nous y voilà ! Enfin, dirais-je. Car il en est question depuis 2007, au moins. À vrai dire, Zuckerberg a toujours été prudent : « attendons », tandis que marché et analystes pressaient pour l’introduction en bourse, même si j’imagine qu’ils étaient davantage motivés par le désir d’en savoir plus sur ce que cachait la belle mécanique du site, dans la tentative un peu puérile de mieux cerner la vraie « valeur de Facebook », sur laquelle la fourchette allait grosso modo de 1 à 15 milliards $, déjà…

À l’époque, l’un des investisseurs historiques de la société, Peter Thiel, annonçait dans une interview la cotation en bourse pas avant 2009 :

Thiel said the ‘earliest’ Facebook would go public is 2009, ‘and hopefully not until significantly after that.

C’est d’ailleurs cette année-là que j’écrivis, en octobre 2007, un de mes premiers billets sur Facebook, or j’en ai commis presque une centaine depuis, lus par plus de 200 mille personnes ! Il fut même un temps où ce billet était en première page de Google sur la requête Facebook !

Le même mois, je commençais à m’intéresser aux statistiques de fréquentation du site : 42 millions d’utilisateurs provenant de 31 pays, dont un peu plus de 400 mille en France (contre +25 millions à présent…).

Or les chiffres officiels présentés par Facebook aujourd’hui font état de … 845 millions d’utilisateurs actifs :

Soit 800 millions de plus en 51 mois, une croissance dépassant largement 15 millions de nouveaux abonnés chaque mois, plus de 500 mille nouveaux utilisateurs / jour : en soutenant ce rythme, Facebook atteindra le milliard d’utilisateurs (un humain sur 7, quand même) avant la fin de cette année !!!

Donc Cyril vous ayant déjà montré quels étaient les principaux points faibles, voyons maintenant quels sont les points forts. En commençant par … l’exécution !

Il est notoire que Zuckerberg a piqué l’idée de Facebook aux frères Winklevoss, qui voulaient lui faire développer ConnectU… Or aujourd’hui, peu importe de qui était l’idée, c’est l’exécution brillante de Zuckerberg qui a fait la différence, en donnant raison à cette réflexion de Loïc Le Meur :

Ce n’est pas vraiment l’idée qui compte, mais son exécution !

Or au niveau exécution, il faut bien reconnaître que Zuckerberg a été un maître comme il y en a trop peu sur la planète Internet. En arrivant à talonner Google dans un nombre croissant de domaines (exemple ici du mobile en France), voire à les dépasser, notamment dans la pub « display » avec 28% des parts aux US :

That puts Facebook far ahead of its closest competitor, Yahoo Inc., which had 11% of the display-ad market, up only slightly from 10.9% in 2010. Trailing far behind are Microsoft Corp. and Google Inc., which both have less than 5%, according to comScore.

Donc non seulement GYM est loin derrière, mais juste si on remonte à décembre 2007, Facebook n’était pratiquement pas présent sur ce marché : un retournement de situation considérable !!!

Une exécution sans faille, qui est à l’origine de la fréquentation planétaire de Facebook, qui sera probablement le premier site à atteindre 1 milliard d’utilisateurs (je ne parle pas des moteurs), et à le rester pendant longtemps…

Par conséquent, avant de parler encore et toujours de bulle (car il est certain que cette introduction en bourse « historique » va faire voler en éclats tous les précédents records), je pense qu’il faudra voir la tournure que prendront les événements dans les mois qui viennent, mais il est clair que si le binôme exécution + fréquentation qui a permis la réussite exceptionnelle de Facebook jusqu’à présent, continue sur sa lancée, alors Facebook restera longtemps encore un acteur majeur du Web avec lequel il faudra compter.

Dans mon premier billet je concluais que j’étais présent sur Facebook « juste pour savoir de quoi je cause quand j’en cause, et j’avoue ne pas encore y avoir trouvé mon intérêt », jusqu’au jour où participé à une grande première mondiale pour la démocratie participative, justement grâce à Facebook.

Ça ne veut pas dire qu’on doit être acritique face à ces géants que sont Facebook, Google, Twitter, Microsoft, Apple et autres mastodontes, mais je crois que s’ils n’existaient pas notre expérience du Web en serait immensément appauvrie.

Je sais bien en disant cela que nombreux sont ceux qui pensent exactement le contraire, mais la chose formidable sur Internet, c’est qu’il y en a pour tous les goûts et à tous les prix. Donc longue vie à Facebook, ainsi qu’à ses partisans, et ses détracteurs 🙂


Nos dernières vidéos

17 commentaires

  1. C’est fou comme une idée « banale » peut parfois déboucher sur une grande réussite alors que parfois c’est l’inverse, une chose complexe qui ne sortira jamais de l’oeuf… ^^

  2. Donwar,

    Entrer en bourse peut être avantageux mais a également des contraintes. Lorsqu’il y a des actionnaires puissants, ils peuvent commencer à demander aux dirigeants d’une entreprise de rendre des comptes. Donc je pense que Zuckerberg a attendu le plus longtemps possible, surtout que la discrétion autour de ses comptes lui permettait d’entretenir le mystère. Or maintenant qu’il a plus de 500 investisseurs, la loi américaine l’oblige à publier ses comptes, donc tant qu’à faire…
    Voir cet article : http://www.francetv.fr/info/fa.....56525.html

  3. Eric

    Je me demande si pour la première fois de ma vie je ne vais pas acheter des actions (si c’est possible)

  4. Eric, je crois pas que ce sera possible en dehors des US, même les canadiens pourront pas 🙂
    http://www.radio-canada.ca/nou.....urse.shtml

  5. C’est une bonne chose pour le groupe Facebook je pense, cela va l’aider à investir dans de nouvelles choses afin qu’il continue à s’agrandir. Espérons juste qu’ils ne fassent pas un peu tout comme Google ^^

  6. Pingback: Facebook : introduction en bourse | L'Expert Comptable des startups | Scoop.it

  7. Pingback: Facebook : introduction en bourse ! | ansott | Scoop.it

  8. Entrée trop tardive en bourse je pense, reste à voir ce qu’ils vont faire avec tout cet argent et si ça va évoluer.

  9. Pingback: Facebook : introduction en bourse ! | Veille Techno "Autrement" | Scoop.it

  10. Renren réseau social chinois entré en bourse en mai 2011, vaut environ 25% du prix d’introduction http://fr.finance.yahoo.com/ec.....=undefined;
    yandex a perdu près de 50% de sa valeur d’introduction

  11. @Eric : énooooorme erreur !
    En tant que geek je prévois un flop énorme et à la surprise générale une chute de l’empire Facebook d’ici bientôt 🙂

  12. Pingback: Entrée en bourse : Facebook reconnait ses faiblesses

  13. Pingback: Entrée en bourse : Facebook reconnait ses faiblesses

  14. Pingback: Entrée en bourse : Facebook reconnait ses faiblesses | Robonat

  15. Pingback: Entrée en bourse : Facebook reconnait ses faiblesses | net-day|Blog numérique

  16. Pingback: L’introduction en bourse de Facebook pourrait avoir lieu le 17 mai

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Les chiffres de l’audience mobile en France

Médiamétrie vient de publier les chiffres d'audience de l'Internet mobile en France pour le dernier trimestre 2011. Les adeptes du...

Fermer