Facebook lance le bouton « S’abonner »

Facebook vient d’annoncer l’arrivĂ©e d’un nouveau bouton renfermant quelques subtilitĂ©s. Vous pourrez, par exemple, suivre les actualitĂ©s de personnes avec qui vous n’ĂȘtes pas amis.

Facebook vient d’annoncer l’arrivĂ©e d’un nouveau bouton renfermant quelques subtilitĂ©s. Vous pourrez, par exemple, suivre les actualitĂ©s de personnes avec qui vous n’ĂȘtes pas amis.

L’un des dĂ©fauts de Facebook qui lui a longtemps Ă©tĂ© reprochĂ© Ă©tait sa gestion de la liste d’amis, notamment en terme de confidentialitĂ©. Sur ce point, des efforts ont Ă©tĂ© fait, Ă  l’image de sa toute rĂ©cente « Smart Friend Lists ». Cependant, le fait de demander Ă  une personne que l’on ne connait pas bien, voire pas du tout, d’accepter de devenir amis pouvait en bloquer certains, lĂ©gitimement d’ailleurs. C’est lĂ  qu’intervient ce fameux bouton « S’abonner ».

Suivre quelqu’un sans ĂȘtre ami avec

Dans son communiquĂ©, Facebook veut plutĂŽt montrer cette fonction « S’abonner » comme un moyen de suivre des personnes telles que des journalistes ou des politiques. Pour se faire, il suffira de se rendre sur le profil de l’individu dont vous souhaitez suivre les actualitĂ©s, et de cliquer sur le bouton en question.  Attention cependant, pour que le bouton apparaisse, il faut que la personne ait prĂ©alablement autorisĂ© la fonction « abonnement ».

Suivre des journalistes, des cĂ©lĂ©britĂ©s ou des politiques, comme le dit Facebook pour prĂ©senter sa nouvelle fonctionnalitĂ©, c’est joli sur la papier. Mais on imagine aussi trĂšs bien l’utilisateur lambda tirer profit de ce bouton de façon malsaine, en suivant par exemple les actualitĂ©s d’une personne comme vous et moi, qu’il ne connait absolument pas, et ce dans le seul but d’assouvir sa soif de vie privĂ©e. Une innovation qui promet quelques retours de flammes sur la confidentalitĂ© en quelques sorte ? L’avenir nous le dira.

Être suivi par tout le monde

Et si les autres utilisateurs peuvent avoir un bouton « S’abonner » sur leur profil, c’est que vous le pouvez aussi, y’a pas de raison. Pour cela, il vous faudra activer la fonction « abonnement ». DĂ©sormais, lorsque vous publierez, choisissez l’option de confidentialitĂ© « Public » pour que vos souscripteurs puissent voir votre post.

Voir uniquement ce que vous voulez voir

Dans le fil d’actualitĂ©, il y a un peu de tout et n’importe quoi ; alors ajouter une fonction qui permet aux gens de suivre plus de personnes, et donc de recevoir encore plus de contenus… ça promettait une belle pagaille. Facebook a donc dĂ©cidĂ© de permettre Ă  l’utilisateur de gĂ©rer lui mĂȘme ce qui doit apparaĂźtre ou pas sur page d’accueil, de façon plus simple et moins stricte, puisque qu’avant, il fallait soit bloquer les messages de telle application, soit bloquer les actualitĂ©s sur telle personne, soit bloquer ou supprimer la personne en question de votre liste d’amis (choix le plus extrĂȘme, je vous l’accorde). DĂ©sormais, rendez-vous sur la page de votre ami ou de la personne que vous suivez, cliquez sur le nouveau bouton, et choisissez uniquement ce dont vous voulez ĂȘtre tenu au courant.

En voyant tout ça, on ne peut que penser Ă  Twitter et Google+, qui se distinguaient de Facebook justement par leur systĂšme d’abonnement (« Suivre » et « Ajouter aux cercles »). En permettant Ă  ses utilisateurs de suivre n’importe qui sans forcĂ©ment passer par l’option aliĂ©nante qu’est la demande en ami, le rĂ©seau social se dirigerait donc vers un aspect plus « professionnel », en complĂ©ment aux Pages ?

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
15 septembre 2011 10:30

Eric, est-ce qu’on sait si une personne qu’on a bloquĂ©e peut passer outre le blocage avec l’abonnement ?

Invité
15 septembre 2011 10:37

VoilĂ  une fonction essentielle qui manquait Ă  facebook pour qui aime la possibilitĂ© qu’offre twitter de partager du contenu avec des inconnus (mon avis lĂ -dessus: http://quolibets.fr/pourquoi-jaime-twitter)
En revanche, je trouve que la notion d' »abonnement » donne l’idĂ©e d’un engagement trop Ă©troit… le naming aurait pu ĂȘtre meilleur pour inciter davantage Ă  son utilisation.

Invité
15 septembre 2011 10:37

Comme quoi la concurrence a du bon ! Le seul véritable apport (de qualité) de Google+ aux réseaux sociaux, les cercles, est en phase de réintégrer Facebook.
Bonne nouvelle.

Invité
15 septembre 2011 10:56

Ca risque quand mĂȘme de faire pas mal de mal Ă  Twitter cette histoire…
Et en effet, heureusement que Facebook va intégrer bientÎt les cercles, car je trouve cette fonctionnalité vraiment pratique.

Invité
15 septembre 2011 10:59

Certes…
Cette option change le cĂŽtĂ© trĂšs personnel de Facebook qui Ă©tait quand mĂȘme son point de diffĂ©renciation fort face aux modĂšles des rĂ©seaux follow/unfollow.

Invité
15 septembre 2011 11:03

bien facebook!

Membre
15 septembre 2011 11:26

A voir ce qu’il adviendra, mais je trouve que s’abonner Ă  un compte fait un peu double emploi avec les pages… Je ne sais pas : peut on s’abonner Ă  une page sans la liker ?

Invité

[…] Facebook et son bouton "S'abonner" Facebook vient d'annoncer l'arrivée d'un nouveau bouton renfermant quelques subtilités. Vous pourrez, par exemple, suivre les actualités de personnes avec qui vous n'êtes pas amis. Source: http://www.presse-citron.net […]

Membre
15 septembre 2011 11:43

Je trouve ça plutĂŽt pas mal, mais je comprends pas quand tu dit « Une innovation qui promet quelques retours de flammes sur la confidentalitĂ© en quelques sorte ? » Ă  partir du moment oĂč on a totalement (ou presque) la main sur la confidentialitĂ© d’une publication, rien n’empĂȘche de faire une liste « Blacklist » et lors d’une publication « Publique » de mettre « Sauf list blacklist », je pense que ça rĂ©pond Ă  la question de Jean.
Ou alors j’ai pas tout saisie.
De plus, on peut voir qui c’est abonnĂ© Ă  notre profil, encore une fois, Ă  nous de faire attention.

Invité

[…] Et puis hier arrivait donc le nouveau bouton “Subscribe” qui permet – en rĂ©sumĂ© – de suivre les updates publiques des statuts des personnes avec qui on n’est pas dĂ©jĂ  amis. En ça, c’est trĂšs comparable Ă  l’usage du “Follow” de twitter qui ne suppose pas de relation bidirectionnelle ni l’approbation ou la permission de la personne suivie. Charge Ă  elle ensuite de filtrer ses updates publiques et Ă  diffusion restreinte. Pour plus de dĂ©tails sur ce nouveau bouton, vous pouvez consulter le billet sur le blog Presse-Citron. […]

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
DĂ©couvrez Verbling : le Chatroulette linguistique

Depuis Chatroulette, de nombreux sites ont repris le concept, et Verbling en fait partie. Celui-ci expérimente cependant une nouvelle voie...

Fermer