Facebook lance son moteur de recherche social : Graph Search

Fort de plus d’un milliard d’utilisateurs remplissant inlassablement ses bases de donnĂ©es de toutes sortes d’informations, Facebook a dĂ©cidĂ© de faire fructifier ces contenus en proposant une nouvelle version de son moteur de recherche intĂ©grĂ© : le Graph Search.

Fort de plus d’un milliard d’utilisateurs remplissant inlassablement ses bases de donnĂ©es de toutes sortes d’informations, Facebook a dĂ©cidĂ© de faire fructifier ces contenus en proposant une nouvelle version de son moteur de recherche intĂ©grĂ© : le Graph Search.

Nous Ă©voquions en septembre l’intĂ©rĂȘt grandissant de Facebook Ă  l’Ă©gard de la recherche. C’est dĂ©sormais chose faite : le rĂ©seau social s’investit pleinement dans ce domaine et propose un moteur de recherche innovant, baptisĂ© « Graph Search ».

PrĂ©sentĂ© hier au siĂšge de Facebook par Mark Zuckerberg, lors d’une confĂ©rence de presse, le Graph Search (« Recherche dans le graphe Facebook », en français) est le nouveau moteur de recherche intĂ©grĂ© au rĂ©seau social. Similaire au Knowledge Graph de Google dans sa sĂ©mantique et son intelligence, ce nouvel outil de Facebook se veut aussi social.

En effet, aprĂšs avoir rappelĂ© que le service comptabilisait dĂ©jĂ  plus d’un milliard de membres actifs, la note de prĂ©sentation du Graph Search rappelle que ce dernier a pour principal but de revenir « aux origines de Facebook », c’est-Ă -dire « permettre aux gens de crĂ©er de nouveaux liens. »

Pour ce faire, ce moteur de recherche social repose sur 4 piliers (pour le moment, le service Ă©tant encore en version beta) : personnes, photos, intĂ©rĂȘts (« J’aime ») et lieux. Les statuts, les posts ou les fameux verbes d’actions de l’Open Graph devraient arriver dans un second temps.

Comment fonctionnera ce Graph Search ? Tout simplement en formulant une requĂȘte dans la barre de recherche — une vraie requĂȘte, se rapprochant de la question — de types « amis qui aiment le rock », « photos qui datent d’avant 1995 », « restaurants frĂ©quentĂ©s par mes amis », voire « films qu’aiment mes amis qui aiment les films que j’aime. »

Confidentialité

Un systĂšme innovant de la part de Facebook et qui tire parti efficacement des donnĂ©es de ses utilisateurs. Toutefois, si le moteur de recherche semble ĂȘtre puissant, l’on ne pourra recevoir en guise de rĂ©ponse uniquement des donnĂ©es que nous sommes autorisĂ©s Ă  voir au vu des paramĂštres de confidentialitĂ© appliquĂ©s par les utilisateurs concernĂ©s (autrement dit, des contenus que l’ont peut d’ores et dĂ©jĂ  voir sur les profils de nos amis ou d’inconnus, pourvu qu’ils soient publics.)

Notons que le design du rĂ©seau social sera lĂ©gĂšrement touchĂ© par cette nouvelle fonctionnalitĂ© puisque l’espace de recherche occupera dĂ©sormais une grande partie de la barre du haut dĂ©jĂ  en place et que la requĂȘte (blanche sur fond bleu) fera office de titre Ă  la page de rĂ©sultats obtenue.

Facebook ne se lance pas tout seul dans cette nouvelle aventure, et poursuit son partenariat avec le moteur de recherche de Microsoft, Bing, qui lui fournit dĂ©jĂ , par exemple, ses cartes et quelques-uns de ses rĂ©sultats. Ainsi, lorsque les ressources du rĂ©seau social ne permettront pas de donner une rĂ©ponse Ă  la demande, celui-ci se tournera vers le professionnel de la recherche pour lui fournir du contenu Ă  prĂ©senter Ă  ses utilisateurs, avec — bien sĂ»r — de la publicitĂ©.

Facebook insiste bien sur le fait que cette nouvelle fonction majeure n’en est qu’Ă  ses dĂ©buts et que seuls les AmĂ©ricains sont concernĂ©s pour le moment. Nous autres français devrons patienter un peu avant de profiter de ce nouveau graphe. Un bouton d’inscription Ă  une liste d’attente est mis Ă  disposition sur la page officielle du Graph Search pour pouvoir le tester dĂšs que possible.

(sources : 1, 2)

22 commentaires

  1. Enfin, depuis le temps que c’est dans les petits papier de Facebook.
    En tout cas, ce qui est rassurant c’est la confidentialitĂ© qui est toujours respecter, car tout le monde n’a pas forcĂ©ment envie d’ĂȘtre trouvĂ© via ce moteur de recherche de Facebook.

    Avoir ensuite dans les fais, pour vraiment tester cette nouvelle fonction de facebook et se faire une meilleure idée.

  2. Ce qui est surtout Ă©tonnant, c’est que ce truc n’existait pas avant …

  3. VoilĂ , nous y sommes : bonjour le Fichage Web 🙂 C’est vrai que de prime abord c’est trĂšs sexy car on va pouvoir (re)trouver des personnes avec les mĂȘmes centres d’interet qui habite dans telle ville et amis avec tel ami. Sur le papier cela parait magique d’autant plus que ne peuvent ĂȘtre partagĂ©s que les Ă©lĂ©ments que vous avez au prĂ©alable acceptĂ©s de partager. AprĂšs dans les faits, on verra.

    Comme je l’ai lu sur certains blogs US : « So sexy, but so creepy too… »

  4. Enfin ! Je me demandais depuis quelques jours sur quoi allait porter ce fameux Ă©vĂšnement Facebook donc tout le monde parlait…
    Finalement, cela valait la peine d’attendre. Je me rĂ©jouis que cela soit disponible chez nous pour pouvoir le tester afin que l’on voit si cela rĂ©pond aux attentes des internautes !

    Et +1 @table basse : c’est rassurant cĂŽtĂ© paramĂštres de confidentialitĂ© !

  5. Vu le nombre important d’utilisateurs facebook, cela ne risque-t-il pas d’inquiĂ©ter google? Je pense qu’ils suivent les opĂ©rations de prĂšs.

  6. Je ne suis pas anti-Facebook mais ne trouvez vous pas qu’une telle fonctionnalitĂ© (prĂ©visible mais surtout avec une arrivĂ©e tardive) nĂ©cessitait une confĂ©rence de presse ? Personnellement, je ne pense pas.
    Je suis tout de mĂȘme agrĂ©ablement surpris sur la partie confidentialitĂ© qui serait mise en avant.
    Il ne reste plus qu’Ă  tester…

  7. Facebook tenterait-il de concurrencer le gĂ©ant Google? Cela Ă  l’air bien parti.

    Je suis d’accord avec PĂ©pĂ© quant Ă  la mise en surveillance de ce rĂ©seau social par le moteur de recherche.

  8. @PĂ©pĂ©: forcĂ©ment ils suivent ça de prĂšs, Google laisse jamais rien de cĂŽtĂ©. Par contre de la a rĂ©ellement les inquiĂ©ter faut voir… ça remplacera pas Google.

  9. Il fallais s’attendre Ă  se genre de mise en place car Facebook doit forcement marchĂ© sur les plates bande de Google pour augmenter ces revenues. ça vas donner un peu de piquant a la recherche et proposĂ© de nouvelle voie.

  10. Si la confidentialitĂ© est bien respectĂ©e en effet, c’est plutĂŽt pas mal. Ça colle bien avec ce Ă  quoi Facebook devrait servir je pense, mais bon, j’ai un peu peur des dĂ©rives.. En tout cas, ça a l’air trĂšs trĂšs complexe =D J’attends de voir si ça marche correctement =)
    Mais au final, si ça ne montre que ce qu’on est autorisĂ© de voir, ça revient surtout Ă  retrouver des amis non? Vu le peu de personnes qui autorisent la consultation de leur profil par d’autres personnes que leur amis..

  11. En quelques mois sur facebook il y a eu une diminution moyenne de 25% (ce chiffre reste à déterminer car il semblerait que ce soit bien au-delà) concrÚtement, de la visibilité pour les pages dites pros, reste à savoir ce que va réellement apporter cette nouvelle fonction de facebook pour les entreprises et voir comment réagissent les utilisateurs avec cette nouvelle fonctionnalité.

  12. webmasterbloggers on

    Quoi de neuf ?

    Il n’y a que les fas de FB pour trouver quelquechose d’interessant de nouveau dans tout ça…

    Hey, les midinettes, vous n’avez plus 15 ans…

  13. Ca serait intĂ©ressant de voir comment Facebook planifie les choses pour peu Ă  peu dĂ©trĂŽner Google. MĂȘme si ce moteur de recherche est loin de valoir celui de Google, moi ça me fait imaginer pas mal de choses. Il y a environ 30 millions de français qui ont un compte Facebook et comme tu dis, un milliard dans le monde, quand je pense qu’au dĂ©but de Facebook certains parlaient d’une mode passagĂšre…

  14. Merci pour la qualitĂ© de cet article. C’est clair, complet, et, en plus, bien Ă©crit
 bref, une trĂšs bonne synthĂšse de tout ce qui peut ĂȘtre fait en termes de la recherche

  15. C’est sympa ça, je me demande aussi pourquoi ils n’ont pas pensĂ©s Ă  cela plus tĂŽt. Mais bon, comme on a coutume de dire, mieux vaut tard que jamais, car ces fonctionnalitĂ© de facebook permettront aux utilisateurs de se sentir encore plus proche de leurs amis.

  16. Pingback: Graph Search : le moteur de recherche made by Facebook | Facebook : OpenGraph, Graph Search & Other | Scoop.it

  17. Pingback: Graph Search : le moteur de recherche made by Facebook | Quand la communication passe au web | Scoop.it

  18. Ooolala, quelle concurrence il y a entre les deux gĂ©ants, je suppose que la compĂ©tition ne finira jamais entre Google et Facebook 😉

  19. J’aime bien l’idĂ©e qu’on retrouve l’essence mĂȘme de Facebook, Ă  savoir chercher des liens avec des personnes qu’on a perdu de vue ou qui partagent les mĂȘmes loisirs, mĂ©tiers etc… Un outil Ă  venir digne de celui de dĂ©tective 😉

Lire les articles précédents :
CĂŽtĂ© sciences : qu’est-ce, au juste, que l’Open Access et pourquoi est-il important de le soutenir ?

De multiples raisons me poussent Ă  Ă©crire cet article que je vais m’efforcer de faire court sur le Libre AccĂšs...

Fermer