Facebook : le bouton « J’aime » débarque sur les applications mobiles

Vous pourrez maintenant insérer le bouton « J’aime » de Facebook dans vos applications pour Android et iOS.

Facebook pixabay Femme

Il y a quelques mois, durant sa conférence f8, Facebook avait donné un aperçu de l’intégration de son bouton « J’aime » dans les applications iOS. En effet, jusqu’à présent, les boutons « J’aime », « Partager » et autres de Facebook ne sont disponibles que pour le web. Mais aujourd’hui, le numéro un des réseaux sociaux a d’officialisé son « Mobile Like Button ».

En substance, il s’agit du même widget social qui a été adapté pour les applications Android et iOS. Si vous êtes développeur, vous pouvez ainsi collecter des likes pour votre page, un objet Open Graph ou encore faire partager quelque chose par les utilisateurs de vos applis.

Dans sa publication, Facebook explique que le bouton va fonctionner avec le compte Facebook avec lequel l’utilisateur est connecté sur son appareil (en supposant que celui-ci a installé l’appli du réseau social).

Concrètement, cela va permettre aux développeurs d’applications de mieux engager les fans de leurs produits et d’en recruter pour leurs pages Facebook.

Pour Facebook, cela va accentuer sa présence dans le paysage numérique, lui qui affirme que ses boutons « J’aime » et « Partager » sont vus au moins sur 10 millions de sites web par jour.

Mais mieux encore, cela va permettre à Facebook d’en savoir plus sur nos « centres d’intérêt ». Et ça tombe bien car le réseau social a récemment lancé une plateforme publicitaire multiplateforme « basée sur la personne » qui « cible de vrais gens ». Peut-être le nouveau cauchemar de Google.

Pour rappel, durant sa conférence f8, Facebook avait aussi annoncé qu’il allait permettre aux développeurs d’applis de monétiser grâce aux publicités Facebook et avait dévoilé le « Log In via Facebook » anonyme.

(Source)


6 commentaires

  1. Pingback: Les applis pourront maintenant utiliser le bout...

  2. Pingback: Les applis pourront maintenant utiliser le bout...

  3. Il faut bien dire que facebook sait faciliter les choses ces temps-ci. En compensation des effets néfastes de l’edgerank, c’est bien la moindre des choses je dirai. Mais, une question, est-ce que ce sont seulement les développeurs qui ont accès à cette fonction?

  4. Il était temps que Facebook propose ce bouton J’aime. Les opportunités qu’il offre sont énormes d’autant que s’il permet de mieux cerner les utilisateurs, cela ne pourrait qu’améliorer encore plus le travail des marketeurs.

  5. Bonjour
    Cette nouvelle montre que Facebook ne cesse d’évoluer et elle tombe vraiment à pic pour réduire les critiques des utilisateurs sur l’effet d’edgerank. Sinon, le fait que cela permet d’en savoir plus sur nos centres d’intérêts est un atout qui fera jalouser Google.

  6. Voilà une bonne nouvelle. C’est sûr que les marques vont apprécier cette nouveauté. Par contre, cela ne fera certainement pas très plaisir à Google car lui aussi veut se targuer de pouvoir connaître encore plus les centres d’intérêt des utilisateurs. Or, avec la plateforme publicitaire multiplateforme de Facebook, le réseau social semble le devancer sur ce point. La concurrence entre les deux groupes se corse et ce n’est pas pour nous déplaire car cela leur permet de toujours innover et de nous proposer des outils toujours plus performants.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Ecran Samsung
Voici à quoi votre smartphone Samsung va ressembler sous Android L

Des images d’une version de test d’Android L pour le Samsung Galaxy S5.

Fermer