Facebook Messenger a maintenant 1 milliard d’utilisateurs

Il y a désormais un milliard de personnes dans le monde qui utilisent Messenger au moins une fois par mois.

Facebook Intant Article sur Messenger

Lorsque Facebook a décidé de retirer la fonctionnalité de messagerie de ses applications mobiles pour obliger les mobinautes à installer Messenger, il a failli se faire lyncher. Cependant, Mark Zuckerberg expliquait que comme la messagerie est l’une des rares choses qui sont plus populaires que le réseau social, Facebook a décidé de séparer cette fonctionnalité afin de proposer une meilleure expérience. David Marcus, le français qui dirige l’équipe de Messenger, nous confiait quant à lui que « si c’était à refaire, on le referait ».

A l’époque (en 2015), Messenger comptait 500 millions d’utilisateurs et d’après le patron de Messenger, ce demi-milliard d’utilisateurs répondait 20 % plus vite qu’à l’époque où la messagerie était intégrée sur l’application Facebook.

Aujourd’hui, ce nombre a doublé. En effet, dans un billet de blog, Facebook annonce que Messenger a atteint le milliard d’utilisateurs actifs par mois. Quoi d’autre ? L’application aurait aussi une part de 10 % sur les appels VOIP dans le monde.

D’une simple application de messagerie à une plateforme

A l’origine, Messenger était une simple alternative à la messagerie intégrée de Facebook, qui permet de répondre aux messages privés sur une interface qui faisait plus « SMS ». Mais Messenger a évolué très rapidement. Facebook a introduit les appels audio, puis les appels, vidéo ainsi que les appels de groupe.

Et depuis quelques mois, il permet même aux développeurs de créer des bots, des intelligences artificielles qui interagissent automatiquement avec l’audience. D’après Facebook, Messenger compte aujourd’hui plus de 18 000 bots.

(Source)

Un commentaire

Répondre

Lire les articles précédents :
une femme sur un lit
Sexe ou smartphone ? Les résultats de ce sondage devraient nous inquiéter

Selon ce sondage, 29 % des américains adultes préfèrent être privés de sexe, que de smartphone.

Fermer