Facebook Messenger va révolutionner la communication entreprises/consommateurs

Facebook Messenger possède une arme secrète pour se monétiser : régler le problème de la communication entre entreprises et consommateurs.

Suite et fin de notre entretien avec David Marcus, VP Facebook en charge des produits de messagerie. Après nous avoir dévoilé les coulisses du réseau social et avoir justifié la séparation de l’application Messenger à celle Facebook (cf lien précédent), David Marcus s’est exprimé sur l’avenir du service et sur les opportunités de monétisation.

En effet, questionné sur les leviers à sa disposition pour monétiser l’audience de Messenger, David Marcus va immédiatement balayer du plat de la main la possibilité de voir arriver de la publicité dans ce lieu privé. C’est une question de principe pour lui.

Souvent critiqué sur la masse de données récoltées pour offrir la publicité la mieux ciblée sur votre timeline, ce n’est pourtant pas la stratégie ici avec Messenger. Et s’il s’agit déjà du coeur de la rémunération de Google avec Gmail, Facebook ne s’autorisera pas à piocher dans vos conversations privées pour vous afficher une publicité sur le traitement de votre chlamydia.

« Nous ne sommes pas pressés« , clamera David Marcus avant d’évoquer les différentes possibilités qui s’offrent à lui.

messenger

Devenir une solution de paiement ?

Se basant sur le choix de ses concurrents (et notamment en Asie), David Marcus expliquera immédiatement que cela n’aurait aucun sens pour Facebook de développer un business de paiement. Il est important d’avoir des capacités de paiement pour enlever la friction lors de l’achat d’un produit (on pensera notamment au test d’un bouton « Buy on Facebook ») mais Facebook n’a pas pour objectif de venir concurrencer un Paypal ou Apple Pay.

Ce ne sera donc pas la voie choisie par le réseau social qui cherche encore à apporter davantage de valeur à l’utilisateur avant de se concentrer sur ce point : « On a le droit de monétiser à partir du moment où l’on règle un vrai problème« , expliquera Marcus.

facebook messenger

Révolutionner la communication entreprises/consommateurs

Voilà donc l’ambition de Facebook, révolutionner la communication entreprises/consommateurs… une nouvelle fois ! En effet, non content d’avoir rendu quasiment obligatoire la création d’une page Facebook pour l’ensemble des entreprises de la planète, Messenger pourrait être la nouvelle arme secrète pour changer nos usages.

« Nous voulons régler le problème de la communication entre entreprises et consommateurs« , lancera David Marcus.

Comme exemple, il prendra celui de votre relation avec une compagnie aérienne. Vous n’avez pas envie d’appeler votre compagnie pour changer vos billets… tout comme vous n’avez pas envie d’appeler votre opérateur lorsque vous avez le moindre problème avec votre ligne, ou simplement l’envie de changer d’abonnement.

« Vous n’avez pas envie de les appeler… alors que via Messenger. »

Questionné sur l’avancement de cette idée, il commencera pas dire que Facebook y réfléchit, avant de se reprendre : « en vérité on fait plus que d’y réfléchir« .

Cette perspective pourrait annoncer un changement majeur dans notre rapport à Facebook. Là où nous l’utilisons déjà pour être en contact avec nos familles, amis, collègues, connaissances… et dans une autre mesure avec les marques que nous aimons (qui diffusent de l’information vers nous de manière globalement unidirectionnelle), Facebook Messenger pourrait devenir le nouveau moyen de discuter en 1-to-1 avec les marques, les conseillers, etc.

Evidemment, certaines entreprises n’ont pas attendu l’arrivée de Facebook pour proposer un chat qui va remplacer la nécessité d’appeler (je pense ici à Orange), mais le réseau social a clairement l’aura nécessaire pour en faire une fonctionnalité massivement adoptée.

Un choix stratégique qui semble parfaitement coller avec la mission de Facebook de « rendre le monde plus ouvert et connecté« … et qu’il pourra facilement monétiser auprès des millions d’entreprises (petites et grandes) qui en feront le nouveau canal de communication privilégiée avec leurs clients. 


5 commentaires

  1. Pingback: Facebook Messenger va révolutionner la c...

  2. Pingback: Facebook Messenger va révolutionner la c...

  3. Tiens, c’est le business lancé par Instaply (entreprise US/européenne), qui est validé par Facebook, en gros.

    Si je puis me permettre, l’utilisation dans un titre du terme «révolution» m’a d’abord fait penser à un publi-reportage, tout comme l’emploi du terme «mission» un peu plus loin. On dirait de la communication d’entreprise US. J’espère que vous n’avez pas dû faire relire votre article 😉

  4. Pingback: Facebook Messenger va révolutionner la c...

  5. Pingback: Facebook Messenger Business & Platform : un tournant pour le réseau social ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
californie los angeles pixabay
Waze : nous conduisons plus prudemment quand nous croyons que la police est à côté

Répondant aux critiques de la police de Los Angeles, Waze justifie l’usage de son application.

Fermer