Facebook mettra-t-il fin à l’ambiguïté du « Like » ?

Ce « Like » qui en dit long pourrait bien avoir un nouveau voisin : le bouton « Sympathize » ou « compatir ».

Sur Facebook, les gens abusent du « Like ». De nombreux spécialistes ont déjà essayé de décrypter la signification de ce bouton et le constat général est que « J’aime » et « J’aime » n’ont plus le même sens. Lorsque vous cliquez sur « J’aime », cela ne veut pas forcément dire que vous aimez ce qui est décrit par la publication. Parfois, j’admets utiliser ce bouton pour dire « Oui, j’ai vu », pour ne pas dire « Je m’en fous mais je suis poli ».

Mais ce qui est encore plus grave (sans qu’en s’en rende vraiment compte), c’est lorsque nous aimons aussi les publications qui parlent d’un événement malheureux. Récemment, nombreux d’entre nous ont cliqué sur « J’aime » sur un article qui parlait du décès de Nelson Mandela ou de celui de Paul Walker. Mais cela ne signifie pas que toutes ces personnes ont aimé ces tristes événements. Au contraire. En résumé, le « Like » n’est pas toujours approprié. Mais c’est le seul bouton que Facebook nous propose…

Si des utilisateurs ont déjà demandé que l’on ajoute un bouton « dislike » en dessous des publications, Facebook pourrait plutôt opter pour un bouton « Sympathize ». D’après une source du Huffington Post, le numéro un des réseaux sociaux aurait déjà expérimenté cette alternative. L’idée serait venue lors d’un hackaton et pourrait un jour être une réponse aux demandes des utilisateurs qui veulent des boutons plus appropriés en fonction des circonstances.

Donc, ce qui pourrait arriver un jour, c’est que Facebook mette ce bouton « compatir » sur les publications évoquant des évènements dramatiques. Le réseau social pourra évidement reconnaître les publications qui méritent ce bouton grâce à la fonctionnalité « Émotion » qui a été déployée cette année. Mais même si cette fonctionnalité a été bien accueillie, Facebook ne la déploiera pas dans l’immédiat. Une question de timing, parait-il.

Il faut juste savoir que de nombreuses idées, qui ont été utilisée par Facebook, ont été proposées lors d’un hackaton. C’est le cas du Like, des suggestions d’amis ou encore de l’album photo collaboratif. Donc, il se peut toujours que cette idée soit reprise plus tard.

Au fait, pour les non-geek, un hackaton est – par définition – une séance durant laquelle des développeurs créent des programmes ou améliorent des services existants de manière collaborative. Si l’on décompose le mot, on a « hack » et « marathon ».

(source)

Image : Pixabay


4 commentaires

  1. Facebook n’ai vraiment pas tendance niveau mise à jour et fonctionnalité , tous ce qu’il font n’est pas bien adapté ou ne plais pas aux utilisateurs. Ils doivent vraiment se bouger et répondre a nos attentes et non pas les attentes de Mark.

  2. Mikael
    L adaptabilité des actions est aujourd’hui possible au sein des apps fb qui intègre le sdk Facebook .. Ainsi tu peux si tu le désire indiquer : écouter un album.. Maintenant concernant les post l usage que les personnes en font est aussi lié a ces non sens et a date les commentaires sont eux dispo pour justement décrire un sentiment autre que le simple « like »..pour moi le sujet de ce débat, si débat il y a, est lié a l utilisation que chacun fait de cette fonctionnalité..

  3. C’est justement ce que je pensais à propos de cas décès pas seulement pour les gens connus mais tous le monde nos amis nos proche qu’on trimbale par ci par là sur Facebook, c’est carrément devenue la source incontournable d’information pour certain et j’ai même poster une interrogation pas mal de fois en disant comment aimer des truc comme ça mais c’est fou, je serai pour des emoticon moi mad in Fb bien sur, qu’on change un peu du doigt du stop 😉
    J’espère au moins que je ne serais pas trop vielle pour vivre cette nouveauté

  4. C’est également un point qui m’a « souvent » bloqué sur FB. On hésite à liker parce que ce n’est pas vraiment approprié et on a plutot peur de l’impression que ca peut donner. Répondre « Jaime » à la publication « mon chien est mort » ou « je viens de me casser le bras », c’est vrai que ce n’est pas terrible.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Viber Out : des appels téléphoniques comme sur Skype

Viber lance un nouveau produit : Viber Out, qui permet de passer des appels téléphonique comme sur Skype.

Fermer