Facebook part à l’assaut du monde professionnel avec « Workplace »

Facebook lance enfin son réseau social pour les entreprises.

facebook-at-work-ou-workplace

Cela fait plus d’un an que l’on parle de Facebook at Work, le réseau social professionnel de Facebook. Après l’avoir testé avec au moins 1 000 organisations, la société de Mark Zuckerberg décide aujourd’hui de faire sortir le nouveau service de sa beta, mais aussi de le renommer Workplace.

En substance, comme le suggérait déjà l’ancien nom, Workplace est une version de Facebook taillée pour la communication interne des entreprises.

L’interface et l’expérience utilisateurs sont quasiment identiques à celles du Facebook que vous utilisez tous les jours. Il y a un fil d’actualité, des groupes, un chat (qui supporte les appels vidéo entre deux personnes et en groupes), des applications mobiles et même du live.

Cependant, votre réseau ne sera pas des amis, mais des collègues. Et vous ne verrez pas des photos de chats (du moins la plupart du temps ?), mais plutôt des conversations professionnelles.

D’autre part, contrairement au Facebook classique, qui est gratuit mais financé par des publicités ciblées, Workplace est payant.

Aux Etats-Unis, Facebook prend 3 dollars par mois par utilisateurs pour les 1 000 premiers utilisateurs. Mais plus une entreprise comptera d’utilisateurs de Workplace, moins les tarifs seront élevés. Sinon, pour les ONG et les institutions qui travaillent dans l’éducation, le service est gratuit.

Des compagnies comme Booking.com, Renault et Danone utilisent déjà Workplace, qui entre en concurrence directe avec les services comme Slack ou Yammer de Microsoft.

Facebook met en avant la séparation entre les comptes personnels des employés et les comptes sur Workplace, mais également la sécurité. Cependant, l’un de ses principaux avantages face à la concurrence sera certainement son interface.

En effet, comme Workplace ressemble comme deux gouttes d’eau à Facebook, la plupart des salariés des entreprises (Danone va par exemple ouvrir 100 000 comptes) seront immédiatement familiers au nouveau service.

Hootsuit fait partie des premières organisations à avoir testé Workplace, quand le service s’appelait encore Facebook at Work. Et selon son PDG, l’un des avantages est que « si quelqu’un arrive dans la compagnie, il saura comment utiliser cet outil dès le premier jour ». Aucune formation n’est nécessaire.


Nos dernières vidéos

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Samsung ordonne l’arrêt des ventes du Galaxy Note 7

Même les Galaxy Note 7 de remplacement doivent être éteints.

Fermer