Facebook pourrait tuer le click-baiting !

Facebook annonce une nouvelle mise à jour de son fil d’actualité. Et elle risque de secouer certains sites.

Facebook pixabay Logo

Facebook améliore le fil d’actualité. Désormais, le temps que vous passez à lire un article sera pris en compte pour juger de la pertinence de celui-ci. En substance, il veut afficher sur le fil d’actualité des articles que vous lisez vraiment. Ainsi, pour les médias, il ne faudra plus seulement attirer le lecteur et l’inciter à interagir, il faudra également le retenir suffisamment longtemps pour que les articles soient bien positionnés sur le fil d’actualité.

Après, si vous pensez qu’avoir une page qui met du temps pour se charger ou écrire des articles longs va avantager certains sites, détrompez-vous. En effet, le numéro un des réseaux sociaux précise dans un billet de blog qu’il ne comptera le temps passé par le lecteur (sur les Instant Article et sur le navigateur mobile de l’application Facebook) qu’une fois la page entièrement chargée. De plus, l’algorithme du fil d’actualité tiendra compte de la longueur de l’article pour ne pas avantager les « long form ».

Sinon, Facebook lance également ce qu’il appelle la « diversité des publications de pages ». Celle-ci vise à un peu plus diversifier les sources de publications sur le fil d’actualité et à éviter les successions de posts d’une même page.

Un fil d’actualité en perpétuelle amélioration

Facebook utilisait principalement les interactions de ses utilisateurs sur une publication (les clics, les likes, les partages et autres) pour savoir si une publication est pertinente ou non.

Cependant, les pages sur le réseau social ont rapidement compris ce mécanisme et de ce fait, il y a encore quelques années, les sites spécialisés recommandaient d’utiliser des phrases d’appel à l’action comme « clique sur j’aime » ou « partage » pour créer de l’engagement. Mais en 2014, le numéro un des réseaux sociaux a décidé de décourager ces pratiques en modifiant son fil d’actualité pour qu’il donne moins de visibilité aux publications qui y ont recours.

Puis, il s’est également attaqué au clic-baiting, qui consiste à publier des articles ou des liens décevants mais dont les titres incitent énormément à cliquer.

Clic Baiting

Ce genre de publication était bien positionné sur le fil d’actualité puisqu’il avait beaucoup d’interaction, sans pour autant être vraiment pertinent. De ce fait, Facebook a décidé de tenir compte du fait que de nombreux utilisateurs cliquent sur un lien puis reviennent immédiatement sur le fil d’actualité pour pénaliser les posts qui font du clicbait. Et avec la mise à jour annoncée aujourd’hui, vous devriez en voir encore moins.

En 2015, Facebook a aussi continué d’affiner le fil d’actualité en introduisant un nouveau signal : le fait que l’utilisateur s’arrête pour regarder une publication, même si il ne clique pas.


3 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Bpifrance-Big
BIG : prêt à participer à 24h d’innovation non-stop ?

Rendez-vous les 25 et 26 Mai 2016 à l’AccorHotels Arena pour la seconde édition de BIG : Bpifrance Inno Génération.

Fermer