Facebook songe à espionner votre souris !

Le réseau social Facebook teste actuellement un applicatif qui permettrait d’espionner les curseurs de ses utilisateurs.

Facebook compterait élargir encore le nombre d’informations qu’il détient déjà sur nous. Selon le Wall Street Journal, c’est lors d’une interview que Ken Rudin, analytics chief de Facebook, a confirmé l’info. L’idée serait que le réseau social puisse obtenir des informations comme le temps d’hésitation avant de cliquer un bouton donné et d’autres habitudes « exploitables ».

Si ce projet arrive à terme, les informations recueilles pourraient être ajoutées aux données analytiques de Facebook, et seraient alors utilisées par le réseau social pour améliorer ses produits ou encore optimiser le ciblage. Ces données peuvent aussi, éventuellement, permettre d’optimiser la visibilité des annonces. D’après l’ancien employé de Zynga, ce nouvel outil serait encore en phase de développement et l’on ne sait même pas s’il sera exploité un jour.

Facebook gère déjà un nombre important d’informations, comme les données démographiques des utilisateurs ou encore leurs préférences. Lorsque vous souhaitez lancer une annonce sur le réseau social, celui-ci vous propose déjà une panoplie d’options pour optimiser le ciblage. Par exemple, vous pouvez cibler les habitants d’un pays donné, un genre, une classe d’âge, une catégorie socio-professionnelle, etc. Autant d’informations que vous renseignez via la section info et les Likes. Rappelons aussi que récemment, une alliance entre Facebook et Google a été annoncée, celle-ci devrait permettre d’investir sur FBX (le réseau publicitaire de Facebook), via DoubleClick Manager.

Mais le suivi des mouvements du curseur pourrait être assimilé à la recherche de mots-clés dans les messages par des millions d’internautes, déjà outrés par les pratiques exercés par les géants du web pour optimiser leurs ciblages. Surtout quand ces données sont ensuite susceptibles d’être espionnés par la NSA. Actuellement, les données d’analytics détenus par Facebook pèseraient 300 pétaoctets.

(Source)

Image : Pixabay


8 commentaires

  1. Quelle est la différence avec une HeatMap que l’on peut généré avec des outils comme CrazyEgg ou autres ? J’ai l’impression que tout le monde fait déjà ça, non ?

  2. Pourquoi facebook est toujours perçu de façon si négative ?

    Regardons deux minutes ce que nous faisons sur facebook et interrogeons-nous :
    – on passe le temps,
    – on « consomme » la vie des autres
    – on « partage » des envies et de plaisirs du quotidien

    Je veux dire, n’est-ce-pas le sanctuaire du marketing cet endroit ? Si vous ne supportez plus les pubs, vous n’avez qu’à paramétrer Adblock et s’en est fini !

    J’ai l’impression que personne n’est jamais remerciant vis-à-vis de ceux qui créent et font évoluer les technologies…et qui plus est gratuite. Le ton abordé pour parler de ça est toujours un peu hautain, voir révolté par moment.

    Le marketing est sacralisé dans nos écoles de commerce mais sur son profil personnel ? Ah non ! On en veut pas, on est pas des vaches à lait !

    Eh bien si, sur facebook rien ne se crée.
    Tout se consomme.

  3. Setra

    @Arthur
    Vous avez raison, d’autres sites le font déjà ou ont déjà pensé à le faire. Mais selon la nature du service, des informations peuvent être plus importantes que d’autre.

  4. luckygulli

    Franchement, ça m’étonne pas… Google n’a-t-il pas fait pareil pour savoir où placer ses publicités… Après, c’est sûr qu’on hésite parfois à cliquer sur des liens, et donc le fait de les faire apparaitre plus souvent nous inciterait à cliquer, à force…

  5. Le problème, serait s’ils appliquent ca a leurs api et a facebook connect, si presse citron installe un bouton like ou un plugin facebook, enfin une integration poussé de facebook, de la pub, ou une appl etc.. ce serait pas tres cool que facebook espoionne de un ce qui se passe sur presse citron ou n’importe quel site, et de deux donc surtout pour l’utilisateur

    sur le site c’est assez normal, on l’accepte.

  6. certes adblock dans son utilisation la plus cool, permet de bloquer tout ca, mais quand on arrive sur un site, on a pas un disclaimer ou on signe pas des conditions germinales qui nous previennent de ca.

  7. @tourneskeud
    Le problème c’est qu’ils ne te disent pas ce qu’ils font de tes données,… demain tu es malade (tu n’as pas forcement envie que cela se sache) et se sera ton assureur qui t’augmentera ta prime car tes potes te dirons « bon rétablissement »,… voire ne t’assureras plus, demain tu achètes des capotes sur le web,… as-tu une maladie vénériennes ? trompes-tu ta femmes ? voila le genre de « problèmes » d’internet en général, j’ai refait ma maison je cherchais du matériel de construction, et paf pub sur mon browser, tout est « public » regarde cette vidéo tu comprendra mieux http://www.youtube.com/watch?v=F7pYHN9iC9I tu es ta propre victime,… moi je m’en fou j’ai un certain âge mais les jeunes ils auront toute leur vie sur FB ou autre
    Bonne Fêtes

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Insolite : un Nokia Lumia qui a résisté 3 mois sous l’eau

Un suédois affirme que son Nokia a résisté à 3 mois d’immersion. Après avoir été perdu dans un lac, l’appareil...

Fermer