Facebook teste les discussions publiques sur Messenger

Rooms, ou l’équivalent des groupes Facebook pour la messagerie, fait ses débuts sur l’application Messenger.

les-messenger-rooms

Au mois de septembre, le site TechCrunch avait découvert en fouillant dans le code de l’application Messenger que le numéro un des réseaux sociaux développait une fonctionnalité appelée Rooms dont le fonctionnement ressemble plus ou moins à celui des groupes Facebook.

En effet, contrairement aux conversations de groupes sur Messenger, qui sont généralement des conversations entre amis ou du moins entre des gens qui se connaissent, les Rooms sont des conversations publiques.

Plusieurs options sont proposées à ceux qui veulent ouvrir des Rooms. Mais la forme la plus ouverte permet de créer des discussions dont le contenu est visible par tout le monde et que n’importe qui sur Messenger peut rejoindre.

Cependant, il existe également des formes plus restreintes, comme les Rooms privés dont le contenu n’est visible que par les membres qui ont été approuvés par un administrateur.

En tout cas, l’idée est de regrouper dans ces conversations des personnes qui ne se connaissent pas forcément, mais qui partagent les mêmes centres d’intérêt.

Chaque Room sur Messenger est associé à un lien et si quelqu’un veut inviter d’autres personnes à rejoindre, il suffit de partager ce lien.

La fonctionnalité Rooms n’est encore disponible que dans deux pays

Pour le moment, la fonctionnalité Rooms n’est disponible qu’en Australie et au Canada. Facebook teste probablement d’abord celle-ci dans ces deux pays anglophones avant de lancer la fonctionnalité aux Etats-Unis, puis dans le reste du monde.

Sinon, si les Rooms de Messenger vous rappellent quelque chose, c’est normal. En effet, Facebook a déjà lancé une application séparée également appelée « Rooms » qui permettait à peu près de faire la même chose. Mais plus tard, le numéro un des réseaux sociaux a décidé de la retirer des boutiques d’application.

(Source)


Un commentaire

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
hitrecords
Web Summit 2016 : focus sur les nouveaux « content makers »

Qui sont les nouveaux "content makers" ? Quels contenus et sur quels canaux publient-ils ?

Fermer