Facebook veut que les articles de presse soient accessibles dans ses pages

Facebook développe un partenariat avec des grands noms de la presse, afin que leurs articles soient accessibles depuis leurs pages.

Articles de presse dans Facebook.
Avec près de 900 millions d’utilisateurs chaque jour, Facebook est devenu un incontournable du web. L’information sur le réseau social est rapide et virale. Jusqu’à présent, pour accéder à un article de presse partagé dans Facebook, il fallait cliquer sur un lien qui renvoyait sur le site de l’actualité. Certains utilisateurs rechignent à sortir de leur réseau social préféré et Facebook préfère de loin que les utilisateurs restent dans ses pages. C’est pour cette raison que le géant des réseaux sociaux négocie un accord avec différents acteurs de la presse en ligne pour trouver des partenariats.

Un partenariat Facebook/presse avec deux gagnants ?

Pour la presse, avoir ses articles disponibles directement dans Facebook c’est un gage de viralité et de hausse des lectures. Pour Facebook, l’intérêt réside dans le fait de garder ses utilisateurs au sein de son site. Les entreprises de presse devraient bénéficier en outre d’un intérêt financier non négligeable, car une partie des recettes publicitaires générée par leurs articles leur serait redistribuée, en plus d’une hausse de la consultation de leurs articles.

Certains organismes de presse ayant souffert de la préférence toujours plus forte des informations par vidéo y voient là une bouffée d’oxygène. Des grands noms de la presse sont en négociation comme le New York Times ou le National Geographic. Mais on y trouve aussi des sites beaucoup plus jeunes comme par exemple Buzzfeed, un site spécialisé dans les informations virales.

Un tableau qui pourrait ne pas être aussi idyllique pour la presse

L’appât financier que propose Facebook pour attirer la presse pourrait cependant se révéler piégeur. En effet, cela revient à déléguer aux algorithmes du géant des réseaux sociaux, la liberté des choix de types de contenus. Facebook a besoin de la presse pour garder plus longtemps ses utilisateurs et générer plus de revenus publicitaires, mais il n’a pas non plus besoin de toute la presse.

Les algorithmes tenus bien secrets évoluent au gré des besoins de Facebook et rien ne garanti qu’un type d’information ou un format d’information ne soit préféré d’ici quelques temps. Un choix difficile pour certains journaux entre la tentation du gain et de la viralité et celle du risque de ne plus être maître de leur destin, tant on connait la volatilité des utilisateurs de Facebook et les pouvoirs des algorithmes du géant américain.


6 commentaires

  1. Pingback: Facebook veut que les articles de presse soient accessibles dans ses pages | pressagrun

  2. Et petit à petit Facebook deviendra un géant du média d’ici 5 ans et nous gaverai d’information de son choix !
    Une stratégie de dictature médiatique très très bien étudiez et qui va réussir

  3. Pingback: Facebook veut les articles de presse accessible...

  4. Pingback: Facebook veut que les articles de presse soient...

  5. Pingback: Growth Hacking, Update Mobile Google, CRM Twitter... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Hack Twitch
Si vous avez un compte Twitch, il va falloir changer votre mot de passe

Les défenses de Twitch n'ont pas tenu face à la dernière attaque en date. Les données des utilisateurs sont dans...

Fermer