FaceWash : nettoyez votre profil Facebook au KĂ€rcher

Vous traßnez quelques casseroles sur votre mur Facebook ? FaceWash est un nouveau service qui permet de retrouver des posts par mot-clé afin de les supprimer de son profil.

Une des idĂ©es les plus courantes avec Facebook est celle qui consiste Ă  penser que vous trainez forcĂ©ment de grosses casseroles sur le rĂ©seau social : photos de vous rond comme une queue de pelle, photos de vous nu(e), photo de vous dans le public d’une Ă©mission de Michel Drucker, photo de vous Ă  la manifestation contre le mariage gay (ou Ă  la manifestation pour le mariage gay, selon), etc.

Des clichĂ©s relativement compromettants, du fait de votre inexpĂ©rience Ă  l’Ă©poque oĂč vous avez commencĂ© Ă  publier sur votre mur, mais aussi parce-qu’avec Facebook les rĂšgles changent souvent et que l’on ne sait jamais trop oĂč l’on met les tongs.

facewash

Bref, la rumeur publique[1] veut que votre passĂ© sur Facebook ne soit pas toujours trĂšs reluisant, surtout dans le proverbial cas de figure oĂč vous recherchez un emploi et que le big boss de la boĂźte sur le point de vous embaucher se pique de remonter un peu votre timeline et constater comment vous ĂȘtes un sale punk, en fait.

Un sujet d’autant plus sensible et d’actualitĂ© qu’avec le nouveau moteur de recherche Graph Search que Facebook s’apprĂȘte Ă  mettre en place chez tous les utilisateurs, il sera encore plus facile de tirer sur la pelote de votre vie sociale.

Voici un nouveau site qui arrive Ă  point nommĂ© pour vous aider Ă  faire le mĂ©nage : FaceWash est un service web qui scanne des mots-clĂ©s donnĂ©es et permet de remonter tout votre passĂ© Ă  la recherche de termes et expressions qui aujourd’hui vous mettent mal Ă  l’aise, et que vous souhaiteriez effacer dĂ©finitivement. Une fois identifiĂ© via Facebook Connect, une liste de termes prĂ©difinie vous est proposĂ©e (en gros l’argot anglais). Il suffit alors de valider pour lancer la recherche. Tous les posts contenant les termes litigieux remontent sous la forme d’une liste de liens. Il vous reste Ă  cliquer dessus et Ă  dĂ©cider de supprimer les posts concernĂ©s. Autre alternative : vous pouvez saisir vous-mĂȘme les mots de votre choix et lancer la recherche.

Le service cherche partout, Ă  savoir dans :

  • les commentaires,
  • les photos dans lesquelles vous ĂȘtes taggĂ©
  • les photos que vous avez postĂ©es
  • les liens et photos que vous avez likĂ©s
  • vos statuts
  • les pages dont vous ĂȘtes fan

Sachant que l’on peut proposer ses propres termes, j’en ai dĂ©duit selon toute logique que le service pouvait fonctionner dans n’importe-quelle langue. Malheureusement cela ne semble pas ĂȘtre le cas, ou alors le site est en surcharge. Toujours est-il que plusieurs recherches avec des termes dont je sais qu’ils figurent dans certains de mes posts n’ont rien donnĂ©.

L’initiative est cependant intĂ©ressante, et peut donner lieu Ă  une utilisation dĂ©tournĂ©e : celle d’un moteur de recherche interne Ă  votre profil, en avance sur le Graph Search, donc.

[1] le lieu commun consiste Ă  penser que si on n’est pas « clean » sur Facebook on est grillĂ© dans la vraie vie, et a fortiori sa vie professionnelle. C’est probablement vrai dans une certaine mesure. Mais pas complĂštement. Car ce postulat par du principe « jeune dĂ©butant un peu barrĂ© en recherche de travail » contre « vieux PDG ou RH rigide en phase d’embauche ». Je pense que le schĂ©ma n’est plus vraiment celui-ci, et qu’il le sera de moins en moins. Les personnes qui recrutent en analysant entre autres un profil Facebook sont aussi aujourd’hui des jeunes professionnels utilisateurs aguerris du rĂ©seau social, et la barriĂšre n’est plus vraiment la mĂȘme. Un recruteur peut aussi trainer des casseroles et saura Ă  mon humble avis trĂšs bien faire la part des choses entre le vrai talent d’un candidat et quelques petits dĂ©rapages photographiques sur Facebook. Bref, mĂȘme si vous ĂȘtes un adepte de la descente de vodka au mĂštre et que vous adorez immortaliser vos prouesses, tout espoir n’est pas perdu 🙂

11 commentaires

  1. Je suis d’accord avec la conclusion, mais je crois pas que c’est une affaire de jeunes, un patron peut ĂȘtre ou mĂȘme est un vieux bourlingueur.

    Par contre, il faut soigner sa prĂ©sence en ligne, maintenant, mais je crois pas que le profil facebook doit ĂȘtre pris en considĂ©ration,

    finalement, facebook dit trĂšs peu de choses sur les gens.

  2. Dommage que ça soit une application sur Facebook j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© un site Internet oĂč se serait loggĂ© par un formulaire facebook, mais excellent service qui va surement servir Ă  beaucoup de monde. Il m’arrive encore de poster sur mon mur des messages au lieu de les envoyĂ© dans un groupe privĂ©.

  3. Je suis d’accord avec Khalid, Facebook n’est pas forcĂ©ment le plus rĂ©vĂ©lateur, surtout que tout le monde contrĂŽle quand mĂȘme plus ou moins son image et ne laisse pas n’importe qui voir son profil. Mais l’application est une super idĂ©e, c’est peut ĂȘtre ce qu’il manquait un peu Ă  Facebook pour ĂȘtre pris un peu plus Ă  la lĂ©gĂšre.

  4. ComplĂ©tement d’accord avec Mario… Je ne pensais pas qu’il s’agissait d’une application Facebook…
    DĂšs que j’ai vu la page s’ouvrir, j’ai fermĂ©… Donc le test se passera de moi, absolument pas confiance en ce genre d’application.
    Christophe from Reputation Hunter

  5. Ça tombe bien, je cherche justement un outil pour nettoyer mon facebook 🙂

    Le site est en maintenance en ce moment.. on vera plus tard ce que ça donne.

  6. Comme l’application me signal que les mots en anglais forcement je trouve aps grand chose sur le mien, puis je pense qu’il faut assumĂ© se que l’ont pense donc nĂ©ttoyĂ© veut aussi dire rĂ©nier se que l’ont a fait.

  7. Cela dĂ©montre bien la grande prudence avec laquelle on doit utiliser les rĂ©seaux sociaux, mais parfois les photos sont mises en ligne par des amis qui ne veulent pas nuire, si il y a rĂ©clamation, difficile Ă  facebook de faire le mĂ©nage tant le nombre d’utilisateur est gigantesque, mais cet outil est prometteur et ouvre une piste Ă  creuser, il faudrait juste pouvoir definir les mots clĂ©s de recherche afin de sonder au mieux les casseroles qui pourraient trainer.
    Ludovic

  8. Le site est encore en maintenance, bon j’y repasserai plus tard mais l’idĂ©e est excellente, a quand une appli pour Google 😉

Lire les articles précédents :
(exclu) Un nouveau réseau social ouvre ses portes : Swipp

Aprùs plusieurs semaines d’attente et de bruits qui couraient dans la Silicon Valley (autant qu’en France), Swipp ouvre aujourd’hui ses...

Fermer