Fan de Street Fighter 2, il détruit une voiture à mains nues

Parce que les télévisions asiatiques auront toujours un coup d’avance.

street-fighter-2-irl

Street Fighter 2 a marqué durablement les années 90 et nous avons ainsi été nombreux, vraiment très nombreux, à casser notre tirelire pour mettre la main sur la précieuse cartouche.

C’était une autre époque, et certains d’entre vous se rappellent peut-être d’ailleurs avec émotion de ce fameux niveau bonus qui consistait à détruire une voiture dans le délai imparti.

Comme le jeu original, mais dans la vraie vie

Bien, alors sachez qu’une chaine asiatique – coréenne visiblement – a eu la très bonne idée de lancer une nouvelle émission totalement déjantée dans la droite lignée de ce que proposait le titre de Capcom.

Le participant n’a qu’une seule chose à faire : détruire le véhicule présent sur le plateau. Incroyable, mais le pire dans l’histoire c’est qu’il ne peut utiliser ni armes ni outils. Il doit uniquement compter sur la force de ses muscles.

Derrière, la chaine en question a évidemment mis le paquet sur la réalisation, avec des cris hystériques de jeunes filles et des plans particulièrement rapides. Sans oublier quelques ralentis au passage, histoire de mettre en valeur les cabrioles de notre héros d’infortune.

Qui doit être bien content de ne pas se trouver face à une Audi ou une Mercedes, d’ailleurs.

Pour la petite histoire, Street Fighter 2 est sorti au début des années 90, en deux versions : une pour les bornes d’arcade, une autre pour la Super Nintendo. Cette dernière n’était d’ailleurs pas donnée puisqu’il fallait débourser pas moins de 690 francs pour en profiter.

Sans grande surprise, Street Fighter 2 a rencontré un succès dingue et il reste aujourd’hui encore considéré par beaucoup de joueurs comme la référence de la licence.

Si vous aimez les trucs qui sortent un peu de l’ordinaire, vous pouvez aussi vous rendre ici pour découvrir une jupe lumineuse japonaise.

(Source)


5 commentaires

  1. « Cette dernière n’était d’ailleurs pas donnée puisqu’il fallait débourser pas moins de 690 francs pour en profiter. »…..euh….. vous êtes sur qu’on parle bien d’une cartouche super nintendo là?
    J’ai pas souvenir d’avoir eu autant d’argent de poche par mois étant gamin pour m’acheter des jeux vidéos. Ou alors vous êtes pas en franc français de l’époque(ou alors vous n’avez jamais eu de console dans les années 90 en France)

  2. De mémoire le prix des jeux sur SNES tournaient autour de 400 francs. Les moins chers étant les jeux Nintendo qu’on trouvait à 350. Le jeux le plus cher (en officiel et non import) que j’ai acheté était à 500 francs. Donc 690, c’est peut-être le prix de la version import ? un pack ? Ce jeu, je l’avais avec la console (mais je sais plus à quel prix)

  3. je suis pressecitron depuis 10 ans maintenant, mais la qualité des publications baisse à vue d’oeil… j’ai de plus en plus l’impression de lire gizmodo, les fautes d’orthographe en moins…

    pour la 1ère fois depuis 10 ans, je me suis demandé si je devais conserver le flux rss de pressecitron dans mon agrégateur… allez, par respect pour ces 10 ans, je vais prendre encore un peu de temps pour me décider… bonne chance !

  4. Il ya quand même pas mal de fanatique voire fou sur terre, mais en même temps c’est marrant lol
    J’espère que son psy est au courant au moins 🙁

Send this to friend

Lire les articles précédents :
david marcus
Séparer Messenger de Facebook : « Si c’était à refaire, on le referait »

Rencontre avec David Marcus, vice-président Facebook en charge de Messenger, pour un retour sur les coulisses de son débauchage par...

Fermer