Faut-il aussi avoir peur des Galaxy Note 7 certifiés « sûrs » ?

Un Galaxy Note 7 certifié sûr par Samsung, qui n’a théoriquement plus de problème de batterie, a pris feu dans un avion.

Samsung-Galaxy-Note-7

Samsung n’est-il toujours pas sorti de l’auberge ? Comme vous le savez peut-être déjà, il y a quelques semaines, le constructeur sud-coréen a présenté son nouveau smartphone haut de gamme, le Galaxy Note 7.

Tout d’abord acclamé par les médias, le smartphone s’est rapidement transformé en cauchemar pour Samsung. En effet, si le mobile présente une fiche technique exceptionnelle et des fonctionnalités très intéressantes (comme le scanner d’iris pour déverrouiller l’écran), celui-ci avait également un défaut de fabrication au niveau de la batterie qui peut causer des explosions.

Depuis, Samsung a rappelé son smartphone et organisé un programme d’échange qui permet de remplacer les unités défectueuses par des unités sûres.

Mais la série noire n’est pas encore terminée pour Samsung

En effet, il se pourrait que même avec un Galaxy Note 7 certifié sûr, on ne soit toujours pas à l’abri des problèmes. Le site The Verge rapporte que hier, un avion qui devait décoller de l’aéroport de Louisville a été évacué d’urgence parce qu’un Galaxy Note 7 a commencé à produire de la fumée dans la poche d’un passager.

Le propriétaire du smartphone raconte qu’il l’avait éteint et placé dans sa poche, lorsque l’appareil a commencé à fumer. Il l’a alors jeté sur le sol. Et plus tard, lorsque quelqu’un est revenu dans l’avion pour récupérer des affaires personnelles, la personne aurait remarqué que le Galaxy Note 7 a brûlé le tapis de l’avion ainsi que le plancher.

Il s’agissait d’un appareil certifié sûr par Samsung

Il ne s’agissait pas du premier Galaxy Note 7 à prendre feu ou exploser. Cependant, depuis le début du scandale, Samsung a déjà distribué quelques unités de remplacement.

Et selon The Verge, l’unité qui a causé l’évacuation d’un avion aux Etats-Unis faisait partie des unités certifiées sûrs par Samsung. Au niveau de la boite, on a en effet les marqueurs utilisé par Samsung pour distinguer les unités sûres. Et même sur la base de données du constructeur, lorsqu’on saisit l’EMEI, il est indiqué qu’il s’agit de l’une des unités de remplacement qui ne sont donc pas normalement affectées par le problème de batteries explosives.

Pour le moment, Samsung est prudent

Dans un communiqué, un porte-parole de l’entreprise explique que pour le moment, celle-ci ne peut rien confirmer puisque le smartphone n’est pas encore entre ses mains. Mais il a indiqué déjà être en contact avec les autorités compétentes ainsi qu’avec la compagnie aérienne.

(Source)

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Piratage de yahoo : 200 millions d'identifiants concernés
Yahoo est accusé d’avoir espionné ses utilisateurs pour le compte de la NSA

Décidément, le passé de Yahoo! lui revient à la face comme un boomerang, au pire moment qui soit pour le...

Fermer