Feedly annonce ses plans (et son modèle économique) pour remplacer durablement Google Reader

Feedly est l’acteur qui a le plus profité de l’annonce de la fermeture de Google Reader. Cela se voit en terme de nombre d’utilisateurs, d’image de marque & d’ambitions affichées.

Feedly a été lancé en 2008 comme un simple agrégateur d’actualités. Le service se reposait largement sur une connexion à Google Reader pour afficher les flux d’une manière plus visuelle.

De 2008 à Février 2013, il a réussi à amasser petit à petit 4 millions d’utilisateurs.
En Mars 2013 intervient l’annonce de la fermeture de Google Reader et Feedly annonce que la transition se fera de manière transparente pour les utilisateurs de son service.
Il suffit aux réfugiés de Google Reader de se connecter avec leur compte sur Feedly pour avoir l’assurance de conserver tous leurs flux le jour où Google va définitivement appuyer sur le bouton « Off » de ses serveurs.
Résultat : Feedly avait gagné 500.000 nouveaux utilisateurs en 3 jours.
Cela fait maintenant 15 jours et Feedly a déjà gagné 3 millions de nouveaux utilisateurs.
Pour un projet qui en comptait 4 millions la veille, cela donne un sacré coup de pression à sa petite équipe.

Feedly se met à jour

Feedly vient d’apporter quelques nouveautés à ses applications en proposant un moteur de recherche beaucoup plus complet et puissant. Ce sont maintenant plus de 50 millions de flux RSS que vous pouvez trouver dans son index.
Feedly va également apporter davantage de fonctionnalités en rapport à la popularité d’un contenu. En effet, Feedly souhaite pouvoir recommander les contenus qui seront intéressants pour chaque utilisateur.

Feedly va vers le premium pour rassurer ses utilisateurs

Je me souviens d’une époque où les versions Premium étaient beaucoup moins populaires qu’aujourd’hui. Pourquoi payer lorsque l’on peut avoir un service similaire gratuitement ?
Aujourd’hui, avoir une version Premium c’est la possibilité de rassurer ses utilisateurs.
En effet, la fermeture soudaine d’un Google Reader a encore rappelé aux utilisateurs qu’ils n’ont pas grand chose à re-dire quand un service gratuit ferme ses portes : ils n’étaient que de simples utilisateurs, et non pas des clients.
Feedly souhaite donc se ménager une ligne de revenus directe en provenance de ses utilisateurs pour les rassurer.
Ils vont donc proposer plus tard dans l’année une version Premium qui apportera davantage de fonctionnalités pour les « power-users ».
Les fonctionnalités que nous lui connaissons devraient donc rester gratuite dans le plus pur style Freemium.
Et au final, si Google se fait régulièrement critiquer pour sa stratégie d’attaquer de nombreux marchés et de ne pas laisser de la place aux petits acteurs, il prouve aujourd’hui que son départ d’un marché peut faire bouillonner un écosystème pour faire apparaître de meilleures solutions, et surtout des acteurs plus solides.

(source)


7 commentaires

  1. « Et au final, si Google se fait régulièrement critiquer pour sa stratégie d’attaquer de nombreux marchés et de ne pas laisser de la place aux petits acteurs, il prouve aujourd’hui que son départ d’un marché peut faire bouillonner un écosystème pour faire apparaître de meilleures solutions, et surtout des acteurs plus solides. » Cela reste encore à prouver… Combien de temps tiendra Feedly ? Aussi longtemps que GReader ?

  2. ok avec le fait que les offres payantes rassurent, et cela va vers une meilleure qualité des outils web… feedly est beaucoup plus glamour que GReader…

  3. L’agregation de flux RSS a-t-elle encore de l’avenir? Si la curation de contenu sociale (Scoop.It) est vue comme la prochaine étape, quid des solutions alternatives (ITTT, Yahoo Tubes, Feedly…)?

  4. Effectivement, le modèle freemium a du sens, c’est aussi celui que nous avons choisi pour Yanobs Reader.

    @Patrice : l’avantage du format RSS est également l’indépendance vis à vis d’un éditeur : aujourd’hui avec la fermeture de Google Reader, il est très simple de migrer tous vos flux vers un autre service. Si ITTT ou Scoop.it ferment par exemple, pouvez-vous facilement passer à autre chose sans perdre vos données ?

  5. Juste pouvoir supprimer les « Featured » qui ne me servent a rien et m’extraient des articles de la liste chronologique sans que je ne demande rien a personne, et il serait vraiment parfait. Surtout depuis la derniere mise a jour.

  6. @Laurent Il est possible de les désactiver (Prefs > Featured Articles > No).
    Cette mise en avant d’articles va dans le bon sens des choses. Un des soucis des flux RSS est que nous avons une masse de plus en plus importante d’articles agrégés, et les outils permettant de faire un premier tri commencent à pointer le bout de leur nez. Voyez cela comme une alternative intelligente (si elle reste optionnelle) au « Mark all as read ».

  7. Pingback: La vie après Google Reader ? | Pearltrees

Send this to friend

Lire les articles précédents :
God_of_War_Ascension
Test : « God of War : Ascension »

Kratos reprend du service dans "God of War : Ascension" sur PS3, une préquelle à la trilogie. L'action se déroule...

Fermer