Moins de trois semaines avant la fermeture de Google Reader, Feedly décide de s’affranchir de Google pour passer sur ses propres serveurs.

Dans maintenant un peu moins de trois semaines, Google Reader disparaitra. Le 1er juillet sonnera la fin du service de Google laissant ses nombreux utilisateurs inconsolables. Heureusement, d’autres services du même type commencent peu à peu à pointer le bout de leur nez. Parmi eux, Feedly.

Ce service sera peut-être le digne successeur de Reader. En tout cas, pour l’instant, Feedly a décidé d’abandonner les serveurs de Google pour passer sur ses propres serveurs back-end. Le lecteur RSS fait partie d’un grand nombre de services qui ont cherché une nouvelle façon de gérer les flux RSS qui étaient chargés et synchronisés par les serveurs de Google. En adoptant cette solution, Feedly s’assure une continuité après la fermeture de Reader le 1er juillet.

Freedly Feedly, le service quitte Google pour passer sur ses propres serveurs

De plus, ce passage sur ses propres serveurs pourrait profiter à d’autres grâce à un projet appelé Normandy. Les lecteurs RSS suivants devraient utiliser les serveurs back-end de Feeedly : Reeder, Press, Nextgen Reader, Newsify et gReader. Attention quand même, pour l’instant Feedly est gratuit mais « il y aura probablement une version payante à l’avenir« .

Un bon nombre de compagnies sont en marche pour tenter de devenir le successeur de Google Reader et Feeedly semble être l’un des mieux placés dans la course. Si jamais vous n’êtes pas fan de Feedly, n’oubliez pas que les clients RSS cités ci-dessus utiliseront son cloud. Vous avez donc un nombre d’alternatives assez important. Pour être un peu plus impartial, je me dois de citer également NewsBlur qui semble remporter un franc succès chez les internautes. Et vous, par quoi allez vous remplacer Reader ?

Feedly ici.

NewsBlur là.

(sources [1], [2])