Finalement, le FBI est capable de déverrouiller un iPhone sans Apple

Voilà des semaines que le FBI et le département américain de la justice monopolisent les médias du monde entier en affirmant à qui veut l’entendre, qu’ils ont besoin qu’Apple dévoile ses clés de chiffrement ou crée un backdoor… Voilà que le FBI confie finalement, qu’il n’aura pas besoin de l’aide de la firme de Cupertino pour pirater un iPhone.

Apple roi des sapins de Noël

En même temps, tout le monde s’en doutait un peu ! Edward Snowden était lui-même intervenu il y a peu, pour affirmer que la prétendue incapacité du FBI à pirater un iPhone était «  une connerie ». Pour revenir sur les faits, le FBI avait sollicité l’aide de la firme à la pomme pour déverrouiller l’iPhone d’un terroriste ayant perpétré l’attentat de San Bernardino, qui avait fait 14 morts et 21 blessés. Tim Cook s’était farouchement opposé à cette requête, estimant que cela nuirait à la liberté, à la démocratie et à la vie privée. Non pas du terroriste, mais de tout le peuple américain.

Un mystérieux inconnu dévoile comment déverrouiller un iPhone au FBI

Une personne tierce, dont le nom est inconnu, est pourtant entré en contact avec le FBI afin de lui démontrer qu’il était possible de contourner les protections d’Apple. Le mystère reste entier sur l’identité de cette source, apparue de nulle part. Est-ce un tuyau de la NSA, de services secrets étrangers, d’experts en sécurité, d’un hacker ou qui sait, d’Apple lui-même sous le couvert de l’anonymat. Personne n’est aujourd’hui en mesure de répondre à cette question.

Si cette technique fonctionne, le FBI disposerait d’un outil pour résoudre son enquête sur la fusillade de San Bernardino et sur près de 200 autres investigations en attentes. Cela permettrait surtout de calmer le débat sur le chiffrement des données, qui était devenu houleux entre les géants du high-tech et les autorités. Le président Obama avait dû intervenir et prévenir que si aucune solution n’était trouvée entre les parties, que le gouvernement devrait légiférer concernant la question du chiffrement des données.

Quelle est cette méthode inespérée, pour déverrouiller un iPhone ? Doivent se demander nombre d’entre vous. Il semblerait qu’il suffît de copier la mémoire contenant le compteur de tentatives sur l’écran verrouillé, normalement bloqué à 10 tentatives. Avec ces données, il serait ensuite possible de restaurer perpétuellement cet état durant les tentatives, jusqu’à la découverte du mot de passe par force brute. Comme le dit le vieux dicton, quand on veut, on peut…

Source

3 commentaires

  1. Ah oui c’est clair que le FBI n’avait pas les moyens technologiques et financiers de cracker une securité de merde, heureusement le héro américain sorti de nul part pour donner la réponse va pouvoir donner des cours particulier au FBI les gentils, en leur permettant du coup de finir leur enquète sans besoin de se plier à la loi ! Compris les moutons ?

    « Allez répétez après moi, les gentils c’est nous, les méchants c’est les eux…bêêêêêêh »

    /sarcasticOFF

  2. C’est du bluff et une forme de stratégie de désinformation. 😉

    • Du bluff, je suis d’accord avec toi. ils n’y arriveront pas, sinon ils l’auraient déjà fait et n’auraient pas fait tant de polémique. (D’ailleurs l’article est plus ou moins éronné, ils n’ont pas encore dit qu’ils en étaient capable, juste qu’ils allaient essayer 😉 ). En revanche, pourquoi parles-tu de stratégie de désinformation.

Lire les articles précédents :
Faille sur Android
Google corrige la faille qui permettait de rooter un smartphone Android

La firme de Mountain View vient de corriger une faille critique exploitée par une application malveillante, qui permettait de rooter...

Fermer