Flappy Bird pourrait revenir dans tous les cas : voici pourquoi

Flappy Bird a encore des chances de revenir sur l’App Store et Google Play. Mais ce n’est pas ce que vous croyez.

Capture d'écran sur une vidéo de Phonandroid US

Dong Nguyen a retiré son titre à 50.000 dollars par jour des stores d’applis. Mais des gens veulent réanimer le jeu qui rend fou. Voici comment ils comptent s’y prendre.

Suite au retrait de Flappy Bird, de nombreux développeurs ont voulu profiter du succès de celui-ci en lançant des clones. Malheureusement pour eux, il semblerait que Google et Apple aient décidé de rejeter ces « Flappy Games » de leurs stores d’applis. Les raison sont évidentes : protection de la propriété intellectuelle de Ndong Nguyen et éventuellement éviter toute confusion de nom sur les stores.

Mais des entrepreneurs ambitieux veulent maintenant s’approprier le nom « Flappy Bird », estimant que le « trademark » est devenu disponible, suite au retrait du jeu. Nos confrères de Phonandroid ont déjà repéré 7 sociétés qui ont déposé leurs dossiers à l’United States Patent and Trademark Office, pour s’approprier la marque déposée « Flappy Bird ».

Et l’un des favoris serait actuellement une société nommée « adore kv », allias OneClick Studios. Celle-ci a déjà développé son propre « Flappy Bird », qui aurait déjà été proposé pour l’App Store et Google Play (refusé à coup sûr).

Comme vous le voyez sur cette vidéo, le Flappy Bird développé par OneClick ne change pas fondamentalement du vrai. Mais Phonandroid (qui a pu tester le jeu en installant un fichier .apk) a remarqué quelques améliorations graphiques, plus de fluidité et le support de Google Play Games. Le développeur a l’ambition de monétiser ce « Flappy Bird » bis avec des publicités, si tout se passe bien.

Cela dit, même si OneClick obtient le droit d’utiliser le nom « Flappy Bird », il n’est pas sûr qu’Apple et Google acceptent l’application (qui est déjà prête). Le dernier mot appartient en effet à ces deux firmes. Mais dans le cas où OneClick obtient le « Trademark », il se dit prêts à modifier le contenu de son jeu pour se conformer aux politiques de Google et Apple.

Le projet d’OneClick et ceux des autres sociétés qui ont suivi cette manœuvre sont plutôt risqués. Outre un possible refus d’Apple et Google, malgré le « Trademark » (qui concerne le nom), on peut aussi se demander ce qui pourrait se produire dans le cas où Ndong Nguyen décide de relancer l’original. Là, ce sera compliqué.

Il y a encore quelques jours, des spéculations (dont la majorité était basée sur des publications fake) évoquaient un possible retour en force de Flappy Bird (le vrai).

(Source)


4 commentaires

  1. C’est bien méconnaître le droit de la propriété intellectuelle de juger que « le « trademark » est devenu disponible ». Le produit connu (même s’il n’a pas été déposé, là n’est pas la question) est celui développé par Dong Nguyen.

    Par ailleurs, l’acceptation d’un dépôt de marque ne donne pas obligatoirement le droit de l’utiliser.

    Si vous déposez une marque auprès de l’inpi par exemple, seule la validité du dépôt (paperasse en gros) sera vérifiée. Le dépôt pourra toutefois être contesté par n’importe qui, en y opposant par exemple un précédent dépôt, ou des preuves d’antériorité de l’utilisation de la « marque » (nom de domaine exploité par exemple).

  2. Il y en a encore un paquet de clones sur le play store! Pas étonnant avec tout ce bla bla autours de ce jeu sur tous les sites !
    Et encore des multiples autorisations pour installer ce genre de jeu! De vrai mouchard…..
    Mais apparemment ça ne gène personne….

  3. Encore une fois, le plan de com’ est largement plus important que la qualité de l’appli.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Acer : un Liquid E3 Duo et un Liquid Z4 Duo pour le MWC 2014

Tous les constructeurs du marché, ou presque, sont en train de préparer le Mobile World Congress avec le plus grand...

Fermer