Flappy Bird : son créateur annonce qu’il va retirer le jeu

50 000 dollars de revenus publicitaires par jour, voilà ce que rapporte le jeu mobile Flappy Bird à son créateur. Et pourtant, celui-ci a décidé de retirer son application des différentes plates-formes. Explications…

Alors qu’il a été téléchargé plus de 50 millions de fois, Flappy Bird va tirer sa révérence et disparaître aussi rapidement qu’il est apparu sur les différentes plates-formes mobiles (iOS et Android). C’est son créateur vietnamien Dong Nguyen qui l’a annoncé vendredi soir via Twitter.

Flappy_Bird_icône

Il a ainsi tweeté laconiquement qu’il le retirerait lundi (10/02/14). Le développeur d ‘indiquer qu’il ne le fait pas à cause de pressions juridiques.

On comprend donc difficilement pourquoi l’homme âgé de seulement 29 ans a pris cette décision. Le jeu est téléchargé plusieurs millions de fois par jour (toutes versions comprises). De surcroît, il avait récemment annoncé plancher sur une version du jeu pour Windows Phone et qu’il réfléchissait déjà à une suite.

Il faut croire que le jeune homme n’aura pas supporté les nombreuses critiques qui ont fusé sur le jeu. On peut même dire que le jeu a largement déchaîné les passions. D’aucuns l’ont même accusé de plagiat. Son style dépouillé et simpliste lui donne des airs de similitude avec certains Mario. Il paraît également évident que le développeur a copié Piou piou contre les cactus (édité par Kek), un jeu mobile sorti il y a 3 ans.

Par ailleurs, si le principe du jeu est ultra simple, sa difficulté est très élevée. Une difficulté qui finit par agacer et par cristalliser les passions. C’est l’autre raison pour laquelle Dong Nguyen est sous les feux des critiques.

Reste que si Flappy Bird disparaît effectivement des stores aujourd’hui, on peut compter sur une multitude de clones (comme Ironpants) pour prendre la relève très rapidement.

Télécharger Flappy Bird pour iOS

Télécharger Flappy Bird pour Android.

Télécharger Ironpants pour Android.

Télécharger Piou Piou contre les cactus.

Enfin, sachez qu’il existe une version flash gratuite de Flappy Bird jouable depuis n’importe quel navigateur internet. Pour y jouer, c’est ici (merci à Tomas M. pour cette précision).

Flappy_Bird_Tweet_b

Flappy_Bird_tweet_a

(source 1 & source 2)


3 commentaires

  1. Avec la vitesse de transfert de l’information, il est évident que quelque chose qui fait le « buzz » quelque part est susceptible de le créer à l’autre bout de la planète quelques jours (heures?) plus tard. Le vrai problème qui se pose aujourd’hui est de savoir à l’avance ce qui va créer cet engouement.

    Je ne pense pas que le créateur de Flappy Bird s’attendait à une telle réaction, et je ne pense pas que qui que ce soit puisse le prévoir. Des jeux de l’acabit de Flappy Bird apparaissent tous les jours à travers les plateformes de téléchargement. Alors pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ?

  2. Vu la ressemblance flagrante avec le jeu de Kek Piou Piou, je ne pense pas que ce soit la pression médiatique due à l’engouement pour ce jeu qui ait l’a fait retirer son jeu, mais très certainement la peur de se faire attaquer pour plagiat.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Jeu Web de la semaine : Dynetzzle

24ème épisode de la rubrique (presque) hebdomadaire : le jeu web de la semaine. Parfois artistique, parfois philosophique, parfois simplement...

Fermer