Foursquare change de message : son avenir est entre Yelp et la carte du Maraudeur d’Harry Potter

Foursquare est un service difficile à cerner. Son CEO, Dennis Crowley, souhaite donc changer sensiblement le message pour que Foursquare soit vu comme un moteur de recommandation à la Yelp, mais amélioré grâce à un peu de magie (entendre ici : « données »).

Qu’est-ce que Foursquare ?

De l’extérieur, de nombreuses personnes le perçoivent comme un service qui permet de savoir constamment où se trouvent vos connaissances.
Il est alors très vite classé dans la catégorie « inutile », voir « inquiétant ».
Et si vous ajoutez l’histoire des badges et des mayorships que vous pouvez gagner en réalisant des checkins répétés à un même endroit, alors vous avez définitivement perdu une bonne partie de ses utilisateurs potentiels.
Foursquare, ce n’est pas -uniquement- cela.
Les équipes new-yorkaises ont donc un important travail d’évangélisation à réaliser pour que l’utilité du service paraisse évidente à tous. Elles doivent atteindre ce que je vais appeler « l’effet Shazam ».
En effet, expliquez le concept de Shazam a n’importe qui, et il acquiescera vigoureusement de la tête en s’exclamant que c’est vraiment cool (avant de sortir son téléphone et de la télécharger, le plus souvent).
Foursquare est loin d’avoir un « effet Shazam ». Pour l’instant, il a tout juste un « effet duh ? ».

Foursquare est un service de recommandation de lieux

Le message de Dennis Crowley est clair : Foursquare n’est plus là pour vous connecter avec vos amis… il est là pour vous connecter avec votre environnement proche.
A force de récolter des informations constamment, le service est capable de vous dire quel bar est cool, lequel ne l’est plus, où il faut absolument aller manger, et que choisir sur la carte.
Foursquare est un service de recommandation de lieux, tel que Yelp, mais mieux exécuté.
A la question : Foursquare se met-il en concurrence frontale avec Yelp ?
Dennis Crowley répondra : « si nous continuons à faire ce que nous faisons, la précédente génération de service de recommandation locale ne sera juste plus pertinente. »
En bref, c’est un « oui ».


Et se comparer à Yelp a plusieurs avantages.
Premièrement, il est plus facile d’appréhender l’utilité du service, et surtout, un investisseur potentiel comprendra le futur modèle économique (Yelp étant plutôt très rentable) et il sera plus facile de parier sur l’avenir de Foursquare en ces termes.
Dennis Crowley est donc soit en train de préparer une nouvelle levée de fonds, soit la revente du service à un Facebook ou confrères.

Mais Foursquare ne veut pas juste s’arrêter à la comparaison avec un Yelp… il souhaite faire rêver en insufflant un peu de magie dans son produit.
C’est pourquoi il expliquera imaginer l’avenir de Foursquare comme la carte du Maraudeur d’Harry Potter (qui lui donnait des détails précis sur la géographie, les lieux et les personnes autour de lui).
« Nous avons assez de données, lancera Crowley. Pour offrir une carte du maraudeur personnalisée pour chacun d’entre vous. »

(source)


7 commentaires

  1. Pingback: Foursquare change de message : son avenir est entre Yelp et la carte du Maraudeur d’Harry Potter | PJExploration

  2. Ces applications surfent sur une mode, jusqu’au moment il devient nécessaire de leur trouver une utilité. Foursquare trouvera t-elle son modèle?
    Avouer qu’une appli c’est comme une autre en mieux n’est peut être pas le message le plus engageant.

  3. Pingback: Foursquare change de message : son avenir est entre Yelp et la carte du Maraudeur d'Harry Potter | Les Outils du Community Management | Scoop.it

  4. Pingback: Foursquare change de message : son avenir est entre Yelp et la carte du Maraudeur d'Harry Potter | Mobile, Web et autres friandises | Scoop.it

  5. J’utilise souvent Foursquare quand je voyage et je trouve que c’est un bon outils pour savoir si un lieu est intéressant ou non. Et puis ça peut permettre de rencontrer du monde avec le « mayor ».
    Mais c’est vrai que cette fonction de recommandation est quand même pas trop mise en avant, mais ils ont fait beaucoup d’effort depuis un ans, surtout au niveau du design jusqu’à présent.

  6. « Yelp étant plutôt très rentable » ? Euh, on ne doit pas parler du même Yelp. A part un trimestre dans le vert en 2012, Yelp c’est que du rouge.

    Sinon pour revenir à l’article, je suis un grand utilisateur de Yelp et je ne vois vraiment pas comment Foursquare pourrait du jour au lendemain se mettre à concurrencer Yelp. Il suffit de lire quelques reviews sur chacune des plateformes pour comprendre que c’est pas vraiment la même qualité.

    Et Yelp avec son aspect communautaire n’a pas grand chose à craindre d’une carte de Maraudeur.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
pulse
LinkedIn sur le point d’acquérir le lecteur de news Pulse pour 50 à 100 millions de dollars

Pulse est un lecteur de flux d'information très populaire qui possède une version iPhone, iPad, Android et Web. LinkedIn serait...

Fermer