Foxconn force des étudiants chinois à assembler la PlayStation 4 !

L’information est apparue sur la toile en fin de semaine et pourrait une nouvelle fois placer Foxconn au centre d’un scandale. La firme ta√Įwanaise est en effet accus√© d’avoir forc√© des √©tudiants √† assembler la prochaine console de salon de Sony.

Sp√©cialis√©e dans la fabrication de produits √©lectroniques, Foxconn est aussi connue que les soci√©t√©s pour lesquelles elle sous-traite. Une renomm√©e dont la soci√©t√© aurait pu se passer puisqu’elle ne concerne pas vraiment la qualit√© de fabrication des produits mais bien sa gestion des ressources humaines : conditions de travail d√©plorables, suicides et travail des enfants reviennent r√©guli√®rement chez ce g√©ant qui emploie plus d’un million de personnes, principalement en Chine.

Il y a trois ans, l’occident d√©couvrait alors l’impressionnante vague de suicides qui touche les usines chinoises et pointe du doigt Apple, la marque am√©ricaine fait effectivement partie de la liste des entreprises ayant recours √† Foxconn pour assembler leurs produits. Une situation qui obligea les deux parties √† r√©agir, poussant Foxconn a installer ses fameux « filets anti-suicides ».

En 2012, un rapport de la Fair Labor Association mentionnait d’ailleurs les progr√®s r√©alis√©s par Foxconn dans les usines employ√©es par Apple, on notera cependant que le rapport avait √©t√© command√© par la firme de Cupertino et que le choix de cette ONG avait soulev√© de nombreuses critiques.

Foxconn est une nouvelle fois dans la tourmente !

Aujourd’hui, ce ne sont pas les suicides qui sont vis√©s mais bien les conditions de travail qui n’ont pas tant r√©alis√© de progr√®s que cela puisque Foxconn est accus√© d’avoir forc√© plus d’un millier d’√©tudiants chinois a particip√© √† l’assemblage de la PlayStation 4. Si embaucher des stagiaires est bien une pratique courante, la firme ta√Įwanaise a d’ailleurs sign√© un partenariat avec l’institut Xi’an d’o√Ļ sont issus les √©tudiants, les conditions dans lesquelles ce stage se d√©roule sont bien plus discutables. En effet, comme nous l’indique le site Quartz,¬† les √©tudiants ont √©t√© menac√©s de ne pas recevoir les cr√©dits n√©cessaire √† l’obtention de leur dipl√īme s’ils n‚Äôeffectuaient pas leur stage chez Foxconn.

Un chantage qui se r√©v√®le √©galement efficace pour faire travailler des √©tudiants dans un secteur qui n’a aucun lien direct avec les domaines d’√©tudes qu’ils ont choisi. Au niveau des horaires, le site gamesinasia.com explique qu’elles sont identiques √† celles des travailleurs r√©guliers. Quant √† la question de la r√©mun√©ration, difficile d’en savoir plus hormis le fait qu’ils sont une main d‚ÄôŇďuvre particuli√®rement attractive pour Foxconn.

A nouveau pris pour cible, l’assembleur ta√Įwanais n’est pas le seul sous-traitant √† avoir recours √† des m√©thodes douteuses, le cas de Pegatron a lui aussi √©t√© √©voqu√© cet √©t√©. L√† encore, le sous-traitant agit pour des soci√©t√©s qui inondent notre march√©.

Source : Quartz & Games in Asia


4 commentaires

  1. C’est √† croire que m√™me l√†-bas ils r√©fl√©chissent √† deux fois avant de prendre un employ√© en « CDI » pay√© une mis√®re… Mais qui co√Ľte plus cher qu’un stagiaire pay√© au grain de riz…

  2. Comme Trollus.. C’est Foxconn quoi … Une belle brochette d’enfoir√©, et ceux qui commande chez eux ne sont pas mieux.. (comment √ßa ils ne sont pas au courant les pauvres?)

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Petting Zoo, bienvenue au zoo des robots [Vidéo]
Petting Zoo, bienvenue au zoo des robots [Vidéo]

Petting Zoo est une expérience qui propose aux visiteurs d’interagir avec des animaux... robotiques.

Fermer