France : l’application Gossip mise en demeure par la CNIL

Pour ceux qui ne connaissent pas l’application Gossip, cette dernière avait fait beaucoup parler d’elle au moment de son lancement, car le principe est de faire courir des rumeurs pour le meilleur, mais surtout pour le pire. La CNIL a décidé de mettre en demeure la société éditrice.

Gossip : la cnil met l'application de ragots en demeure

Le concept de l’application Gossip est de permettre à des personnes tout à fait anonymes, de poster des ragots, des photos, des vidéos, etc. afin de faire courir des rumeurs… La magie des réseaux sociaux et du web se chargeant du reste. De plus, Gossip permet de propager la rumeur à tous les contacts téléphoniques, d’un numéro ciblé sans que la victime ne soit au courant. Il est facile d’imaginer les dégâts que peut poser ce genre d’applications dans la vie d’une personne, aussi bien dans son entourage familial, que professionnel. En effet, le ragot est associé à un numéro de téléphone et à un identifiant, toutes les personnes disposant de ce contact dans leur répertoire téléphonique ou sur Facebook peuvent être destinataires de la rumeur…

Gossip a un mois pour se conformer à la loi

La CNIL s’est penchée sur cette application et après enquête, la Commission nationale de l’informatique et des libertés a estimé que Gossip était coupable « d’atteintes graves à la vie privée ». La CNIL met en demeure WMG, la société éditrice de l’application Gossip de respecter l’article 1 de la loi informatique et liberté, qui précise que l’usage des technologies et de l’informatique « ne doit porter atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’Homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques ».

La Commission nationale de l’informatique et des libertés a également mis en évidence que des mineurs étaient impliqués dans des rumeurs, ce qui est encore plus inacceptable à ses yeux. Elle explique : « Une personne n’ayant pas l’application, y compris mineure, peut faire l’objet de calomnies susceptibles de déstabiliser son entourage et de lui porter un grave préjudice, sans en être informée et sans réel moyen d’action vis-à-vis de l’émetteur comme des récepteurs de la rumeur ».

Autre manquement grave à la loi de l’application Gossip, cette dernière récupère les numéros de téléphone des contacts, sans que ces derniers ne soient informés de cette manipulation et cela même s’ils ne sont pas utilisateurs de l’application de ragots. Il s’agit donc d’une collecte illégale de données personnelles (numéro de téléphone, identité, etc.), sans qu’un consentement préalable n’ait été obtenu.

Gossip à un mois pour se mettre en conformité avec la législation, passé ce délai cette mise en demeure se traduira par une action en justice, que la WMG a de fortes chances de perdre. L’amende encourue étant de 3 millions d’euros, l’application très controversée pourrait bien disparaître.

Source


Nos dernières vidéos

  • mouly cindy

    Bonjour ,
    je suis la créatrice de l’application Gossip, je voulais vous informez de la suite de la procédure je vous laisse mon mail si cela vous intéresse.

    • Emmanuel Ghesquier

      Bonjour Cindy, oui n’hésitez pas, merci beaucoup.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
F-Secure TOTAL x Snowden, le film : Box Collector & invitations à l’avant-première !

Pour célébrer la sortie imminente du film Snowden, F-Secure fait gagner 40 places pour une projection privée à Paris et...

Fermer