Friendco.de se fait des amis (interview)

Kima Ventures, le fonds d’investissement de Xavier Niel et JĂ©rĂ©mie Berrebi, et Javier Gonzalez, un business angel amĂ©ricain, misent 150 000 dollars sur une startup amĂ©ricaine fondĂ©e par des français : Friendco.de. Interview.

Kima Ventures, le fonds d’investissement de Xavier Niel et JĂ©rĂ©mie Berrebi, et Javier Gonzalez, un business angel amĂ©ricain, misent 150 000 dollars sur une startup amĂ©ricaine fondĂ©e par des français : Friendco.de. La startup qui propose une solution permettant Ă  des dĂ©veloppeurs de coder des applications de maniĂšre collaborative semble avoir sĂ©duit Outre Atlantique mĂȘme si le montant de l’investissement peut sembler faible.

L’idĂ©e de Friendco.de est de pouvoir travailler avec des dĂ©veloppeurs des quatre coins du monde de maniĂšre collaborative sur la mĂȘme application et les mĂȘmes fichiers en simultanĂ©. FondĂ©e par Samy PessĂ© et Aaron O’Mullan (que nous avions croisĂ©s avec un autre projet l’annĂ©e derniĂšre : « Peoplze« ), l’idĂ©e d’un Ă©diteur de code collaboratif qui intĂšgre un systĂšme de plugins ouvert avec des possibilitĂ©s de transferts via Dropbox, Github ou tous serveurs FTP manquait dans le paysage.

friendcode

Les deux fondateurs nous livrent leur vision et répondent à nos questions :

Pourquoi avoir choisi les USA ?

Le monde du dĂ©veloppement est avant tout un monde anglo-saxon, il y’avait donc ce risque d’ĂȘtre cantonnĂ© au marché français et c’est une chose qu’on voulait Ă©viter, car cela nuirait fortement Ă  notre avenir (se retrouver dans un marchĂ© trop limitĂ©, et se faire “manger” tout le marchĂ© anglo-saxon et mondial par un concurrent).

L’écosystĂšme de la vallĂ©e est unique au monde, Ă  l’heure actuelle il n’y a toujours rien de comparable en France, que ce soit en termes de networking, investisseurs, ou concentration de talents. Il y a vraiment un Ă©tat d’esprit particulier dans la vallĂ©e, un concentrĂ© de jeunes personnes, talentueuses et ambitieuses, qui est motivant et nous pousse Ă  nous surpasser quotidiennement.

Comment le contact s’est fait avec Kima Ventures ? Comment ça se passe au jour le jour ?

Dans un premier temps nous avons envoyĂ© un dossier Ă  Kima Ă  travers leur site, quelques jours plus tard Jeremie Berrebi nous a remarquĂ© sur AngelList et nous a contactĂ©s. De lĂ  s’en sont suivis des Ă©changes avec lui.

La vie d’une startup est parsemĂ©e d’obstacles, il y a des challenges Ă  surmonter chaque jour. Pour ceux qui vivent l’aventure, ils se reconnaĂźtront. Nous sommes une petite Ă©quipe de deux Ă  l’heure actuelle, et nous pouvons vous dire que la polyvalence est une qualitĂ© clĂ©, on se retrouve chaque jour confrontĂ©s Ă  de nouveaux problĂšmes/obstacles souvent dans des domaines dans lesquels nous n’avons pas ou alors peu d’expĂ©rience.

« En quelque sorte, le monde des startups est le nouveau Wild Wild West »

Comment voyez-vous l’avenir ?

Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire  qu’il y’a un trend trĂšs visible et croissant en ce qui concerne les appareils mobiles, Ă  l’heure actuelle une tablette ne peut pas encore faire office d’environnement de dĂ©veloppement complet, mais nous pensons que la tablette peut avoir de l’avenir en ce qui concerne le dĂ©veloppement et qu’aujourd’hui les tablettes et les smartphones peuvent ĂȘtre utilisĂ©s pour suivre de prĂšs le dĂ©veloppement de ses projets mĂȘme en dĂ©placement.

Le lancement de la Beta publique nous permettra d’augmenter notre visibilitĂ© et faire croĂźtre notre base d’utilisateurs, travailler de prĂšs avec un groupe d’entreprises choisies et des communautĂ©s pour façonner et adapter les outils que propose FriendCode Ă  leurs besoins ainsi que passer la barre des 5000 utilisateurs d’ici le deuxiĂšme trimestre 2013.

Nous pensons que l’avenir est dans l’ouverture, il est essentiel que les dĂ©veloppeurs puissent intĂ©grer leurs outils existants et mĂȘme personnaliser FriendCode en Ă©crivant leurs propres plugins et en gardant l’environnement de dĂ©veloppement.

Pourquoi un business angel ?

Javier Gonzalez en tant qu’advisor a fourni des conseils et un travail dont nous Ă©tions entiĂšrement satisfaits. Lorsque l’occasion d’investir s’est prĂ©sentĂ©e il s’est naturellement montrĂ© intĂ©ressĂ© Ă  l’opportunitĂ© de pouvoir s’impliquer d’avantage dans FriendCode et c’était donc une maniĂšre Ă  nous d’approfondir notre relation avec lui.

Friendco.de est aujourd’hui en bĂȘta publique, le moment de dĂ©couvrir un nouvel outil pour les dĂ©veloppeurs en passant par ici.

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
10 mai 2013 17:45

J’adore ce concept ! L’idĂ©e est intĂ©ressante, maintenant il faut voir ce que ça donne dans une agence, ou dans une boĂźte dĂ©v, car plusieurs personnes qui boss sur un mĂȘme fichier en mĂȘme temps … Bof Bof. Bref j’attends de voir ce que ça donne en gĂ©nĂ©ral les investissements de Kima sont assez prometteur.

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Le moteur de recherche d’images de Yahoo! intĂšgre finalement les photos Flickr

Yahoo! a annoncĂ© sur son blog qu’il vient (enfin) d’intĂ©grer les photos publiĂ©es sur Flickr Ă  son moteur de recherche...

Fermer