Friendco.de se fait des amis (interview)

Kima Ventures, le fonds d’investissement de Xavier Niel et Jérémie Berrebi, et Javier Gonzalez, un business angel américain, misent 150 000 dollars sur une startup américaine fondée par des français : Friendco.de. Interview.

Kima Ventures, le fonds d’investissement de Xavier Niel et Jérémie Berrebi, et Javier Gonzalez, un business angel américain, misent 150 000 dollars sur une startup américaine fondée par des français : Friendco.de. La startup qui propose une solution permettant à des développeurs de coder des applications de manière collaborative semble avoir séduit Outre Atlantique même si le montant de l’investissement peut sembler faible.

L’idée de Friendco.de est de pouvoir travailler avec des développeurs des quatre coins du monde de manière collaborative sur la même application et les mêmes fichiers en simultané. Fondée par Samy Pessé et Aaron O’Mullan (que nous avions croisés avec un autre projet l’année dernière : « Peoplze« ), l’idée d’un éditeur de code collaboratif qui intègre un système de plugins ouvert avec des possibilités de transferts via Dropbox, Github ou tous serveurs FTP manquait dans le paysage.

friendcode Friendco.de se fait des amis (interview)

Les deux fondateurs nous livrent leur vision et répondent à nos questions :

Pourquoi avoir choisi les USA ?

Le monde du développement est avant tout un monde anglo-saxon, il y’avait donc ce risque d’être cantonné au marché français et c’est une chose qu’on voulait éviter, car cela nuirait fortement à notre avenir (se retrouver dans un marché trop limité, et se faire “manger” tout le marché anglo-saxon et mondial par un concurrent).

L’écosystème de la vallée est unique au monde, à l’heure actuelle il n’y a toujours rien de comparable en France, que ce soit en termes de networking, investisseurs, ou concentration de talents. Il y a vraiment un état d’esprit particulier dans la vallée, un concentré de jeunes personnes, talentueuses et ambitieuses, qui est motivant et nous pousse à nous surpasser quotidiennement.

Comment le contact s’est fait avec Kima Ventures ? Comment ça se passe au jour le jour ?

Dans un premier temps nous avons envoyé un dossier à Kima à travers leur site, quelques jours plus tard Jeremie Berrebi nous a remarqué sur AngelList et nous a contactés. De là s’en sont suivis des échanges avec lui.

La vie d’une startup est parsemée d’obstacles, il y a des challenges à surmonter chaque jour. Pour ceux qui vivent l’aventure, ils se reconnaîtront. Nous sommes une petite équipe de deux à l’heure actuelle, et nous pouvons vous dire que la polyvalence est une qualité clé, on se retrouve chaque jour confrontés à de nouveaux problèmes/obstacles souvent dans des domaines dans lesquels nous n’avons pas ou alors peu d’expérience.

« En quelque sorte, le monde des startups est le nouveau Wild Wild West »

Comment voyez-vous l’avenir ?

Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire  qu’il y’a un trend très visible et croissant en ce qui concerne les appareils mobiles, à l’heure actuelle une tablette ne peut pas encore faire office d’environnement de développement complet, mais nous pensons que la tablette peut avoir de l’avenir en ce qui concerne le développement et qu’aujourd’hui les tablettes et les smartphones peuvent être utilisés pour suivre de près le développement de ses projets même en déplacement.

Le lancement de la Beta publique nous permettra d’augmenter notre visibilité et faire croître notre base d’utilisateurs, travailler de près avec un groupe d’entreprises choisies et des communautés pour façonner et adapter les outils que propose FriendCode à leurs besoins ainsi que passer la barre des 5000 utilisateurs d’ici le deuxième trimestre 2013.

Nous pensons que l’avenir est dans l’ouverture, il est essentiel que les développeurs puissent intégrer leurs outils existants et même personnaliser FriendCode en écrivant leurs propres plugins et en gardant l’environnement de développement.

Pourquoi un business angel ?

Javier Gonzalez en tant qu’advisor a fourni des conseils et un travail dont nous étions entièrement satisfaits. Lorsque l’occasion d’investir s’est présentée il s’est naturellement montré intéressé à l’opportunité de pouvoir s’impliquer d’avantage dans FriendCode et c’était donc une manière à nous d’approfondir notre relation avec lui.

Friendco.de est aujourd’hui en bêta publique, le moment de découvrir un nouvel outil pour les développeurs en passant par ici.

Un commentaire

  1. J’adore ce concept ! L’idée est intéressante, maintenant il faut voir ce que ça donne dans une agence, ou dans une boîte dév, car plusieurs personnes qui boss sur un même fichier en même temps … Bof Bof. Bref j’attends de voir ce que ça donne en général les investissements de Kima sont assez prometteur.

Lire les articles précédents :
Le moteur de recherche d’images de Yahoo! intègre finalement les photos Flickr

Yahoo! a annoncé sur son blog qu’il vient (enfin) d’intégrer les photos publiées sur Flickr à son moteur de recherche...

Fermer