Fundaware, les sous-vêtements en mode vibreur

Fundawear, le nouveau projet de Durex, devrait permettre aux amoureux de ne plus jamais se quitter et de conserver “de bonnes vibrations”.

Lancé par la division australienne de la célèbre marque de préservatif, Fundawear devrait ajouter une nouvelle dimension aux jeux coquins entre partenaires. Le dispositif permettra à deux personnes de littéralement se faire « vibrer » à distance.

Le système est composé de deux éléments : des sous-vêtements spéciaux (soutien-gorge et culotte pour les femmes et caleçon pour les hommes) et d’une application pour smartphone. La lingerie sera équipée de différents petits moteurs qui permettront de produire des vibrations à différents endroits et de différentes intensités.

Fundaware

L’application smartphone permettra, elle, d’activer les vibreurs de son/sa partenaire. Vous pourrez choisir sur quelle partie du corps vous souhaitez agir et de quelle manière (en insistant sur un point, en glissant de gauche à droite…). Selon Durex, l’effet devrait fonctionner même à longue distance.

Bien que ça ne soit encore qu’à l’état de projet en développement, Durex a demandé à ses fans Facebook d’imaginer quelles applications pourraient avoir ces sous-vêtements d’un genre nouveau. Qu’en penser ? Serais-ce le sexe 2.0 ?

Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur la page de Durex Australie. La marque amène une fois de plus le sujet du plaisir sexuel avec une petite dose d’humour « Bien plus amusant qu’Angry Birds ». Attention tout de même à l’électrocution ou au piratage si jamais vous décidez de porter ces habits !

Un autre point de vue, par Alexandre Richard

Figurez vous que je suis fraîchement pôpa. Et je me dois désormais de révéler la vérité aux lecteurs les plus prudes et angéliques de Presse Citron, dussé-je démembrer brutalement leurs dernières illusions : aucun oiseau à long bec de type échassier et migrateur appartenant à la famille des Ciconiidés n’a concouru de près ou de loin à la conception de mon fils.

La « chose » s’est donc faite de manière traditionnelle et virile, ce qui sous entend des échanges de fluides et des frottements, de la moiteur et des gémissements. Pourtant, cette pratique « vieille France » de la sexualité encore guère observée que dans nos campagnes profondes n’est pas une fatalité ! Le sexe virtuel 2.0 est en marche ! C’est d’ailleurs en goûtant aux joies reposantes et définitives de ma paternité récente qu’il m’a semblé utile de vous parler des avantages de Fundawear, la nouvelle application smartphone de la filiale australienne de Durex.

Une récente étude menée par l’Ifop nous confirme sans surprise le grand intérêt des français de moins de 25 ans pour le sexe virtuel qui offre, grâce aux moyens technologiques actuels, un nouvel espace de fantasmes. Échanges par mail de contenus à caractère sexuel (sexting), exhibition par webcam interposées, live show sexuel, sextape, ces jeux virtuels semblent peu à peu faire partie des nouvelles pratiques sexuelles courantes, malgré les escroqueries sulfureuses dont sont victimes de plus en plus d’internautes. Toi qui es une jeune blonde sexy, célibataire, rapide à comprendre ce qu’on lui veut et répondant au doux prénom de Jean-Marcel ou Mamadou, tu vois sans doute de quoi je parle.

Détenant 35% des parts de marché dans le domaine des préservatifs au niveau mondial, Durex se positionne comme leader incontournable dans le domaine du sexe réel… Il se lance maintenant à la conquête du sexe virtuel avec Fundawear.

Fundawear

C’est pour surfer sur ce marché prometteur de la saillie aseptisée par correspondance que Durex s’introduit dans la brèche (ou met un doigt dans l’engrenage), bref, décide de surfer sur la vague en lançant une application pour smartphone permettant de faire l’amour à distance grâce à Skype et des sous vêtements spécialement conçus pour l’occasion.

Dans la pratique, le couple qui voudra utiliser fundawear devra porter ces sous vêtements spéciaux dont les zones de contact vibrantes sont pilotées par le smartphone du ou de la partenaire distant(e) par le biais de l’application. Une simple pression sur le bouton tactile de votre iPhone pourra retranscrire instantanément auprès de votre lointain partenaire vos intentions les plus inavouables. Expérimenter ses rêves érotiques tout en étant chez-soi devant un bon match de H Cup à domination Clermontoise ou Toulonnaise est donc à la portée de tous. 🙂

Après avoir innové et proposé des produits bien réels toujours plus « texturés« , plus « nervurés« , plus « micro perlés« , plus « parfumés« , plus « lubrifiés« , Durex se lance donc à l’assaut du sexe virtuel

Encore au stade de l’expérimentation, les sous-vêtements vibrants Durex et leur application ne sont pas encore disponibles dans le commerce, mais il est possible de s’inscrire sur la page Facebook Durex Australie pour participer au test grandeur nature que prépare la marque aux célèbres préservatifs.

 


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Sympa ce projet et bonne idée je pense avec ces nouveaux sous vêtement, encore un nouveau concept web 2.0 qui devrait plaire.

  2. Héhé on m’en a parlait ce week end et je n’ai pas eu le temps d’en faire un article sur mon blog qui justement est sur cette thématique.
    Ca reste plutôt marrant, mais pas forcément pratique si le partenaire décide d’appuyer à n’importe qu’elle moment de la journée.

  3. Effectivement est-ce que les sous-vêtements sont lavable à la machine ? J’adore cette idée et le fait que ce soit disponibles pour les femmes et les hommes rend l’idée encore plus belle 🙂

    • Axel-Cereloz on

      Aucune idée si c’est lavable en machine. Il doit être possible d’enlever les vibreurs pour pouvoir y laver. Aucun prix n’est annoncé mais il est possible d’en gagner grâce à un concours Facebook.

Send this to a friend