Galaxy Note 7 : des compagnies aériennes craignent des explosions à bord

En Australie, les compagnies aériennes vous demandent d’éteindre votre Galaxy Note 7.

Le buzz de la sortie de l’iPhone 7 nous a presque fait oublier que pendant ce temps, le concurrent Samsung doit gérer le plus grand scandale de l’histoire de sa division mobile. Après que de nombreux médias aient rapporté des cas d’explosions de batteries lors de la charge du Galaxy Note 7, le sud-coréen a décidé de suspendre les ventes et de rappeler les unités qui ont déjà été vendues. On s’attend à ce que cette nouvelle ternisse l’image de Samsung, mais on sait également que ce rappel massif va coûter une fortune au constructeur (selon certaines estimations, plus d’un milliard de dollars).

explosion-galaxy-note-7

Et par ailleurs, il semblerait que des compagnies aériennes craignent que le smartphone n’explose à l’intérieur de leurs avions (de la mauvaise publicité en plus). En apprend en effet qu’en Australie, des compagnies aériennes ont décidé d’interdire l’utilisation ainsi que la charge du Galaxy Note 7 dans leurs appareils.

Selon Engadget, les compagnies qui demandent à leurs passagers d’éteindre et de ne pas charger leurs Galaxy Note 7 en cours de vol sont Qantas, Jetstar et Virgin Australia. Il s’agit de mesures prises par les compagnies de leurs propres initiatives et non de recommandations des autorités.

En revanche, aux Etats-Unis, il se pourrait que la FAA, le gendarme des transports aériens, interdise le nouveau smartphone haut de gamme de Samsung à bord. Interrogé par Gizmodo, un porte-parole aurait indiqué que « si l’appareil est rappelé par son constructeur, l’équipage de l’avion et les passagers ne pourront pas embarquer avec les batteries rappelées ou avec les smartphones contenant des batteries rappelées […] ».

En effet, pour le moment, bien que Samsung ait déjà organisé le rappel du Note 7 un peu partout dans le monde, celui-ci ne sera pas officiel vis-à-vis des autorités américain tant que Samsung ne le fait pas en collaboration avec l’US Consumer Product Safety Commission.


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
super-mario-run
Pas de panique, Super Mario Run arrivera aussi sur Android

Le second jeu mobile de Nintendo ne sera qu’une exclusivité temporaire pour iOS.

Fermer