Gangnam Style a rapporté 8 millions de dollars seulement sur YouTube

Comment un artiste gagne-t-il de l’argent à l’ère d’internet, de YouTube et du téléchargement légal ou illégal ? Réponse avec le cas PSY et son fameux Gangnam Style, qui a déjà amassé un joli pactole.

C’est un peu la question que tout le monde se pose : à l’ère du Web et du téléchargement débridé, est-ce qu’un méga-tube mondial rapporte encore un peu d’argent ? Et, plus précisément : est-ce qu’un tube mondial dont la diffusion et la notoriété se sont très majoritairement construites via une vidéo sur YouTube, par essence gratuite, permet à ses auteurs de s’asseoir rapidement sur une montagne d’or comme à la grande époque des pop-stars, quand ces foutus internets n’existaient pas ?

Nous avons un élément de réponse : Gangnam Style, la vidéo la plus vue de tous les temps sur internet, qui vient de dépasser le 1,23 milliard de vues, aurait généré un revenu de 8 millions de dollars (6 millions d’euros) uniquement sur YouTube. C’est en tout cas ce qu’a indiqué récemment Nikesh Arora, l’un des responsables financiers de Google, lors d’une évocation des résultats trimestriels de la société (YouTube appartient à Google).

gangnam style Gangnam Style a rapporté 8 millions de dollars seulement sur YouTube

Selon une autre source, à savoir une analyse de l’Associated Press publiée précédemment et reprise sur AOL Music, PSY aurait amassé une petite fortune de 7,9 millions de dollars en 2012, dont seulement… 60.000 dollars par la vente directe de son titre sur le web en Corée du Sud. Le reste proviendrait des ventes sur iTunes, des droits sur les parodies du clip, qui se compteraient par dizaines de milliers sur YouTube, et des revenus que toucheraient PSY sur sa participation à diverses campagnes de publicité TV.

Notoriété et revenus dérivés vs. royalties

L’origine des revenus sur YouTube n’est en revanche pas très claire. Ils sont probablement un mix d’affichage publicitaire (mais de mémoire, même si je n’ai pu supporter son visionnage intégral qu’une fois ou deux,  je ne me souviens pas avoir vu de la pub sur le clip) dont les revenus sont partagés entre Google et l’auteur du clip, et de droits d’auteur.

Une chose est sûre : si les revenus des artistes ont certainement fondu au cours de la décennie écoulée en raison de la chute des ventes de CD, leur notoriété peut être beaucoup plus rapide et forte grâce à internet, et d’autres types de revenus peuvent découler des cette subite et massive exposition. Autrement dit, c’est un peu un principe de vases communicants : moins de vente et donc moins de royalties, mais plus d’exposition et donc plus de revenus dérivés.

Cela étant, ce modèle ne s’applique probablement pas à tous les artistes, seuls les plus connus pouvant en bénéficier. Le métier de chanteur est aussi en pleine mutation.

(source)

 

22 commentaires

  1. Euh… et comment passe-t-on du « je post ma vidéo sur Youtube et reçois pas un rond de Google » à « je post ma vidéo sur Youtube et Google me paie » ?

  2. « 60.000 dollars par la vente de son titre sur internet. Le reste proviendrait des ventes sur iTunes [...]« . iTunes ce n’est pas sur internet ?

  3. Eric

    @Glop75 : j’avoue que ce n’est pas très clair, mais non, iTunes ce n’est pas internet, même si l’achat passe par les mêmes tuyaux. Je vais modifier ma phrase.

  4. 0.6 cents par visionnage à la demande du clip de ce titre.

    à comparer à ce que demandent les maisons de disque aux plateformes musicales pour de la musique à la demande sans la vidéo… souvent supérieur à 1 cents…

    2 poids 2 mesures…

  5. à 0.04€ par vue en moyenne par clic, il faut déjà avoir une certaine renommée avant de gagner des sommes décentes sur Youtube et sa pub avec UN seul tube.

    On peut par contre imaginer des revenus Youtube décents pour un artiste moins connu mais dont la chaîne fait beaucoup de vues journalières.
    Pour citer un exemple, je pense que les revenus Youtube de Lindsey Stirling (ex candidate America’s got talent) ne doivent pas être dégueus, non pas à cause d’UN titre (comme PSY) mais grâce à l’ensemble de ses chansons.

    Toujours est-il que même avant d’arriver à ces niveaux, l’artiste en question doit avoir une renommée (ou maîtriser l’art du Buzz)

  6. Du coup le titre de l’article n’est-il pas complètement à côté de la plaque ? Les 8 millions n’ont pas été générés sur Youtube mais peut-être grâce à Youtube…

  7. Eric

    @Valentin : ben non, je pense que tu as mal lu l’article, les 8 millions ont bien été générés SUR YouTube. Après il y a d’autres revenus dérivés en plus, c’est ce que j’explique dans l’article

  8. Eric

    @Oim332 : bonne question. Déjà il faut avoir une chaîne YouTube et aller dans les paramètres pour activer l’affichage de publicités. Ensuite on doit pouvoir protéger ses droits et toucher des royalties mais seulement sur un compte premium à très fort trafic.

  9. C’est énorme surtout que la chanson est pas exceptionnelle. La on a One pound fish qui risque de connaître une succès identique. A suivre…

    Je me pose cependant des questions. Il y a pas mal de vidéos sur Youtube qui ont rien d’extraordinaire et qui buzzent…

  10. @Eric : J’ai un compte youtube avec quelques videos ayant une petite centaines de vues et j’ai recu un mail de youtube me disant que je pouvais monetiser mes videos.
    Pas besoin d’avoir des milliers/millions de vue.

  11. J’ai vraiment du mal à croire ces chiffres ! Il y a des milliers de titres qui en plus d’une carrière sur Youtube (plusieurs millions de vues) ont eu des carrières musicales réelles (ventes d’albums etc …) et qui à mon avis arrivent à peine à ces montants. Quand on voit que la tournée de Mickael Jackson avait rapporté 75 millions de $ à l’époque… On parle bien de tournée,avec des gens qui payent des places bien chères, qui achètent du merchandising etc … En plus, je ne vois pas pourquoi Google rémunèrerait Psy ???

  12. C’est la que l’on voie la différence entre le monde de la pub à la TV/Radio et internet. Les annonceurs profitent de plus de portée tout en payant moins cher la pub sur internet… Internet reste encore un média incompris de beaucoup de monde.
    Après il faut savoir que la pub dans youtube et un peut en fonction du contenu (comme pour les sites avec adsense), c’est pourquoi une personne qui parle par exemple de comment protéger son PC (qui aura des pubs pour des antivirus) gagnera pas forcément des masses comparées à une personne qui parle de comment emballer une fille (qui aura des pubs de site de rencontre)…

  13. C’est clair que vu le nombre de visonnage de son clip sur youtube, il y a vraiment moyen de gagner des millions. Ils y a également surement du sponsoring.

    Un millionnaire grâce à une chanson, moi je dis bravo.

  14. Mais concrètement, C’est super dur en vrai pour un youtubeur lambda de se faire faire un chèque de Google. Il faut faire énormément de vues, Google ne paye qu’à partir de 1000 euros non ?

  15. @Arthur Lacoste – Donc si comme le dit @Jean-Yves la moyenne de gain par clic est de 0.04€, il faut donc 25 000 vues/mois pour avoir 1000€/mois. C’est moins dur que ce que je pensais le métier Youtuber Pro.

  16. @ Roger M. c’est effectivement ce que je touche sur ma chaîne, mais il faut savoir que c’est par vue PAYANTE : c’est à dire des gens qui cliquent bien sur les pubs soit environ 5% des visiteurs en moyenne.

    Donc tes 25000 vues mensuelles te rapporteront en fait 50 € mensuels en publicité.

    Deux solutions s’offrent à toi si tu veux toucher des revenus corrects via Youtube :

    1- Une grosse vidéo qui fait le buzz en centaines de millions de vues (voire Milliards avec Gangnam)
    2- Plein de vidéos qui font moins le buzz, une vraie chaîne, qui s’enrichit avec le temps sans devenir obsolète (c’est à dire que les gens retournent sur les premières vidéos), ce qui ne peut pas être le cas de chaines liées à l’actualité par exemple.

    Dans les deux cas, il te faut un trafic de folie et une bonne viralité.

    Pour prendre un autre exemple avec mes hypothèses :

    La chaine de Norman fait des vidéos, bien connue :

    148 millions de vues
    devrait lui avoir rapporté au minimum 296 000 € depuis son lancement.
    (et ça, c’est sans les contrats de publicité)

    :-)

  17. Je ne vois pas ce qui vous surprend dans le fait que psi fasse de tels chiffres avec une chanson finalement bien limité en pouvoir artistique : rien qu’en France licence IV , Bezu, lagaffe avec le lavabo – en se moquant en plus du millieu, très fort – ou kamini – notez que c’est le seul à l’avoir fait avec le bénéfice d’internet – ont eux aussi eu des répercussions bien plus grande que le niveau artistique du titre…

    pour rebondir sur ta dernière phrase : on verra maintenant si carla va bénéficier elle aussi d’un buzz positif ou si elle va faire un flop avec son dernier album comme avec le précédent (zut, j’avais écrit président !!!)

Lire les articles précédents :
Mozilla dévoile son smartphone Firefox OS… pour les développeurs

Mozilla vient de dévoiler son smartphone de développement destiné aux programmeurs qui travaillent sur le futur système d'exploitation mobile Firefox...

Fermer