Geokiwi, la vie de quartier sur mobile

Geokiwi est composé d’un site, mais surtout d’une version mobile qui fonctionne un peu comme le mur de post-it du commerçant de votre rue, et qui permet de publier toutes sortes d’annonces et d’informations entre voisins du même quartier.

Cet article s’inscrit dans une série sur les startups françaises en partenariat avec le programme « L’application du mois Windows Azure et Microsoft BizSpark ». Voir détails en fin d’article.

Parmi les services web épaulés par une version mobile que j’aimerais voir émerger depuis assez longtemps, il y a cette idée d’une application spécialisée dédiée aux sportifs, qui permettrait de trouver des partenaires de jeu au débotté, au dernier moment. Les cas ne manqueraient pas : une équipe de foot amateur à qui il manque un ou deux joueurs juste avant un match, une envie subite de taper quelques balles au tennis mais tous les copains sont occupés ou aux abonnés absents, en fait tous les sports nécessitant un ou plusieurs partenaires.

Geokiwi, une startup lancée en avril 2012 et finaliste du concours de startups du WEB’11, fonctionne un peu sur cette idée, mais l’applique à de nombreux domaines liés aux services de proximité et au voisinage, et pas seulement au sport.

Geokiwi est donc composé d’un site, mais surtout d’une version mobile qui fonctionne un peu comme le mur de post-it du commerçant de votre rue, et qui permet de publier toutes sortes d’annonces et d’informations entre voisins du même quartier : que vous cherchiez votre chat ou quelqu’un pour le garder, un prof de maths ou de guitare, un serrurier ou quelqu’un pour réparer votre ordinateur, il suffit de publier votre requête et vous serez mis en relation avec les bonnes personnes dans votre voisinage.

L’application est évidemment géolocalisée, et propose une intégration avec les principaux réseaux sociaux : un hashtag est disponible pour Twitter, et une annonce postée sur le service peut être automatiquement publiée sur Facebook, si vous vous êtes inscrit auparavant sur le site avec vos identifiants Facebook.

geokiwi Geokiwi, la vie de quartier sur mobile

Geokiwi peut également être utilisé simplement comme un site ou une application de petites annonces de vente entre particuliers, mais l’accent est mis principalement sur le service entre personnes d’un même périmètre géographique, avec pour objectif de faire revivre ou favoriser la convivialité et le lien social. Le service peut être également utile aux commerçants pour des annonces de dernière minute, comme par exemple un déstockage express de produits périssables ou une promotion ponctuelle. Ce type de fonctionnalité pourrait à terme devenir payante, avec d’autres (annonces emploi, immobilier…), ce qui assurerait une source de revenus au service et constituerait l’essentiel de son modèle économique en mode freemium.

Le service est gratuit et, à condition que les fiches soient correctement renseignées, permet aux utilisateurs de se contacter directement par téléphone ou email. Si ce n’est pas le cas, ils pourront passer par le site fixe ou mobile qui servira d’intermédiaire pour la mise en relation.

Les applications mobiles sont en développement et devraient être prêtes en Juillet. L’application iPhone a quant à elle été retirée temporairement de l’App Store car elle ne répondait pas aux exigences des fondateurs du site. Le développement de l’application Windows 8 est en revanche terminé.

Le site compte à ce jour 3400 membres. Pour le moment, la priorité de l’équipe est de finir les applications mobiles et d’être sûrs que geokiwi correspond bien aux attentes des utilisateurs. De nombreuses idées sont étudiées en vue de monétiser la plateforme par la suite, ainsi que la mise en place de partenariats.

Pour en savoir plus sur Geokiwi, voir aussi l’article de Valentin dans la série Startup de la semaine.


bizspark azure2 Geokiwi, la vie de quartier sur mobileCet article fait partie d’une série bi-mensuelle en partenariat avec Windows Azure et Microsoft BizSpark.
Windows Azure
est le service de Cloud de Microsoft. En savoir plus…
Soumettez votre startup dans ces programmes !

5 commentaires

  1. Darricau

    Le numérique et la vie de quartier ne font à mon avis pas bon ménage.
    De nombreux services proposent aujourd’hui de mettre en relation des personnes à proximité pour se rendre service, mais ils sont toujours confrontés au manque d’animation et de fidélisation de la communauté d’utilisateurs (Voisineo en fut un exemple, lyonnais qui plus est).

    Comment faire pour séduire et fidéliser des utilisateurs aux profils différents et aux besoins éloignés et très souvent ponctuels ?

    Je ne pense pas que Geokiwi par sa solution très orientée mobile réussisse à éviter les écueils qu’on pu rencontrer ses concurrents (même si je leur souhaite).

    Par contre, je pense que, très justement, comme tu l’as fait remarqué dans le début de ton article avec la niche des sportifs en mal de compagnons de jeu, il serait peut-être plus pertinent de se centrer sur un type d’activité, pour homogénéiser les profils et rendre donc le service plus efficace.

  2. pacogeokiwi
    pacogeokiwi on

    Nous vous précisons que le site est toujours en beta.
    Les applications iPhone et Android seront disponibles courant la première quinzaine de Juillet.
    Si des dévéloppeurs (iOS, Front end) / designers veulent rejoindre le projet, contactez-nous contact at geokiwi point com.

  3. Pingback: Geokiwi, la vie de quartier sur son mobile | Internet world | Scoop.it

  4. @rdarricau
    effectivement la solidarité de voisinage n’est pas, à priori, une valeur française, mais cela fonctionne plutôt bien dans d’autres pays. La crainte française est d’être dérangé par des voisins innoportuns, de recevoir des messages non sollicités, bref de se sentir épié. Le fait d’être voisin ne doit pas impliquer d’être ami, il faut pouvoir continuer de choisir. C’est d’ailleurs ce que propose PROXiiGEN.com : faire la connaissance de ses voisins tout en préservant la liberté d’accepter ou pas une relation de voisinage. Les usages sont nombreux, sport, petites annonces, covoiturage, découverte de lieux, etc. Cela reste un concept interessant et fort utile dans de nombreuses situations, notamment de services de quartier.
    Pour ce qui est de la mobilité, c’est de toute façon devenu indispensable aujourd’hui (PROXiiGEN prépare d’ailleurs sa version mobile), même si la cible et la configuration d’un tel réseau reste majoritairement un usage à domicile.
    Enfin comme tout réseau, dès lors que les usages sont disponibles et utiles, le nerf de la guerre reste sa population et la motivation de cette dernière. La diversité des typologies de ville et de régions, sans parler des pays, conditionne fortement la présence et la densité des membres.
    A bientôt
    http://www.proxiigen.com

  5. Pingback: Geokiwi, la vie de quartier sur son mobile | E-tourisme et communication | Scoop.it

Lire les articles précédents :
edition commentaires facebook
Révolution chez Facebook : on peut enfin modifier ses commentaires !

Depuis ce week-end, une nouvelle fonctionnalité a fait discrètement son apparition : il est désormais possible non seulement de supprimer...

Fermer