Giroptic : pour réaliser des photos et vidéos à 360° sans efforts

Giroptic est la [Start-Up française de la Semaine] dans le cadre du grand concours Start-Up Presse-Citron.

start-up presse-citron

Que fait Giroptic ?

Giroptic est une caméra qui permet de réaliser des photos et des vidéos à 360°.

Concrètement, l’appareil se présente avec 3 optiques fish-eye permettant de capturer des photos de 8Mpx et des vidéos Full HD, puis de les rassembler grâce à un algorithme afin d’offrir des photos et vidéos à 360°. La 360cam peut s’adapter sur un trépied standard, être utilisée sous l’eau (grâce à un accessoire), se mettre à la place d’une ampoule (avec un autre accessoire) pour se transformer en appareil de surveillance. Vous pouvez ensuite récupérer les fichiers via USB, ou même les envoyer en live streaming en utilisant le Wifi.

giroptic

Qui est derrière Giroptic ?

Fondateur :
  • Richard Ollier (34 ans)
  • Gilles Matthieu (45 ans)
  • Thomas Bocquet (37 ans)
  • Sylvie Lamblin (48 ans)
  • José Costa (50 ans)
Genèse :
L’aventure commence en 2008. José Costa faisait du diagnostique immobilier et trouvait dommage qu’il soit impossible de montrer les maisons et appartements en intégralité. De manière artisanale, il faisait de la photographie panoramique en recollant une série de photos à la main. Ce travail était fastidieux et certainement pas à la portée de tous. Mettre dans toutes les mains un outil permettant de réaliser simplement des panoramiques : voilà la mission qui l’a fait s’entourer d’un ingénieur optique (Gilles), d’un ingénieur électronique (Thomas) et d’un ingénieur généraliste (Richard). Connaissant la problématique de l’immobilier, ils décidèrent de réaliser un premier produit ciblant ce public. Le Giroptic était ainsi le premier appareil photo 360°. Il fallait le poser au centre de la salle, appuyer sur un bouton, et sortir de la pièce. Ce produit, vendu à 699€HT (couplé avec un abonnement en ligne) s’écoula à 2000 exemplaires. Et si le marché de l’immobilier était réactif, d’autres s’étaient manifestés de manière plus vive comme le tourisme, la police, les prisons, etc. giroptic-accessoires Ils décidèrent de créer un appareil généraliste pour que chacun puisse l’utiliser comme il le souhaite : le Girocam. Il s’agissait d’une importante évolution de l’appareil, avec un vrai défi technologique : le passage de la technologie des miroirs à l’utilisation de 3 objectifs fish eye, avec un bouton unique pour une prise de vue simultanée qu’un algorithme allait ensuite recoller. Proposé à 1500€HT, il se vendit à plus d’un millier d’exemplaires. Mais une toute nouvelle concurrence les obligea à pivoter rapidement. En effet, Apple et Google introduisirent une fonctionnalité de panorama dans leurs smartphones, permettant à n’importe qui de réaliser des panoramas simplement, sans nécessiter l’achat d’un appareil supplémentaire. « Des gens étaient en train de tuer notre marché », lance Richard Ollier. Il fallait évoluer rapidement. La suite de la réflexion était simple : « allons faire ce qu’un mobile ne sait pas faire : réaliser de la vidéo à 360°. Ils ont encore fait avancer la technologie pour permettre de recoller les images en temps réel dans une vidéo 360°. Le résultat tient dans la 360cam, produit avec lequel ils ont décidé de tester directement le marché avec Kickstarter. Avec 946% de leur objectif atteint, 4000 produits vendus en 45 jours (en faisant déjà leur produit le plus vendu), ce test semble plus que concluant.

Principal défi aujourd’hui

De continuer sur sa lancée. De livrer le Giroptic avant la fin de l’année et de trouver comment conquérir le monde à partir de là. En effet, 5% de leur marché est en France… et ils doivent donc être capables de rayonner à l’international.

L’entrepreneur qui vous a le plus aidé dans votre parcours

Raouti Chehih : DG d’Euratechnologies, qui les a aidés à voir grand. Il a été le premier à leur dire que le terrain de jeu pour eux, ce n’est pas Lille, ce n’est pas le Pas-de-Calais, ni la France… mais c’est le monde. La campagne Kickstarter est d’ailleurs un peu une réaction au questionnement fréquent de Raouti qui demandait toujours : « quand est-ce que l’on entend parler de toi partout dans le monde ? »

Carte d’identité

Nom : Giroptic

Lieu des bureaux : Lille, Euratechnologies

Taille de l’équipe : 17

Levée de fonds : accompagné par le Finorpa (qui accompagne le développement des PME de la région Nord-Pas de Calais) depuis la genèse du projet. Ils ont sinon été auto-financés, jusqu’à maintenant puisqu’ils sont en train de préparer une levée de fonds pour accélérer le développement. 

Modèle économique : évidemment la vente du produit en BtoC. Mais également la vente d’accessoires et le travail en BtoB avec des entreprises comme Decathlon qui désirait produire une caméra 360 spécifiquement pour le sport.

Anecdotes : Ils ont sorti une technologie avant de laisser les utilisateurs définir les usages. De nombreuses utilisations n’avaient ainsi pas été prévues à l’origine. C’est de cette manière que 2 gardiens de prison en uniformes sont venus frapper à la porte de Giroptic. L’équipe s’est d’abord demandé si un de leurs nouveaux stagiaires était hors la loi. Mais non, il s’agissait du groupement des prisons de France qui envisageait la possibilité de réaliser des photos panoramiques de l’ensemble des prisons de France, avec l’objectif de fournir la photo en cas d’intervention de personnes de l’extérieur (pour des émeutes, incendies, etc.)


Actuellement : à la recherche de gens brillants et passionnés par le projet pour rejoindre l’équipe. Aussi bien dans le marketing, la vente, le design, ou la techno… ils cherchent des personnes véritablement emballées par le projet et leur envie de changer le monde. Richard est persuadé que les personnes passionnées n’ont pas le sentiment de travailler… c’est ce qu’il veut insuffler à toute l’équipe. 

Contact : contact@giroptic.com


small99Envie de faire partie des 99 startups françaises à suivre ? Inscrivez-vous sur l’annuaire Presse-Citron pour avoir une chance d’être choisi par Microsoft Bizspark, Seedcamp, Kima Ventures, The Family & Presse-Citron.


12 commentaires

  1. Pingback: A soutenir | Pearltrees

  2. ENORME la prise de parole en anglais à 2min dans la vidéo de présentation ! J’ai vraiment cru à de l’humour mais en fait non, c’est censé est tout à fait sérieux !!

    Merci pour ce billet qui va un peu plus loin que tout ce que j’avais lu sur le produit jusque là 😉

  3. @Dixours j’ai cru aussi à de l’humour en voyant ton niveau de français… comme quoi on est tous le con d’un autre.

  4. Il en faudrait une 3D pour aller avec l’Oculus Rift.
    C’est la Géonaute en mieux en fait … Ca donne quand même l’impression qu’ils ont bossé avec les financements de Décathlon pour leur fournir une version moche et créer une jolie version pour eux … le kickstarter c’est juste pour les pré-commandes en somme.

  5. @TED : Tu es bien gentil mon grand mais moi je n’ai insulté personne et encore moins l’auteur d’un projet que je suis. De plus, je ne vois pas ce qu’a mon niveau de français ?
    Je pense que tu n’as pas compris mon commentaire ou que tu ne l’as pas lu jusqu’au bout, il n’y avait rien de méchant.
    Finalement, je suis certainement le con de quelqu’un, mais à l’inverse de toi je ne suis pas le con de tout le monde.

  6. @dixours n’empêche que je fais pas une faute digne d’un élève de primaire… donc ton commentaire aussi subtile qu’un kikoo lol regardez son niveau d’anglais! lol! t’inquiètes pas je l’ai lu… C’est juste que j’ai pas pu résisté.

    C’était pour te remettre à ta place, car contrairement à ce que tu dis, tu insultes le niveau d’anglais d’une personne (en s’en moquant ouvertement), alors que t’assumes pas ton niveau de français. Et à priori t’as pas aimé. Ce qui peut se comprendre. Mais dire que tu ne vois toujours pas tes fautes ne te rend vraiment pas service par contre…

    Donc tu peux aussi m’insulter au passage, faute de mieux à priori, mais ça ne me gêne pas vu que je m’incluais déjà dans le tas quand je disais qu’on était tous le con d’un autre. Dommage que tu ais pris ça pour une insulte ciblée sur ta personne. Tu veux qu’on en parle? On sent un sujet délicat ici… (egocentrisme? frustration?).

    ps: moi aussi c’était de l’humour, t’as pas du comprendre mon commentaire…

  7. *Grab pop-corn*

    En effet je suis assez surpris que quelqu’un se moque de ce projet quand je vois les autres start-ups que Presse Citron a montré.
    C’est surement l’une des premières fois où j’ai envie de croire à l’avenir de la start-up mais comme d’habitude le plus risible c’est le prix, tout le monde se prend pour Apple ou quoi ?

  8. @TED : Vraiment, je ne pense pas être celui que tu crois. Sors moi la faute et je te paye un coup à boire, ce sera vraiment avec plaisir. Une vraie faute digne d’un élève de primaire hein 😉

  9. @CITY : Toi aussi tu veux un coup à boire ?!! Mais ça va me coûter cher cette histoire !!
    J’attendais TED mais entre temps il a réussi à ouvrir un dictionnaire. C’est dommage que sa fierté l’empêche de revenir, mais au moins ça lui permettra de grandir un peu.
    Alors, ça s’écrit bien « censé » et non « sensé » (sinon ça n’aurait aucun « sens » dans ma phrase !)

    Il va peut-être essayer de sauver la face en me disant que le « Ãªtre » s’est transformé en « est », mais ce serait vraiment de mauvaise foi et peu crédible. J’arrêterai donc de jouer !

    Maintenant je suis prêt à payer un coup au gars à 2 min dans la vidéo si le fait d’avoir ouvert de gros yeux amusés au moment de sa prise de parole en anglais l’a vexé (PS : Je suis certainement bien pire que lui !!)

  10. Dans tous les, Giroptic a développé la caméra pour Décathlon (Geonaute). Decathlon ayant repoussé plusieurs fois le lancement de produit, et Giroptic n’ayant pas d’exclusivité hors sport avec Decathlon…. ils ont lancé…

    Attention, etre plus habile et plus rapide qu’un géant peut l’enerver, google est votre ami…

    Soutien a Giroptic !

  11. Pingback: Le crowdfunding à la rescousse d'organismes historiques : le cas Ulule

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Livre pixabay
Le dépôt de bilan d’Universalis marque-t-il la fin d’une époque ?

Après l’arrêt d’Encarta en 2009, c’est le dépôt de bilan d’Universalis.

Fermer