Google a annoncé sur son blog qu’il va cesser d’utiliser le moteur de rendu WebKit, utilisé entre autres par Safari et Opera, pour travailler son propre moteur.

Pour ceux qui ne connaissent pas WebKit, ce n’est pas n’importe quel moteur de rendu car il est développé par les géants Apple, Nokia et Google et est logiquement utilisé sur Chrome (et Chromium) et Safari mais aussi sur Opera et Konqueror. C’est certainement le moteur de rendu le plus répandu sur les plateformes mobiles Android et iOS.

D’après le billet posté sur le blog Chromium, la branche du navigateur sous licence libre, il est manifestement aujourd’hui assez complexe de supporter un certain nombre de procédés du navigateur et d’utiliser en même temps WebKit, comme la gestion des processus dans Chrome qui permet de ne pas perdre ses onglets lors qu’une page plante. Pour ce faire, le géant de la recherche compte créer son propre moteur de rendu en se basant sur… WebKit (un fork en langage technique). Ce nouvel outil baptisé Blink pourra ainsi être amélioré et optimisé selon l’architecture du célèbre navigateur de la firme.

logo navigateur chromium Google abandonne (presque) le moteur de rendu WebKit

On peut légitimement se demander si un nouveau moteur de rendu va avoir des conséquences pour les intégrateurs et développeurs web mais on peut aussi se rassurer en disant que les changements ne devraient pas être très importants et surtout de voir ce que ça va donner avant de tirer des conclusions.

(source)